AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Origami et Responsabilités [PV Alice] - CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alvaro
Ψ Narcissique Impitoyable Ψ

Ψ Narcissique Impitoyable Ψ
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Origami et Responsabilités [PV Alice] - CLOS   Lun 25 Avr - 14:40

Je me dirigeai vers la salle d’armes sans réelle conviction et me frottant vigoureusement les cheveux, quelque peu agacé par la situation. La journée avait pourtant bien commencé. J’avais pour projet notamment de m’offrir une séance de relaxation parfumée dans un Bassin Relaxant avec au programme une lecture épique de la bibliothèque. Mais finalement, comme bien trop souvent en ces lieux, mon projet a fini par tomber à l’eau. Alors que je me dirigeai vers le bassin en question en traversant l’un des couloirs principaux de la forteresse, mon élan fut arrêté par un geste brusque. Une main me pris par l’épaule et me tira vers une allée non loin de là qui était bien moins fréquentée, pour ne pas dire déserte en temps normal. Me sentant quelque peu agressé, je me retournai vivement, prêt à me défendre quand soudain je remarquai que ce n’était autre que Kamui, l’élu primordial. Que pouvait-il bien me vouloir ? Il semblait quelque peu embarrassé par la situation et alors qu’il tenait encore mon épaule de sa main, je vis dans ces yeux qu’il avait une faveur à me demander. Je croisais alors les bras, rassuré d’une part que ce n’était pas un agresseur, et pressentant tout de même que la demande de Kamui allait m’attirer quelques ennuis, pour ne pas dire ne pas me plaire du tout… Il entama la conversation dans un chuchotement à peine inaudible, preuve de son embarras :

FLASHBACK:
 

Je lui avais donné rendez-vous à la salle d’armes de la forteresse. Je m’y dirigeai d’un pas incertain. Qu’allait-donc donner cette nouvelle rencontre ? Le baby-sitting n’était pas du tout ma passion favorite, mais puisqu’elle était la sœur de Kamui, peut-être allait-elle lui ressembler et me sembler plus intéressante que la majorité des pions inutiles du coin ? J’espérais ne pas me tromper car, dans le cas contraire, je n’allais pas réussir à supporter une femme désagréable et inintéressante bien longtemps. Mais j’avais foi en Kamui, il l’avait certainement bien formée, et probablement prévenue qu’il fallait me prendre avec des pincettes sous peine de le regretter amèrement.

J’arrivais alors devant la grande porte de la Salle d’ Arme. Elle était massive mais ne s’ouvrait pas avec grande difficulté. En effet, il m’a suffi de la pousser légèrement pour m’ouvrir le passage vers ce véritable palace de l’entraînement. Alors que je pénétrais au sein de la pièce, je pus entendre le parquet lustré craquer très légèrement. J’observais les environs de la salle avec précaution. Tout était calculé au centimètre près pour nous permettre d’user de nos dons de la façon la plus efficace qui soit. Une véritable séance dans cette pièce ferait transpirer le plus habile des guerriers. Des pantins en bois étaient même mis à disposition pour améliorer nos capacités. Tout ceci serait parfait pour ma petite épreuve servant d’introduction.
Alors que je m’avançais dans la pièce, je ne m’attendais pas à arriver le dernier. En effet, j’aurais pensé que mon futur bras droit arriverait après moi, probablement avec du retard. Mais étrangement, elle était déjà là, assise au fond de la salle sur un banc. Je m’approchai d’elle et observai le moindre détail. Elle semblait être de taille moyenne, mais tout de même un peu plus grande que Kamui ce qui était pour le moins surprenant… De longs cheveux d’une couleur familière à ceux de Kamui. Une mini-jupe et veston blanc formaient son style vestimentaire ce qui était d’une élégance assez particulière et notable. Bien que cela ne soit pas surprenant au final, de grands yeux bleus régnaient sur son visage ce qui n’était pas sans me rappeler l’élu Primordial. Pas de doute, ces deux-là avaient bien le même sang, mais quelque chose me chiffonnait… Kamui avait une attitude de grand frère protecteur avec Alice, mais pourtant, celle-ci semblait être bien plus âgée que lui… Je dirai même que nos deux âges doivent coïncider. Pourquoi l'élu primordial surprotégerait-il une jeune femme qui aurait la vingtaine et pas le contraire ? Cela échappait à ma logique, mais connaissant Kamui, une bonne raison devait se cacher derrière tout ceci.

Faisant apparaitre ma Lyre d’un mouvement vif, j’expliquai la situation à ce qui allait être mon bras droit à partir d’aujourd’hui, d'un ton calme mais qui restait néanmoins suffisamment sérieux pour ne pas être pris à la légère :

''Bien, Alice je présume ? Je me nomme Alvaro Crescent, et comme te la sûrement déjà informé ton jeune frère, tu seras à partir d’aujourd’hui mon bras droit. Epargnons-nous les formules d’usage, nous sommes associés à partir d’aujourd’hui et rien de plus. Pas la peine d’abuser de politesses en tout genre, j’ai une mission à accomplir et toi aussi, ainsi, efforce toi de suivre au mieux mes directives et tout ira pour le mieux. Kamui m’a bien précisé que tu savais te battre, d’où ton ascension directe au rang de Bras Droit. Bien que j’aie pleinement confiance envers les capacités de Kamui à t’entrainer au mieux, j’ai tout de même besoin de connaître par moi-même ta vraie valeur intrinsèque dans le domaine de la guerre. Ainsi, en guise de présentation, je te demanderai de te lever, et de m’attaquer à l’aide de ton don. Les règles sont simples : Pour me convaincre, tu dois simplement me toucher. Rien de plus, rien de moins. Ne te retiens pas, tu n’auras que très peu de chance de réellement me faire mal. Quand à moi, je ne ferais qu'esquiver et éventuellement me défendre, mais je ne t'attaquerai pas. Garde en mémoire que ruse intelligence et stratégie seront tes meilleurs atouts…''


Et alors que je joue quelques notes de ma lyre et qu’une ombre gigantesque commençait à sortir du sol, je fixais d’un regard perçant les yeux de la femme blonde :

''… Pour transpercer la défense impénétrable de ma forteresse de bois : Yakamura le samouraï imperturbable. Montre-moi que tu es la digne sœur de Kamui !''

Et m’abritant derrière ma poupée massive, j’attendais sagement que mon nouveau bras droit me démontre ses capacités, en espérant ne pas être déçu. L'heure du spectacle est arrivée, le rideau se lève et les projecteurs se focalisent sur ce nouveau premier rôle. Le public tout entier attend avec une certaine impatience la manifestation de l'entièreté de ces talents.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Origami et Responsabilités [PV Alice] - CLOS   Mar 26 Avr - 16:36

Assise sur un banc de la salle d'arme, Alice se tenait jambes et bras croisés, le regard dans le vague. Elle attendait patiemment l'élu que lui avait attribué son frère. Un certain Alvaro, elle en avait entendu parler à plusieurs reprises. D'après les rumeurs, il était tout ce qu'il y a de plus exaspérant. Peu importe. Elle ne portait guère attention aux rumeurs, qu'elle jugeait pathétiques et bien trop souvent déformées, et d'autre part, elle se fichait de celui à qui elle allait avoir à faire. La seule chose qui comptait, c'est qu'il était sa porte de sortie vers le monde extérieur et vers la guerre qui jusque là se passait sans elle. Le reste n'avait aucune importance, et elle n'avait nullement envie de sympathiser avec lui. Tant qu'il ne parlait pas inutilement et n'était pas trop envahissant, cela lui conviendrait. Après tout, il ne s'agissait que de l'aider dans ses missions, pas de s'en faire un ami.

Soudain, elle entendit la lourde porte de la salle s'ouvrir. Une silhouette s'avança vers elle, calmement, faisant légèrement grincer le parquet. La jeune Alice releva la tête, observant silencieusement l'inconnu jusqu'à ce qu'il arrive devant elle. Il était grand, ses cheveux étaient noirs et ses yeux rouges, le tout contrastant avec une peau assez pâle. Il était quelque peu efféminée, mais possédait en toute objectivité un beau visage, bien que la jeune fille ne prêta aucune attention à ce genre de détails. La beauté physique, elle pouvait la juger esthétiquement agréable, mais n'avait jamais ressentie ce qu'on appelle "l'attirance", et cela lui convenait parfaitement.

Elle ne dit pas un mot, et se contenta d'attendre. Inutile de parler pour ne rien dire. L'élu fit apparaître une lyre, et se décida finalement à parler le premier.

- Bien, Alice je présume ? Je me nomme Alvaro Crescent, et comme te la sûrement déjà informé ton jeune frère, tu seras à partir d’aujourd’hui mon bras droit. Épargnons-nous les formules d’usage, nous sommes associés à partir d’aujourd’hui et rien de plus. Pas la peine d’abuser de politesses en tout genre, j’ai une mission à accomplir et toi aussi, ainsi, efforce toi de suivre au mieux mes directives et tout ira pour le mieux. Kamui m’a bien précisé que tu savais te battre, d’où ton ascension directe au rang de Bras Droit. Bien que j’aie pleinement confiance envers les capacités de Kamui à t’entrainer au mieux, j’ai tout de même besoin de connaître par moi-même ta vraie valeur intrinsèque dans le domaine de la guerre. Ainsi, en guise de présentation, je te demanderai de te lever, et de m’attaquer à l’aide de ton don. Les règles sont simples : Pour me convaincre, tu dois simplement me toucher. Rien de plus, rien de moins. Ne te retiens pas, tu n’auras que très peu de chance de réellement me faire mal. Quand à moi, je ne ferais qu'esquiver et éventuellement me défendre, mais je ne t'attaquerai pas. Garde en mémoire que ruse intelligence et stratégie seront tes meilleurs atouts…

Alice ne répondit pas. Un tel silence étonnerait et agacerait peut être son interlocuteur, mais qu'importe. Il n'avait pas posé de question, après tout. Elle ne put s'empêcher de remarquer qu'il était assez bavard. Heureusement, il ne se perdait pas dans des futilités, et ses paroles restaient utiles, elles avaient un contenu. Voilà qui était déjà une bonne chose.

-… Pour transpercer la défense impénétrable de ma forteresse de bois : Yakamura le samouraï imperturbable. Montre-moi que tu es la digne sœur de Kamui !

Une impressionnante et massive marionnette sortit soudainement du sol, armée d'un grand bouclier visiblement très robuste, et se plaça de façon à protéger son maître.

Très théâtrale.... Au moins, il va droit au but.

La jeune fille resta de marbre, toujours assise, bras et jambes toujours croisés, fixant le dit Alvaro. Après un court instant, son corps se dispersa peu à peu en plusieurs feuilles de papiers qui s'envolèrent et s'éparpillèrent dans la salle.

Inutile de chercher à attaquer de front et à transpercer le bouclier de sa marionnette, il va falloir le contourner et l'éviter. Les armes à utiliser seront donc la rapidité et la ruse.

Les feuilles de papiers qui volaient dans la pièce devinrent plus nombreuses. Il y avait non seulement son corps transformé, mais elle en avait également crée de nouvelles. Alors que de nombreuses feuilles vinrent tourbillonner violemment autour d'Alvaro et de sa marionnette, cherchant à détourner son attention en l'obligeant à esquiver, et menaçant de lui infliger des coupures, Alice se matérialisa juste au dessus de lui, reprenant sa forme normale. A présent armée d'un gigantesque ciseaux, elle plongea en pique sur lui, les lames en avant. L'attaquer du dessus était un des seuls moyens pour esquiver le bouclier de la marionnette.
Au moment ou elle retombant en piquée sur lui, les feuilles qui continuaient de danser dangereusement s'accélèrent et se rapprochèrent, afin de brouiller sa vue le plus possible et de capter son attention au maximum, dans l'objectif de diminuer au maximum ses réflexes et ses chances d'esquive.






Dernière édition par Alice le Lun 2 Mai - 1:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alvaro
Ψ Narcissique Impitoyable Ψ

Ψ Narcissique Impitoyable Ψ
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Origami et Responsabilités [PV Alice] - CLOS   Mar 26 Avr - 18:03

Alice était restée très calme depuis le départ. Je n’eus droit à aucun commentaire lors de mon explication et son attitude reflétait une neutralité plutôt exceptionnelle. Voilà qui n’était pas pour me déplaire, au moins le personnage s’avérait apprécier les explications précises et ne se sentait pas obliger d’y ajouter son grain de sel. Pour une femme, ma première impression était plutôt bonne. J’appréciais cette froideur qui en ressortait de ses yeux. Elle était différente des autres. Finalement ma mission n’allait pas se révéler être le fardeau attendu. Qui sait, cela allait peut-être même être particulièrement intéressant.

Autre fait remarquable, bien qu’elle fût la sœur de l’élu primordial, cette dernière ne broncha à aucun moment et semblait accepter ma requête. Une jeune fille qui ne se perdait pas dans des bavardages inutiles, sérieux et qui semblait déterminée. Tout portait à croire que son jeune frère l’avait bien formée. Cette discipline allait grandement faciliter notre association.
Alors que ma marionnette finissait d’apparaitre et se plaçait devant moi en arborant son bouclier gigantesque, je continuais de glisser mes doigts sur mon instrument, prêt à en découdre pour cette bataille introductive. Je n’eus pas à patienter bien longtemps, car d’un rapide mouvement, la jeune fille vêtue de blanc sembla s’évaporer dans les cieux en un flot de papier virevoltant à travers la salle. Ainsi, elle pouvait transformer son corps en un torrent de feuilles blanches. Je restai là, contemplant ce merveilleux spectacle. Le papier avait cette vertu de sembler magnifique lorsqu’il s’envole, tel d’innombrables pétales de roses soufflés par le ciel. Un merveilleux don que voilà. Mais il me fallait rester concentré si je ne voulais pas lui rendre la tâche trop aisée. Je fus content d’apercevoir que son attaque ne tenta pas de percer le bouclier central de ma poupée. Attaquer Yakamura de front n’était qu’une perte de temps, son bouclier en acier pouvant parer tout type de percées. Ainsi, une vague de papiers voltigeait autour de moi, à gauche, à droite, derrière… Ne pouvant utiliser ma rapière pendant mon incantation, il me fallait rester vigilant. Ces morceaux ne semblaient pas bien dangereux, mais leur nombre et leur position restait inquiétant, d’autant plus qu’elle pouvait très certainement se matérialiser derrière-moi par exemple.
Attendant patiemment qu’elle réapparaisse, j’obligeai mon samouraï à boucher un maximum d’ouvertures qui auraient permis à Alice de me toucher sans trop de problèmes. Mon dos était l’unique endroit entièrement dévoilé, c’est pourquoi je décidais de me mettre dos face à mon tank de bois. Voyant mieux ce qui se passait derrière moi, je restais attentif à chaque petit morceau de papier qui dansait autour de moi.

''Très bien très bien. Tu as eu le bon réflexe de ne pas t’obstiner à m’attaquer de front. Je dois admettre que tu as fait preuve d’intelligence. Mais ne crois pas que m’attaquer par l’arrière sera chose aisée pour autant !''

L’adrénaline parcourait l’ensemble de mon corps. Se battre faisait partie de mes nouveaux hobbies depuis mon arrivée sur l’échiquier. La guerre nous obligeait à affûter nos sens et notre capacité à abattre les pions ennemis. Mon don avait pour inconvénient de m’obliger à réfléchir deux fois plus que tout autre combattant. En effet, ne pouvant pas attaquer moi-même, il ne me suffisait pas seulement de foncer dans le tas. Je me devais d’être attentif au moindre détail, au moindre mouvement et à la moindre possibilité d’attaque. Une simple erreur et je pouvais être certain de me retrouver à barboter dans la Fontaine des Fées. Il en allait de même pour cette bataille-ci. Malgré son allure d’entrainement, il n’en fallait pas moins utiliser tout son potentiel pour forcer la jeune fille à user de toute sa matière grise.

Mais alors que j’inspectais chaque coin de la pièce et chaque petit tourbillon de papier, je sentis que quelque chose se tramait au-dessus de moi. Se pouvait-il que son attaque provienne du ciel lui-même...? Je n’eus pas vraiment le temps d’y réfléchir, il me fallait réagir au plus vite ! Une paire de ciseau géante se dirigeait déjà vers moi, prête à me transpercer le crâne. Je n’eus d’autre choix que d’effectuer au plus vite une roulade et d’un crissement de corde, je forçai mon pantin à lever son bras afin que son petit bouclier situé près de l’épaule puisse parer l’attaque. Je l’avais échappée belle, mais une nuée de feuilles continuaient de virevolter en ma direction, et j’étais entièrement dépourvu d’une quelconque défense. Estimant la vitesse de déplacement de Yakamura, il me semblait impossible qu’il puisse arriver avant elle vers ma position actuelle.

''Pas mal… J’admets être impressionné par ta rapidité d’action. Mais comme tu le constateras, je reste quelqu’un d’agile et d’attentif toujours prêt à esquiver. Il en faudra un peu plus qu’une attaque surprise en provenance du plafond pour égratigner ne serait-ce qu’un centimètre de ma peau blanche ! ''


Il n’y avait hélas pas 36000 solutions, et le fait que la jeune fille aie laissé des papiers aux alentours de la salle allait probablement lui permettre de m’atteindre avant que je ne puisse recouvrir une véritable défense. Je ne pouvais que prier que ma poupée arrive à temps… Autrement, il allait falloir esquiver au petit bonheur la chance. Mais malgré le crissement de ma lyre, un amas de papier se formait à quelques centimètres de moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Origami et Responsabilités [PV Alice] - CLOS   Mar 26 Avr - 19:58

L'élu esquiva l'attaque en roulant sur le côté. Il l'avait eu le temps de la sentir venir, tout en se préoccupant des feuilles et de la position de la marionnette ? Certes il avait esquivé de justesse, mais cela restait surprenant étant donné le caractère imprévisible et peu commun de l'attaque. Il avait de très bons réflexes pour la sentir venir d'en haut. Ça faisait de lui un adversaire intéressant, très intéressant.
Enfin, elle se doutait déjà que son frère, le connaissant, ne l'aurait pas mise sous les ordres, et surtout sous la protection, d'un combattant médiocre. Elle savait qu'il avait choisit Alvaro en sachant qu'il aurait toutes les capacités nécessaires à la protéger, il devait donc être parmi les meilleurs élus.
L'autre point positif, c'était que sa technique de combat se révélait donc seulement puissante et stratégique, mais également artistique. Et bien sûr, elle ne pouvait qu'apprécier ce type de don.

- Pas mal… J’admets être impressionné par ta rapidité d’action. Mais comme tu le constateras, je reste quelqu’un d’agile et d’attentif toujours prêt à esquiver. Il en faudra un peu plus qu’une attaque surprise en provenance du plafond pour égratigner ne serait-ce qu’un centimètre de ma peau blanche !

Désormais, Alvaro s'était éloigné de sa marionnette et se retrouvait sans défense. Les feuilles de papiers, très rapides de part leur légèreté, ne tardèrent pas à le poursuivre.

La force de sa marionnette réside dans la résistance du bouclier. Mais cette force est en même temps ce qui fait sa faiblesse. Le bouclier et l'armure sont lourds, sa rapidité est donc limité... Il faut jouer la dessus, et appuyer sur cette faiblesse.

Un amas de feuilles vint se former comme un cocon autour de la marionnette. Ce n'était que du papier, certes, mais pas n'importe quel papier, il restait robuste. Cela n'arrêtera probablement pas la marionnette étant donné sa force, mais pourra au moins la ralentir d'avantage. De cette façon, l'élu restera encore plus longtemps que prévu sans défense. Il fallait en profiter, elle n'arriverait pas à la retenir encore bien longtemps.

Alice s'élança alors vers Alvaro, se mêlant à la nuée de papier qui entourait celui-ci. Au cœur de ce fouillis, il serait nettement plus difficile pour lui de distinguer les mouvements de la jeune fille, et il ne remarqua donc probablement pas qu'elle avait lâché son ciseau. D'autant qu'il ne savait pas encore qu'elle le maniait à distance, et qu'il n'allait donc pas envisager cette option. Il avait donc peu de chance d'appréhender qu'en plus des feuilles et d'Alice, les attaques pourraient arriver encore d'ailleurs.

Alors qu'elle l'occupait tentant de l'atteindre à mains nues et continuant de faire danser ses feuilles, les lames du ciseau, jusque là resté en retrait pour faire croire qu'elle ne l'avait plus, se précipitèrent dans le dos d'Alvaro à toute allure.

S'il remarquait l'attaque, il aurait peut être le temps de l'esquiver, mais devrait forcément relâcher un peu son attention sur les feuilles et sur Alice sous l'effet de la surprise. Et à ce moment, ils chargeraient tous en même temps : les feuilles, Alice, et son arme. Était-il possible qu'il esquive les trois au même moment, et sans se laisser déstabiliser par l'apparition soudaine de l'arme ? Vu ses capacités, il allait certainement s'en sortir sans se faire vraiment blesser, mais elle avait au moins de fortes chances de le toucher, de lui porter un léger coup. Et après tout, c'était le seul objectif qu'il lui avait donné.

Dans tous les cas, il fallait faire vite, la marionnette ne tarderait pas à venir d'un instant à l'autre le protéger de nouveau. Elle sentait les feuilles qui la retenaient s'affaiblir.
Revenir en haut Aller en bas
Alvaro
Ψ Narcissique Impitoyable Ψ

Ψ Narcissique Impitoyable Ψ
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Origami et Responsabilités [PV Alice] - CLOS   Mer 27 Avr - 15:49

Je m’apprêtais à m’élancer vers ma marionnette pour écourter la distance qui nous séparait, mais ma longue roulade avait creusé un long fossé entre nous et je n’avais pas réellement les moyens de l’atteindre dans la seconde. Grattant frénétiquement les cordes, je serrai les dents, pris légèrement au piège. Les feuilles de papier me poursuivant sans relâche, j’avais bien trop d’ouvertures pour me permettre de prendre le moindre risque. Optimisant chacun de mes sens, j’étais prêt à réagir à tout. Mais un élément précis capta mon attention. Alors qu’Alice avait opté pour une tactique des plus intelligentes en ralentissant mon mastodonte dans une prison de papier, elle avait entretemps fait disparaître sa paire de ciseau d’entre ces mains alors qu’elle s’avançait vers moi. Avait-elle décidé de préféré le combat à main nues plutôt qu’armé ? Cette décision surprenante vint quelque peu bouleverser ma stratégie. Ceci sonnait bien trop comme un piège. Mais pour l’heure, je ne pouvais pas perdre de temps à comprendre le pourquoi du comment, la jeune femme se jetait déjà sur moi, les poings vifs essayant de m’atteindre, aidée par une vague de feuille qui rendaient la vue globale difficile et me menaçaient sans cesse. J’esquivais au mieux ces coups et les bords tranchants de ces disciples de papier. Elle était agile et savait se battre. Pas de doutes quant à ces compétences, Kamui n’avait absolument rien oublié de lui enseigner. Elle allait s’avérer être un bras droit des plus efficaces ! Parant l’un de ses coups de pieds, j’affichai un sourire en signe de supériorité.

‘’Tu auras beau te démener autant que tu voudras, au corps à corps tu ne pourras rien contre moi. J’arrive à lire tous tes mouvements. Ne te fatigue donc…’’


Ma phrase se vit écourtée par un élément inattendu. Trop occupé à retenir la fougue d’Alice et à éviter la moindre feuille volante, je n’avais purement et simplement pas vu que son arme se dirigeait à toute vitesse derrière moi, prête à venir se planter dans mon dos. Alors elle pouvait contrôler son arme à distance… ? Quelle négligence de ma part. Je ne pouvais rien faire, une esquive aurait entièrement donné le champ libre à Alice et je préférai encore qu’une paire de ciseau vienne me blesse plutôt que de recevoir un coup de poing bien placé.

‘’…Merde…’’


L’impact fut violent, la lame du ciseau pénétra mon dos de plusieurs centimètres, laissant un flot de sang s’écouler de la plaie. Ne bougeant plus, bloqué par la douleur, les lames de papier vinrent griffer mon cou et mes épaules nues. Elle avait réussi l’épreuve. Serrant les dents, un léger sourire put tout de même être aperçu sur mon visage. Cette petite avait du mordant… Je passais mes doigts fins sur la poignée de son arme, et la retirant lentement, je m’adressai à Alice d’un ton calme.

‘’…Bien. Tu as réussi ton épreuve. Ton habileté au combat est amplement suffisante pour que je te permette de m’accompagner sur le terrain. Dorénavant tu es officiellement mon adjoint, et tu effectueras les missions que je te confierai. Par soucis de responsabilités, tu devras toutefois accepter que je t’accompagne lorsque le danger se fera trop important. Des questions ?’’


Me rapprochant lentement du banc afin de prendre une légère pause et me remettre de ma blessure, j’aperçu rapidement quelque chose qui ressemblait vaguement à une grosse boule de poil rouge. Qu’était-ce donc que cette créature ? Appartenait-elle à Alice ? Diantre… Et moi qui déteste les animaux…

‘’Hm… Alice, quelle est donc que cette étrange animal ? Ne me dis pas que c’est ton compagnon… ? Je n’apprécie pas vraiment les sacs à puces, ainsi il serait préférable que tu apprennes à te débrouiller sans lui. A moins que tu n’aies une bonne raison de le trainer partout ? ‘’

Je jetais un léger regard méprisant en direction de la créature. Son regard m’agaçait déjà… Elle avait intérêt à me donner une bonne raison quant à sa présence, sans quoi je n’allais certainement pas la tolérer bien longtemps. Rongé encore par la douleur, je m'appuyai contre le banc, frottant ma plaie. Il fallait que je pense à récupérer du matériel de soin en partant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Origami et Responsabilités [PV Alice] - CLOS   Jeu 28 Avr - 0:42

- …Merde…

Alvaro venait visiblement de réaliser la présence du ciseau. Contre toute attente, il ne chercha pas à l'éviter. Alice s'en étonna intérieurement, mais en s'attarda pas sur ce détail dont au fond, elle se fichait. Alors que les lames pénétrèrent sa chair et qu'un flot de sang se déversait sur le sol, elle stoppa son arme. Son objectif était atteint, inutile de continuer. Dans la même foulée, elle fit disparaître ses feuilles qui avaient eu le temps de griffer son adversaire de toute part.

Immobile, Alice observait l'élu d'un air impassible, attendant patiemment sa réaction. Celui-ci retira doucement le ciseau avec un léger sourire presque imperceptible, qui semblait signifier une certaine satisfaction.

- …Bien. Tu as réussi ton épreuve. Ton habileté au combat est amplement suffisante pour que je te permette de m’accompagner sur le terrain. Dorénavant tu es officiellement mon adjoint, et tu effectueras les missions que je te confierai. Par soucis de responsabilités, tu devras toutefois accepter que je t’accompagne lorsque le danger se fera trop important. Des questions ?

La jeune fille ressentit une certaine satisfaction qu'elle garda pour elle. L'idée de savoir qu'elle allait sortir seule l'enchantait, bien qu'elle eu un léger doute sur l'accord de Kamui à ce sujet. En effet, celui-ci avait bien précisé qu'il préférait qu'Alvaro l'accompagne en toutes circonstances dès qu'il s'agissait de sortir de la forteresse. Cela lui causerait beaucoup d'inquiétude.
A la pensée de tourmenter son frère, elle sentit son cœur se serrer. Elle ne supportait pas de le savoir soucieux, encore moins lorsqu'elle en était fautive. Était-elle un tel fardeau ? Pourquoi ne pouvait-elle pas être celle qui le protégeait, n'était-ce pas son rôle de grande sœur, après tout ? Quelle inutilité... Quelle... faiblesse.
Craignant que son émotion soit remarquée, elle se reprit aussitôt et fixa d'un air dur son interlocuteur.

- Aucune, dit-elle simplement.

Il sembla se satisfaire de cette réponse si expéditive, et se dirigea vers le banc. Elle le suivit du regard sans bouger. Soudain, celui-ci s'immobilisa et se retourna vers elle d'un air visiblement contrarié. Elle haussa un sourcil.

- Hm… Alice, quelle est donc que cette étrange animal ? Ne me dis pas que c’est ton compagnon… ? Je n’apprécie pas vraiment les sacs à puces, ainsi il serait préférable que tu apprennes à te débrouiller sans lui. A moins que tu n’aies une bonne raison de le trainer partout ?

La créature en question prit un air boudeur et voltigea en direction de sa maîtresse, assénant au passage un léger coup à Alvaro. Alice le réceptionna entre ses mains et lui tira ses joues élastiques. Elle fronça les sourcils, administrant un regard mécontent à l'élu. Se débrouiller sans lui ? Outre le fait qu'elle ne pouvait tout simplement pas y songer à cause de la protection indiscutable qu'il lui apportait, elle n'en avait de toute façon pas la moindre envie. Nago était, avec son frère, une des seules personnes qu'elle affectionnait, et il était purement hors de question qu'elle envisage de s'en passer.

- Non. La présence de Nago n'est pas négociable, répliqua t-elle assez sèchement.

Le Nago en question jeta un regard provocateur et satisfait à Alvaro, comme pour dire "tu ne te débarrasseras pas de moi aussi facilement, héhé!"
Alice resta quelques secondes silencieuse. Elle aurait aimé se contenter de ça, mais sa réponse n'allait certainement pas convenir à son nouveau mentor, et Kamui l'avait prié de faire des efforts. Il savait qu'elle n'appréciait pas l'autorité et que tous deux avaient un tempérament assez désagreable, et voulait éviter les conflits. Songeant à la requête de son frère, elle soupira et pris sur elle afin de fournir de meilleures explications.

- Nago me protège de toute intrusion dans mon esprit. Mon frère et moi tenons à ne pas ébruiter certaines choses qui ne regardent personne. Il doit donc m'accompagner partout.

Calmement, elle s'adossa à un mur et croisa les bras, ne quittant pas Alvaro du regard.

- Que ça soit clair. Je te respect, de par ta proximité avec mon frère, et je n'ai rien contre toi. Tant que ce que tu me demanderas sera à mes yeux intelligent et utile, je l'exécuterais. Mais je n'accepte pas l'autorité bête et sans intérêt, aussi je n'obérais en aucun cas aveuglement. J'admets que tu es un bon combattant, susceptible de m'apprendre des choses, et je suis disposée à travailler avec toi, mais ne t'attends pas à un petit chien docile. Je t'accompagne avant tout car tu me permets de sortir, ça ne va pas beaucoup plus loin.

Elle s'arrêta de parler quelques instants, avant de rajouter d'un ton légèrement plus doux, mais loin d'être amicale pour autant :

- Voilà, je préférais te prévenir. Si ça ne te convient pas, il n'est pas trop tard pour refuser, Kamui ne t'en tiendra pas rigueur et trouvera quelqu'un d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Alvaro
Ψ Narcissique Impitoyable Ψ

Ψ Narcissique Impitoyable Ψ
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Origami et Responsabilités [PV Alice] - CLOS   Jeu 5 Mai - 22:46

Mes à priori concernant Alice se sont confirmés au fil de notre brève conversation et de ses réponses. La sœur de l'élu primordial avait donc bel et bien du caractère à revendre. Sans la moindre once d'hésitation, la petite princesse avait sèchement rejeté toute argumentation possible contre le fait que cette touffe de poils sur pattes ne soit pas de la partie. Alice avait un certain cachet, cela était indéniable et la voir défendre sa petite créature dénommée Nago lui donnait une particulière crédibilité à mes yeux. Cette même créature semblait elle-même offrir une certaine confiance à sa maitresse en m'offrant un regard dédaigneux aux limites même de la moquerie, signe que ce petit monstre savait que je n'allais pas avoir l'occasion de m'en débarrasser. Malgré tout cela, je n'en restai moins agacé quelque part par ce ton tranchant ayant pour but de me remettre à ma place. Il m'importait bien peu au fond qu'elle soit la soeur de mon supérieur, elle n'en restait pas moins mon bras-droit et me devant par conséquent un certain respect. Simple question de hiérarchie. J'avais beau avoir horreur de la politesse extrême et hypocrite, me considérer comme un stupide pion n'entrait pas dans la logique des mécanismes de rapports de pouvoirs qu'impliquaient nos deux rangs. Mais malgré mon irritation, je n'avais pas d'autre choix pour l'instant que de me tenir à carreaux. Après tout, je n'avais aucun doute quant à l’impossibilité d'obtenir un jugement en ma faveur si une quelconque colère à l'encontre d'Alice dans le cas ou tout ceci remonterait aux oreilles de Kamui. Le favoritisme familial allait grandement compliquer les choses, mais quoiqu'il en soit, si nous voulions que tout ceci fonctionne, il allait nous falloir nous adapter à ce nouveau climat.

Si je m'en tenais à ces simples propos, sa véritable peluche vivante avait une fonction bien précise : offert par Kamui, cet animal de compagnie n'était pas réellement un cadeau ordinaire. En réalité, il était magique. Derrière ses aspects de petite créature bruyante, inutile et désagréable se cachait un sort qui rendait l'esprit d'Alice invulnérable face à tout type d'attaque allant à son encontre et pouvant de ce fait s'approprier de l'entièreté du contenu de son esprit. Nago était donc une sorte de cadenas incassable renfermant le valeureux trésor d'Alice et Kamui : les informations concernant leur passé. Je ne connaissait pas réellement la véritable valeur de ces précieuses informations, mais ce trésor semblait être véritablement inestimable aux vues des efforts entrepris pour garder cette boite de pandore scellée à jamais. Quel intérêt pouvait-il y avoir à fermer une boite vide ne gardant rien d'extraordinaire ? Tout ceci avait le don d'attiser vivement ma curiosité.

''Hm je vois. C'est ce qu’on appelle les petits secrets de famille j'imagine ? Si Kamui t'as fait don d'une pareille créature, alors j'imagine qu'il avait ses raisons et que celles-ci sont tout à fait valables. Je n'ai probablement pas mon mot à dire sur cette histoire.''

Je contemplai alors Alice d'un oeil aguerri. Son regard restait totalement neutre alors même qu'elle m'imposait catégoriquement son compagnon. C'était comme si rien ne pouvait réellement l'atteindre et que sa détermination puisait l'ensemble de ses ressources dans une seule et unique source qui m'était pour le moment inconnue mais qui n'en demeurait pas moins d'une puissance incroyable. J'avais cette impression en plongeant dans le cristal d’azur qui caractérisait ses yeux que tout son esprit et ses actes se concentraient en un seul et unique point ayant pour but un seul et même objectif. Rester concentrée sur son but et se débarrasser de tout détail futile. En une simple séance d’entraînement, Alice avait montré toutes les qualités qu'un véritable guerrier se devait d'avoir. A mon sens, elle n'allait avoir aucun problème pour accomplir les missions qu'on lui attribuerait et se défendre n'allait pas être quelque chose de trop ardu une fois qu'elle sera entièrement intégrée au conflit face aux cafards ayant jurer fidélité à Oppse. Kamui pouvait être tranquille, sa sœur n'allait certainement pas avoir de problèmes à survivre en dehors des murs de la Forteresse de Layca. Ne quittant pas mon regard des yeux, elle m'adressai à nouveau la parole :

- Que ça soit clair. Je te respect, de par ta proximité avec mon frère, et je n'ai rien contre toi. Tant que ce que tu me demanderas sera à mes yeux intelligent et utile, je l'exécuterais. Mais je n'accepte pas l'autorité bête et sans intérêt, aussi je n'obérais en aucun cas aveuglement. J'admets que tu es un bon combattant, susceptible de m'apprendre des choses, et je suis disposée à travailler avec toi, mais ne t'attends pas à un petit chien docile. Je t'accompagne avant tout car tu me permets de sortir, ça ne va pas beaucoup plus loin.

On ne pouvait pas lui reprocher de ne pas savoir ce qu'elle voulait. Sa détermination n'était donc vouée qu'à un seul but : Sortir de la cloison de ces murs. Intéressant. Ce rêve de vagabondage à l'extérieur me faisait penser à mes désirs d'aventures et de liberté. Je pouvais comprendre en un sens cette forte volonté qui motivait ses envies. Mais toutefois, son message n'en restait pas moins clair : Je n'étais qu'un laisser-passer vers la sortie et rien d'autre. Marchant sur les principes d’obéissance envers son supérieur, notre relation allait devoir se poser sur un pied d'égalité et ne dépendre que de la coopération si je voulais obtenir une réaction positive de sa part. A peine arrivée que déjà elle pose ses critères individuels. C'était fatiguant, mais avais-je le choix ? Il allait falloir m'adapter, et je n'avais ni l'envie ni le temps de m'interposer face à cette précision. Après tout, elle n'en restait pas moins un puissant allié.

- Voilà, je préférais te prévenir. Si ça ne te convient pas, il n'est pas trop tard pour refuser, Kamui ne t'en tiendra pas rigueur et trouvera quelqu'un d'autre.

Aha, j'aimais cette voix. Me défier, quelle merveilleuse idée ! En appuyant bien sur mon aspect ''remplaçable'', elle savait qu'elle allait piquer à vif ma fierté. Finement joué, Alice. N'étant pas de ceux qui osaient abandonner la tâche qu'on leur avait confié, je n'hésitais pas à lui répondre en ricanant silencieusement.

''Aaah ma petite Alice. Si tu penses que ce ton sévère va me dissuader d’exécuter ma mission, tu te trompes lourdement. Alvaro Crescent ne refuse jamais un défi, et à partir de maintenant nous serons associés. Je tâcherai de tenir compte de tes prérequis quant je t'assignerai tes futures tâches. Vu ton potentiel, si tous deux nous collaborons, alors il en va sans dire que nos quêtes seront un véritable succès. Sache que tu m'as convaincu quant à tes capacités, et que de ce fait, j'en informerai Kamui moi-même. Tu seras apte et autorisée à quitter la forteresse dans les prochains jours. Toutefois, pour un premier séjour à l'extérieur, je pense qu'il vaut mieux que nous voyagions ensemble. Je te communiquerai les détails au plus tôt. Pour le moment, je n'ai plus rien à te dire. Tu peux t'en aller désormais, et si tu as d'éventuelles remarques, c'est le moment ou jamais de me les faire parvenir, sans quoi tu devras attendre notre prochaine rencontre. Je ne fais pas dans la correspondance si jamais. ''


Mon annonce faite, je me dirigeai vers la sortie, près à rejoindre l'infirmerie afin de soigner ma blessure. Aux vues de la douleur qui me tirait le dos à cet instant précis, l'attaque d'Alice avait du me laisser une cicatrice mémorable. J'avais comme l'impression que son coup avait visé au beau milieu de mon scorpion tatoué. Appréciant la symbolique en général, je trouvais cela très intéressant. Oui, particulièrement intéressant même. Étonnamment, j'avais particulièrement hâte de commencer nos missions. Alice était de ce genre de personne qui de part leur sérieux et leur calme, laissaient planer une intrigue tout particulière autour d'eux. Faisant partie de ce genre de personnes que je qualifiais d'intéressantes, notre collaboration n'allait pas s'avérer inutile finalement.


Hors RP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Origami et Responsabilités [PV Alice] - CLOS   

Revenir en haut Aller en bas
 

Origami et Responsabilités [PV Alice] - CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Problème avec Alice !!!
» Pour les fans de Burton, d'alice aux pays des merveilles
» Verticale Clos des Papes etc.
» Clos de Tart 1999
» Alice Darkdreams (My tell Tale heart) est arrivée :)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Épilogue :: ✎ RPs terminés-
Sauter vers: