AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 La vision du vide [Xiao] - CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: La vision du vide [Xiao] - CLOS   Lun 11 Avr - 16:34

Jiang Wei venait à peine d'arriver dans cet étrange endroit, il ne savait rien quant à ce lieu où il se trouvait; cependant une chose l'avait semble-t'il mit sur le chemin. Durant son sommeil, une voix lui avait parlé, elle lui avait dit ce qu'il faisait ici, quel était son but. Il était un élu de Layca, appelé en ce monde pour combattre la perfidie d'Oppse. Il avait le devoir de se servir de son don pour vaincre ses ennemis. Par don, la voix semblait entendre le pouvoir que Jiang Wei pouvait à présent user. Bien que tout était encore flou pour lui, la voix lui avait dit que s'il voulait vraiment voir des es propres yeux ce qu'était ce monde, il n'avait qu'à se rendre aux falaise abrupte pour contempler le vide éternel. Ainsi suivant les indications de la voix, il se dirigea vers le dites falaises. Il était assez curieux quant à ce que pouvait bien vouloir dire vide éternel, bien que ses connaissances étaient conséquentes, il n'arrivait pas à savoir ce qui pouvait qualifier ce "vide". Après une longue marche, un sublime décors se profila devant ses yeux, un magnifique océan se dessinait à l'horizon, le spectacle était d'autant plus magnifique que le champ de vision de Jiang Wei était amélioré par la hauteur de son perchoir.

Il aurait bien aimé profiter de cette vue plus longtemps, mais il avait fort à faire, reprenant alors sa marche, il continuait d'avancer vers son objectif, qu'allait-il y trouver ? Des réponses à propos de ce monde ? Une preuve que ton avait basculé pour lui ? Il voulait être certain de ce qu'il avait entendu. Il n'était pas certain de comprendre cette histoire d'élu... Il n'était même pas certain de vouloir comprendre, pour le moment son seul objectif était de voir si ce monde était réellement parallèle au sien. Rapidement il arriva au bout de la falaise, ses yeux écarquillèrent, sa bouche restait légèrement entre ouverte. La voix n'avait pas mentie, devant Jiang Wei se tenait le vide ainsi que le silence. Seul les fortes bourrasques de vents venaient briser ce silence qui régnait en maitre. Encore étonné, ses vêtements et cheveux dansant au gré du vent il se mit à monologuer.

" Comment diable.... qu'une telle chose puisse réellement exister. Suis-je donc vraiment dans un monde qui n'est guère le miens ? Serait-ce la le sombre prélude d'un nouveau départ ? S'il est vrai que je suis un élu, dans ce cas soit"


Jiang Wei leva les bras vers le ciel avant d'ajouter fièrement et de façon vertueuse:

" M'entends-tu Layca ? Moi, Jiang Wei ! Je promet de mettre mes talents à tes services, s'il est vrai que je suis l'un de tes élus, je te promet de purger ce monde de ceux que tu exècres et d'en faire un royaume de vertu !"


Son discours terminé, il se tournait afin de retourner sur ses pas, il n'avait guère plus à faire ici, il avait trouvé réponse à ses interrogations, et maintenant il était disposé à jouer son rôle d'élu. Marchant de nouveau vers un endroit qu'il ne connaissait point, son regard fut attiré par une silhouette quelque peu étrange. Une ombre qui semblait apprécier les hauteurs, du moins en apparence. Bien que méfiant, Jiang Wei se dirigea vers cette dernière, peu à peu, l'ombre s'éclairait pour laisser apparaitre un homme. Au vu de son aura, Jiang Wei pu deviner rapidement que cette personne était l'un de ses fameux ennemis. Cependant il n'était pas stupide; il n'avait aucune arme sous la main et foncer tête baisée serait synonyme d'idiotie. Il savait aussi qu'il ne pouvait pas cacher son aura, alors plutôt que de tenter de la réduire, il la laissa s'épanouir, peut-être l'adversaire n'allait-il pas attaquer devant une telle aura. Marchant doucement et gardant un visage inexpressif, Jiang Wei échafaudait des plans dans son esprit

* Je dois être prudent, nul doute que je ne suis guère le seul à m'être vu accorder des dons... Cependant il semble que son aura est moins diffuse que la mienne, est-il moins fort ? Quant bien même, je n'ai aucune arme pour me défendre et je suis un piètre pugiliste... De plus mieux vaut ne pas dévoiler mon don trop rapidement...*


Une fois qu'il termina ses songes, il se tenait juste à côté de l'homme qui devait surement l'avoir remarqué. Une dizaine de mètre seulement les séparait. Il était temps de définir les intention de cette homme qui était du camp opposé.

" Ne sont-ce guère de magnifique image que nous offre ce panorama. Seriez-vous ici pour les admirer ?"

C'est sur cette dernière phrase que Jiang Wei fit place au silence, à la réflexion, et à la méfiance. L'œil suspicieux, il n'affichait néanmoins aucune de ses intentions, un parfait stratège. Il ne pouvait dés lors qu'attendre que l'homme réagisse à sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Xiao Mao
Miaw ? Ne joue pas à Chat perché avec moi...

Miaw ? Ne joue pas à Chat perché avec moi...
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: La vision du vide [Xiao] - CLOS   Mer 13 Avr - 11:03

Xiao Mao voulait être seul. Il en avait plus qu'assez de tous ces gens qui lui tournaient autour, alors qu'il n'avait absolument rien d'engageant. C'était la théorie des contraires s'attirant qui se mettait en pratique ? Sauf que lui n'était pas du tout intéressé par tous ces types brailleurs qui parlaient sans cesse. Des humains en plus... il ne les aimait pas. Il avait beau remuer vivement la queue pour montrer son agacement, et même hérisser un peu ses cheveux sur sa tête, rien n'y faisait. Alors il avait décidé de s'esquiver en douce de la cité d'Oppse pour avoir un minimum de paix. Il appréciait le calme de la nature, ce faux silence rempli des bruits des créatures et des éléments. Il pouvait marcher des heures, loin du boucan des humains. Et il le fit.

Attiré naturellement par les hauteurs, le félin se retrouva bien vite sur ces fameuses falaises. Il n'y allait pas souvent, mais à chaque fois c'était un certain plaisir. Peu de gens venaient jusqu'ici, trop peureux devant le danger de la chute, trop frileux devant le vent d'un large d'illusion. Mais c'était parfait pour lui. La solitude et un magnifique point d'observation, que demander de mieux ? Xiao Mao courut un instant sur ses falaises, à quatre pattes, bondissant de temps en temps, appréciant de détendre ainsi son long corps agile. C'était une sorte d'entraînement après tout, car il frôlait de plus en plus le précipice, jouant à provoquer la gravité.

Il finit par s'arrêter sur un des points les plus élevés pour s'accroupir, les mains posées devant lui, et observer les alentours. C'était calme, agréable, le vent lui fouettait les oreilles, et pas une âme en vue. Quoi que... Xiao Mao tourna la tête dans une direction. Il lui semblait avoir senti une aura. Ennemie, qui plus est. Aussi méfiant que prudent, il ne bougea pas, étudiant ce qu'il sentait. Apparemment, la personne était plus puissante que lui, ou savait contrôler son aura pour le faire croire. Sur ses gardes, le félin était immobile, prêt à bondir pour attaquer s'il le fallait.

Ses yeux de chat n'eurent aucun mal à distinguer l'homme de loin. Il l'étudia tandis qu'il se rapprochait. L'adversaire semblait bâti pour le combat, une silhouette bien entretenue qui laissait penser qu'il était plus puissant que rapide. Mais le félin n'était pas assez stupide pour relâcher sa vigilance sur une simple observation. Sa démarche semblait sûre, mais non hostile. Une ruse pour le prendre par surprise ? Peut-être, peut-être pas. Il avait forcément senti sa propre aura, il n'y avait donc pas énormément de raison pour qu'il vienne. Obligé de combattre au corps à corps ? Sans doute, sinon il l'aurait attaqué de loin sans problème. Volonté de lui extirper des informations sur son camp ? Possible.

L'homme s'arrêta à une distance jugée sûre pour lui, sans doute, une dizaine de mètre. Xiao Mao gardait un visage impassible, totalement inexpressif. Intérieurement, il était satisfait : cet adversaire sous-estimait sa capacité à bondir jusqu'à lui en un clin d'oeil. Mais c'était très bien : il aurait un effet de surprise s'il devait attaquer, et garderait son propre pouvoir secret. Tout bénéfique pour lui. Il continuait de l'observer, ses yeux rouges aux pupilles verticales braquées sur l'homme en un regard neutre. Il lui posa une question. Une façon détournée de connaître ses intentions, sans doute. Il semblait aussi méfiant que lui, il n'était pas difficile de penser que, si combat il y avait, ce serait délicat. Les stratégies et les effets de surprise joueraient pour beaucoup dans la victoire et la défaite.

Pour l'heure, le félin ne bougeait pas, toujours accroupi. Lorsqu'il parla, sa voix était aussi neutre et inexpressive que son visage. Impossible de savoir à quoi il pensait, ni ce qu'il comptait faire.


- Oui. Et vous ?

Clair, net, concis. Il était évident que les grands bavardages n'étaient pas pour lui. Sa queue remuait légèrement derrière lui, montrant qu'il était très attentif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: La vision du vide [Xiao] - CLOS   Jeu 14 Avr - 14:11

Surprise.... Oui c'était le bon mot pour qualifier cette rencontre que venait de faire Jiang Wei, il était venu afin de trouver quelques réponses, mais au final il se retrouvait bien embêté d'être face à un adversaire. Étrangement, ce dernier avec des faux airs de chats ce qui avait le don d'étonner le dragon du Ji. Ce dernier demanda alors à l'homme qui était accroupie si lui aussi était venu pour admirer la beauté qu'offrait le paysage. L'homme répondit d'un ton neutre, froid, et désintéressé qui oui c'était le cas. Jiang Wei avait bien comprit que la personne à côté de lui n'était guère loquace. Le méfiance était palpable, les deux guerriers étaient visiblement prêt à se sauter à la gorge au premier faux mouvement, une véritable guerre psychologique si on y pensait mieux.
S'accroupissant à son tour, le regard de Jiang Wei se posa vers l'horizon, ce dernier cachait-il aussi le vide ? C'est vrai qu'il était curieux à ce sujet, mais ce n'était pas vraiment le problème du moment. Dans son esprit, il échafaudait toujours un plan afin de pouvoir se défendre au cas ou. Soudain un idée germa dans son esprit.

* Je ne vois qu'une seule chose pour me défendre... l'air marin semble remplie de particules d'eaux en suspension dans l'air... je peux m'en servir comme d'un conducteur pour ma foudre... cependant je risque d'y laisser quelques plumes... Mais soit, nul doute qu'il s'agit la de la seule solution pour préserver ma vie en cas d'escarmouche avec cet homme*


En effet ce plan était astucieux, mais c'était une lame à double tranchant, car si en effet il pouvait contrôler la foudre, il lui était impossible de voir et de contrôler les particules d'eau... De ce fait, il ne pouvait jamais savoir avec précision ou pouvaient déborder ses éclairs. Il poussa un léger soupire en ajoutant à ses pensées que se battre ici ferait bien trop plaisir à ceux qui tiraient les ficelles. Cependant, il était ici pour effacer la présence d'Oppse sur ces terres... Mais il avait encore bien des choses à voir, comme les champs de mars par exemple. Ce n'était donc pas vraiment le moment de se montrer hostile envers et contre tous les pions d'Oppse. Cependant, la discutions n'était pas non plus de mise vu le caractère de la personne ici présente. Jiang Wei prit alors deux cailloux et s'amusait à les faire tournoyer entre ses doigts, il tentait peut-être de tester la patience de l'homme à côté de lui afin de voir s'il était du genre à penser ou à foncer.

Malgré ce léger petit jeu de patience, il n'avait pas du tout l'intention de se battre, mais il savait très bien que ses intentions n'étaient pas celles de l'ennemi et qu'il ne pouvait pas choisir pour les deux. Soupirant il continuait son petit jeu avec les pierres afin de passer le temps et trouver une solution afin de discuter et de pouvoir partir sans combats. Pourquoi ne pas partir simplement sans nul autre mots dire ? C'était impossible pour Jiang Wei et son sens de l'honneur et de la vertu de tourner le dos à un opposant comme si de rien n'était. Puis un vieux dicton disait: ne montre jamais ton dos à l'ennemi, ce dernier est une cible bien trop tentante. Il se décidait enfin à laisser s'échapper quelques mots.

"Je ne sais pas quelles sont tes intentions, guerrier d'Oppse, mais je ne suis guère en ces lieux pour combattre, un combat ne pourrait que porter atteinte à la pureté de cet endroit"


Disant ceci, il avait clairement fait part de ses intentions de ne pas combattre, non pas qu'il était du genre froussard ou pacifiste, mais simplement que ce n'était ni le moment, ni le lieu, et qu'il ne voulait pas faire plaisir à Belzeneff en combattant dés son arrivé. Mais encore une fois, il ne pouvait pas contrôler le guerrier d'Oppse qui était devant lui.... Qu'allait réserver la suite des événements... Nul ne pouvait le savoir, sauf peut-être le marionnettiste qui voyait tout dans son royaume
Revenir en haut Aller en bas
Xiao Mao
Miaw ? Ne joue pas à Chat perché avec moi...

Miaw ? Ne joue pas à Chat perché avec moi...
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: La vision du vide [Xiao] - CLOS   Jeu 14 Avr - 14:51

Xiao Mao se considérait comme un chat avec des parties humaines. Son caractère et sa manière de réfléchir étaient bien plus proches de l'esprit d'un félin que d'un homme. Bonne ou mauvaise chose ? Tout dépendait de la situation, mais jusqu'à présent, il avait été rarement en difficulté, bien que ce fut déjà arrivé. Il n'était pas infaillible après tout, et il existait de redoutables adversaires du côté de Layca. Il le savait bien, et c'était pourquoi il restait toujours sur ses gardes, même face à quelqu'un qui pourrait être très sympathique. De toute façon, personne ne l'était pour lui, à part un seul être, qu'il ne voyait jamais. Et qu'il fuyait, en quelque sorte.

Pour l'heure, cet homme, pion de Layca, ne semblait pas prêt à attaquer tout de suite. Mais ce pouvait être un piège, une tentative de faire relâcher son attention au félin. Il était donc hors de question de se laisser distraire par une attitude non hostile. C'était presque amusant, car il semblait qu'ils étaient tous les deux dans le même état d'esprit : méfiance, prudence, prêts à agir au moindre signe de menace en face. Xiao Mao devait reconnaître que sur ce point, son adversaire était intéressant. Il y en avait tant qui aimaient parler pour ne rien dire, se vanter, et qui finissaient en charpie sans avoir compris comment, trop occupés à se pavaner.

Les oreilles du félin bougèrent un instant, avant d'enlever quelques gouttes d'eau qui s'y formaient sous l'air marin. Ce fut son seul mouvement, plus un réflexe qu'autre chose, mis à part celui de sa queue, toujours très lent. Il ne remuait pas, les yeux toujours fixés sur l'homme. Lequel devait sans doute réfléchir attentivement à une stratégie. Mais lui ne savait pas lire dans les pensées, alors Xiao Mao se contentait d'attendre sa réponse, sur ses gardes. Était-ce si difficile ? Cet homme était-il ici pour une raison très précise ? Un plan de Layca en préparation ? C'était une possibilité. Il ne voyait pas vraiment ce qu'on pourrait comploter dans ces lieux, mais les voies des dieux sont impénétrables, parait-il.

À moins que l'homme ne cherchât à tester sa patience. Il pouvait attendre... ce n'était pas demain la veille que quelqu'un parviendrait à agacer Xiao Mao en le faisant attendre. En revanche, l'idée lui traversa l'esprit de bondir sur le jouet de Layca, quand celui-ci se pencha pour prendre des cailloux. Était-il imprudent, ou l'invitait-il indirectement à l'attaquer dans cette position de faiblesse ? Piège ou pas, le félin ne bougea pas. Il montrait ainsi que, si l'homme avait réellement fait exprès de se baisser pour voir s'il allait attaquer ou pas, combattre n'était pas sa première intention. Il restait immobile, très patient, le visage toujours aussi inexpressif. Les minutes passèrent, le temps filait, et cela ne semblait lui faire ni chaud ni froid.

Puis l'homme parla à nouveau. Il prétendait ne pas vouloir se battre. Ne pas vouloir porter atteinte à la "pureté de cet endroit". Quelle excuse... existait-il un seul endroit "pur" dans un monde créé par un fou ? Un monde destiné uniquement aux combats, à la guerre et à la souffrance ? Difficile à croire. Restait à savoir si cette intention était réelle ou non. Il était hors de question de relâcher sa vigilance. Xiao Mao prit le temps de réfléchir à son tour, observant l'homme. Il ne connaissait pas très bien les lieux, il n'aurait donc pas l'avantage du terrain. Et il ignorait également la nature du pouvoir ennemi. Cela pouvait tout changer. En cas de problème grave, il pouvait facilement fuir, même il n'aimait pas cela, c'était un avantage certain pour lui. Il pourrait provoquer le combat et, s'il tournait mal, disparaître en un clin d'oeil.

Quelle raison aurait-il de lancer le duel maintenant... Un pion de Layca devant lui, cela suffirait à n'importe quel guerrier d'Oppse. Mais il n'était pas n'importe qui. Il avait des missions bien plus importantes que d'affronter tous les jouets de Layca qu'il croisait. De plus, celui-ci était clairement un membre élevé, qui rendrait le combat délicat. Pouvait-il vraiment se permettre de risquer réellement sa peau de chat quand il n'y avait eu aucune provocation ? Non, cela ne valait pas la peine. Le félin aimait étudier ses ennemis avant de les exterminer. Il aimait calculer, planifier, comprendre et connaître. Ses informations l'avaient sauvé plus d'une fois. Partir tête baissé dans un combat qui promettait d'être délicat sans rien savoir sur son ennemi ne lui plaisait pas, et serait stupide de son point de vue.

Lorsque Xiao Mao répondit, sa voix était toujours aussi neutre que son attitude.


- Pourquoi es-tu ici alors ?

L'homme ne répondrait sûrement pas tant que le félin n'aurait pas répondu à sa question indirecte. Il prit donc la peine d'ajouter quelques mots.

- Je ne combattrai que si l'on me donne une raison de le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: La vision du vide [Xiao] - CLOS   Ven 15 Avr - 11:19

Les deux hommes étaient toujours assit sans faire le moindre geste hostile, Jiang Wei était tout de même assez content d'être trombé sur quelqu'un doté d'un esprit quelque peu développé et non pas sur une personne fonçant et réfléchissant après. Ce n'était plus une guerre de nerf qui gagnait les deux personnes, mais une guerre d'analyse à présent. Comble de l'ironie, bien que la personne en face de lui était globalement un ennemi, il lui faisait se souvenir d'un ami qu'il avait eu durant sa scolarité dans le monde réel. Peu loquace et du genre à donner l'impression d'analyser totalement la personne avec qui il parlait.

C'était exactement le même type de personne qui se tenait devant lui. Mais il fallait passer outre ces souvenirs et se concentrer sur le moment présent, toujours en faisant tourner ses jouets de fortunes entre ses doigts, il adressa quelques mots au garçon, lui disant qu'il ne voulait pas combattre dans un tel endroit. A cette déclaration, il demanda alors à Jiang Wei ce qu'il faisait ici, avant d'ajouter qu'il ne combattrait que si on lui en donnait la raison. Un aubaine pour le dragon du Ji qui n'avait absolument aucune raisons à donner, à moins que son opposant en trouve lui même. Enfin c'était une éventualité parmi tant d'autre et rien n'était certain. Laissant la brise s'occuper de briser le silence, il se tut quelques secondes avant de répondre à l'homme chat

" Et bien... pour ne rien vous cacher, je voulais voir de mes propres yeux ce fameux "vide", mais puisque un autre panorama se proposait à moi, je me suis dit que je pouvais prendre le temps de l'admirer quelques temps. Puisque je crains ne pas avoir l'occasion de le faire souvent"

En effet il n'était pas stupide, il savait très bien qu'il finirait par devoir combattre et qu'il ne pourrait plus profiter de ce genre de panorama idyllique, mais en voyant le guerrier devant lui, sans bien sur le sous estimer, il comprenait très bien que tous les invoqués n'étaient pas des guerrier à la base. Regardant le chat d'un air paisible, il ne relâchait pas pour autant sa garde. Son ennemi avait bien parlé de raisons de combattre, cependant Jiang Wei n'était pas idiots, chacun pouvait trouver une raison valable pour combattre, de plus cet homme semblait mystérieux, alors ses motivations devaient l'être elles aussi. Une raison de plus pour se méfier. Jiang Wei avait toujours eut une grande méfiance envers les personnes imprévisibles. Ce genre de personne pouvait être un mouton à l'adoption, puis devenir un loup dans les pâturages. Le stratège savait qu'il avait l'avantage de la puissance brute, mais rien n'était jamais trop sur dans un combat. Son opposant réfléchissait-il aussi à une stratégie de son côté ? Ou ne cherchait-il vraiment aucune raison de combattre ? Nul ne pouvait le savoir.

" Layca et Oppse.... hein...." Murmura le dragon du Ji, un murmure que vint dévorer la brise qui soufflait


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Xiao Mao
Miaw ? Ne joue pas à Chat perché avec moi...

Miaw ? Ne joue pas à Chat perché avec moi...
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: La vision du vide [Xiao] - CLOS   Lun 25 Avr - 12:16

Xiao Mao ne lâchait pas l'homme des yeux, toujours très concentré. Plus le temps passait, plus il sentait que, si un combat devait éclater entre eux, ce serait délicat. Très délicat. Ils étaient aussi stratégiques l'un que l'autre, c'était clair et net. Seule la surprise de leur pouvoir pourrait créer un fossé entre eux et déstabiliser l'autre au point de parvenir à porter un coup fatal, ou du moins décisif. Cela n'enchantait absolument pas le félin. Il n'aimait pas combattre sans connaître son adversaire. Il préférait l'avoir étudié, savoir quel était son pouvoir, et de là être capable de créer une stratégie pour le contrer et le vaincre à coup sûr. Il était trop calculateur pour apprécier l'improvisation, même s'il savait très bien le faire également, réfléchissant à toute vitesse.

Après un autre silence passé à s'observer, l'homme finit par expliquer pourquoi il se trouvait ici. De toute évidence, il était arrivé dans ce monde depuis peu de temps. Seul un nouveau venu pourrait avoir l'envie de voir le vide qui entourait ces terres de guerre. Ou un rêveur. Ce pouvait être important à prendre en compte. Après tout, cela signifiait qu'il comptait sûrement explorer les zones les plus étranges et belles quand il le pourrait. Il suffirait de s'y poster et de lui tendre une embuscade. Il n'était donc pas nécessaire de combattre maintenant.

À priori, l'autre guerrier ne semblait pas vouloir se battre tout de suite. Ses réflexions étaient-elles proches des siennes ? C'était possible. Il ne devait pas être à prendre à la légère. Était-ce une bonne idée de le laisser partir ainsi lorsqu'il avait l'occasion de l'attaquer avec un effet de surprise ? Peut-être, peut-être pas... mais il y avait vraiment trop de risques de son point de vue, et il ne voulait pas dévoiler son pouvoir maintenant.

L'homme murmura quelques mots, que les oreilles sensibles du félin n'eurent aucun mal à capter. Layca et Oppse. Pensait-il au conflit qu'il venait de rejoindre ? Peut-être. Comprenait-il tout ce que cela signifiait ? Difficile à savoir. En tout cas, Xiao Mao ne comptait pas se battre, et ce guerrier non plus. Mais il était hors de question qu'il lui tourne le dos et s'éloigne. Après tout, c'était son poste d'observation, il n'avait pas à le quitter sous prétexte qu'un guerrier ennemi était venu le rejoindre. Il se contenta d'observer l'homme un long moment, en silence, seule sa queue et ses oreilles bougeant de temps à autre prouvant qu'il n'était pas une statue. Puis il finit par parler, d'un ton toujours aussi neutre et inexpressif que son visage.


- Tu ferais mieux de rejoindre les tiens. D'autres n'hésiteront pas à attaquer sans prévenir un guerrier de Layca solitaire.

Son ton était indifférent. Intérieurement, le félin se fichait bien que le guerrier se fasse attaquer ou pas. Il lui donnait juste une raison de quitter les lieux, et ainsi de le laisser tranquille. Il n'aimait déjà pas la compagnie des autres sous-fifres d'Oppse, il n'allait pas toléré celle d'un ennemi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: La vision du vide [Xiao] - CLOS   Mar 26 Avr - 13:30

Cet échange de paroles... était au final stérile. Si du moins échange il y avait, en effet, seul très peu de mots s'étaient échappés de la bouche de Jiang wei, et encore moins ce celle de l'homme chat. Ils se contentaient de se jauger, d'attendre un mouvement hostile, c'était presque pesant... Oui presque, car Jiang Wei se savait plus fort, c'était une évidence... mais il n'avait ni arme, ni envie pour l'accompagner dans un combat.

Il était arrivé il y avait si peu de temps, ce n'était donc pas vraiment le moment pour lui de commencer à la jouer Yankee. Il révélait pas mal de choses au chat, mais ce n'était pas vraiment un problème, même les élus avaient un certain respect envers le dieu de la foudre de Layca... Alors même si Oppse devait l'attaquer, il ne faillirait point. C'était ainsi qu'il comptais vivre sa vie, il ne pouvait pas mourir avant d'avoir revu la prêtresse et la fille aux cheveux de jais, c'était simplement impensable pour lui.

L'homme chat dit alors à Jiang Wei qu'il ferait mieux de quitter ces lieux avant que d'autres, moins patients que lui, n'arrivent et n'attaquent le dragon de Ji. Il aurait pu simplement défendre la chose en disant qu'il savait se défendre, mais il n'avait qu'un hâte, c'était de trouver une solution de quitter ce monde, et il n'allait vraisemblablement pas la trouver ici. Il tourna alors le dos au chat mais il n'était pas stupide, bien qu'invisible à l'œil nu, il s'était entouré d'une puissante barrière électrique, si qui que ce soit devait la toucher, il passerait de vie à trépas aussi rapidement.

" Il est vrai que je ferais mieux de me hâter, non pas par peur des votre, mais du fait que je n'ai guère de temps à perdre en bavardages"


D'un signe de la main, il commençait à s'éloigner sans regarder derrière lui, folie ? Non, simplement était-il confiant, ce chat ne devait pas être idiot, il devait pouvoir sentir la différence de puissance. Puis il devait aussi se douter que montrer son dos comme ça... c'était bien trop tentant et facile. Il y avait bel et bien anguille sous roche c'était une évidence.

Cet homme devait avoir compris, car il n'était pas stupide. Mais une erreur pouvait toujours surprendre... Peu de stratège furent infaillible, seuls trois y arrivèrent, du moins d'après les parchemins de Jiang Wei.
Marchant vers de nouveau horizon, son aventure venait de débuter...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Xiao Mao
Miaw ? Ne joue pas à Chat perché avec moi...

Miaw ? Ne joue pas à Chat perché avec moi...
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: La vision du vide [Xiao] - CLOS   Mer 27 Avr - 14:26

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: La vision du vide [Xiao] - CLOS   

Revenir en haut Aller en bas
 

La vision du vide [Xiao] - CLOS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» problème flux rss "paramètres non vide"
» Verticale Clos des Papes etc.
» Clos de Tart 1999
» boites de conserve vide pour convention day
» [Hors-Sujets] une bd du genre xiao-xiao
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Épilogue :: ✎ RPs terminés-
Sauter vers: