AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Juda [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Juda [en cours]   Jeu 23 Juin - 1:05

    Fiche de
    Juda

    Photo de
    mon personnage

    © Nom du perso
    sur votre avatar

    Nom :
    Prénom(s) : Juda
    Sexe : Masculin
    Rang :
    Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
    Âge : 24 ans
    Origines :

    Divinité servie :
    Élu dominant :
    Grade :
    Don :
    Arme(s) utilisée(s) :

    Description Physique :

    "L'illusion est la première apparence de la vérité."


    Un corps maigre. Une peau blanchâtre. Des cheveux dégoulinants à l’encontre de ses traits. Un visage froid. Un sourire, quelque peu sadique, qui s’étire. Juda reste un drôle d’énergumène. D’un point de vue globale, il n’est ni trop petit, ni trop grand ; il ne semble pas fort, il ne semble pas faible. Il est l’entredeux. L’échec de la perfection. Le mi-chemin qui sépare la vie de la mort.

    Une démarche sûre d’elle, un corps qui tangue d’un point un à autre. Un être qui vagabonde dans ce bas monde. Sans doute à la recherche de quelqu’un, de quelque chose. Personne ne semble savoir. Même son propre subconscient semble ignorer le comment du pourquoi. Lui ? Son côté rationnel, s’il en possède un, s’en moque. Il n’en a que faire. La vie est faite ainsi, la vie l’a fait ainsi… L’ensemble est fin, maigre. Un corps marqué par le temps, aussi bien par sa couverture de nombreuses cicatrices que par sa démarche et ses habitudes un peu trop ancrées en sa personne. Des membres élancés, fins et musclés. A l’extrémité de ses bras, de longs doigts, tous plus ou moins portant de nombreux ornements. Des bagues en or, en argent, des perles serties sur un anneau et autres articles de luxe. Aux extrémités demeurent des cercles bleus, sans doute encrés à jamais au sein de son épiderme. De simples bracelets finement tracés, à jamais...
    Juste au dessus, on voit de longs cheveux noirâtres, pendre délicatement. Ces derniers encadrent avec aisance un visage doux, un visage qui pourrait inspirer un peu de confiance. Un visage dont les lèvres s’étirent en un fin et doux sourire sadique. Ces mêmes lèvres qui emprisonnent parfois, souvent même, une tige de nicotine ; qui se plait à laisser sa marque à la commissure de ses doigts. Encore un peu plus haut, ses orbes verts observent le monde avec plus ou moins d’intérêt. Les sourcils, eux, sont le plus souvent plissés ou arqués, comme pour marquer en permanence une incompréhension ou alors, une extrême concentration.
    Pour chasser quelques possibles mèches rebelles qui viendraient malgré lui, déranger cette observation mélancolique, il porte un bandeau, ou encore un morceau de tissu, repoussant ainsi sa longue chevelure dans d’autres directions toutes aussi hasardeuses que l’ensemble.

    L’ensemble en lui-même parait désinvolte. Nonchalant. Il ne parait pas aimable, malgré ses sourires et cet air de confiance qu’il se plait à dévoiler à qui le veut. Son attitude ainsi que ses démarches et autres tenues poussent la plus part des passants à mal le regarder. Comme s’il n’était que le résidu d’une société. Ce qu’il est. Ou a été. Mais là n’est pas la question.

    Description Mentale :

    "L’insomnie est une illusion de feignant."

    « Ce mec là, Juda…, c’est un vrai con. Un vrai de vrai. Pas un faux de faux. Non, non… Un con de chez dur de dur… »

    « Tout le monde à le droit d’être con… Non… ? »

    « Non mais… Il n’en fait exprès. »


    Ou pas.
    Comme ces quelques citations en témoignent, Juda est con. Ou pas très intelligent. Certains se plairont à dire que c’est un débile que Dieu a bien voulu, dans sa grande bonté, placé sur Terre dans le simple but de, casser des têtes et bien plus encore. D’autres le défendront sans ne l’avoir jamais croisé ; comme quoi ce ne serait qu’une sorte de carapace, qu’il aime se donner un genre. Un peu de nonchalance, de désinvolture dans le simple but de justifier simplement ses actes. Ou pas. Il est vrai que partout où il met les pieds, ce con fait parler de lui. Soit parce qu’un ivrogne l’a mal regardé, soit parce que, lui-même, était d’humeur à refaire la façade d’un quelconque individu. On pourrait presque dire qu’il fait ce qu’il veut. Que ce foutu royaume n’est qu’un simple terrain de jeu à ses yeux ; vrai !

    On ne lui marche pas sur les pieds.
    On ne marche même pas à ses cotés, on ne le suit pas. Juda est seul. Juda est moyen rapide de vous ôter la vie si vous le suivez d’un peu trop près, ou encore, que vous lui parliez d’un truc qu’il n’a même pas envie d’entendre. Juda… C’est un mec violent qui n’en a rien à faire des règles. A ce demander s’il a bien deux ou trois neurones qui cogitent de temps à autre. Ou pas. Juda est con, rappelez-vous.

    Juda, c’est le genre de mec à ne pas perdre son temps. Il cogne pour se poser les questions ensuite. Ou pas. Vu que le type est mort, il n’en a plus rien à faire. Plus de questions. Il assume entièrement ses actes. Il faudrait un type aussi fou, que dis-je… aussi con que lui pour oser venir lui faire la morale, ou même un quelconque reproche quant à ses actes. Comme je l’ai dis, Juda ne se pose pas de questions. Ce mec est dangereux, il ne pense pas, il se nourrit de ses envies et désirs. Il a envie donc il fait. Une chose à savoir à ce sujet ? Une fois lancé, on ne l’arrête pas. Il est telle une boule de rage et de fureur qui abat ses poings de plus en plus forts sur votre doux visage angélique.
    Juda est un démon. Un monstre. Ou pas.

    Au final, on ne sait que peu de choses à propos de Juda. Juste quelques rumeurs qui sillonnent son passage, et encore, il faut encore un type de vivant pour les raconter. Certains oseront vous dire que, Juda, ce type aussi con que ses pieds, n’existent pas. Ce n’est qu’une vieille histoire urbaine que l’ont raconte aux enfants histoires de leur faire peur s’ils ne sont pas sages. Faites gaffes ou Juda viendra vous manger. Ou pas. Juda ne mord pas pour un sous ; il cogne.

    Si je suis là, c’est que je l’ai vu ce Juda. Et croyez moi ou non, préférez ces funestes rumeurs à son sujet à la place de cette vérité… Sachez juste que Juda est loin d’être con.


    Ou pas.


    Signes particuliers : Facultatif
    Talents spéciaux : De la possibilité de coudre des chaussettes à celle de pouvoir faire le grand écart.
    Aimez-vous les rhododendrons ?

    Votre personnage est-il victime d'amnésie ?
    Citation : Facultatif
    Biographie : 15 lignes minimum


    Test RP


Silence.

Tic-tac, tic-tac, tic-tac…
Le bruit de la trotteuse fend l’air avec légèreté, une rythmique incontournable. Un bruit vous entre dans le crâne, en berce certains, en agace d’autre. Là n’est plus la question pour Juda qui a sombré depuis de longues heures, dans les limbes du sommeil. Le visage se tord de temps à autre, le corps se meut un peu, cajolé par sa couette qui le maintient au chaud. Les secondes deviennent des minutes, les minutes des heures. Bientôt l’astre solaire chassera son amante Madame la lune, les rayons cramoisies réveilleront le pays du soleil levant sous une légère brise venant du sud, apportant ainsi un air chaud, des coups de vent agréable qui glissent le long de votre peau, vous caressent les joues avec douceur. Une bonne journée. A chacun d’en faire ce qu’il souhaite, respecter ses envies ou remplir ses obligations ? Bonne question. Toujours cette question de la ligne qui détermine si vous êtes, un bon élève, ou non.

Le moment de vérité. Son portable plongé jusqu’à présent dans la pénombre ambiante de la pièce, s’illumine, vomissant de ce fait de fortes vibrations ainsi qu’un léger air de musique ne cessant de s’amplifier au fil des secondes. Les sourcils se fronce, un bras se tend douloureusement pour asséner un coup de poing sur l’appareil. Oui. Il dort. Et continuera donc de dormir. Le choix est fait. A vrai dire, Juda a fait son choix depuis bien longtemps. A-t-il eu seulement le choix ? Ou bien est-ce une sorte de force supérieure qui l’oblige à devenir ce qu’il doit être ? Un mauvais élève en somme. Bref. Le corps pivote lentement dans le cocon, il passe sur le dos pour observer la pendule fixée non loin de lui. Les rayons du soleil, bien que filtrés par les rideaux plus ou moins opaques, lui permette de constater que la matinée est déjà bien avancée… Avait-il oublié de mettre son réveil pour aller en cours ? Non, non. Il a bel et bien sonné. Ce n’était que l’alarme lui indiquant la limite. Oui, il ne tient pas à faire sa larve non plus. Non. Il faut que le jour serve, tout comme la nuit ; il est donc important pour notre jeune homme de se lever à un moment ou un autre.

Il s’extirpe donc mollement du lit, ses fines jambes tâtant le sol avec légèreté comme pour y retrouver un certain repère. Le corps se tord avec grâce, il s’étire, craquant à certains endroits. Une grimace sous le son alors que tel un zombie, Juda rampera jusqu’à la douche où il se glissera sous un jet d’eau chaude plus qu’agréable. Il termine son rêve, laissant son front à l’encontre de la paroi, laissant sa peau rougir au contact de l’eau bouillante. Il n’y restera pas longtemps, non, juste le temps pour lui de se réveiller, de quitter cette état végétatif qui ne lui colle, finalement pas, à la peau. Peau qu’il tamponnera légèrement à l’aide sa serviette pour y ôter la moindre goûtes d’eau. Le corps se meut en silence, il dévale quatre à quatre les marches du dortoir, s’enfonce dans la pénombre encore présente des couloirs. Il finit par arriver à la cuisine, ses doigts emprisonnant de suite le fruit de toutes les tentations. La bouche se referme, la peau de la pomme craque, extrayant un jus sucré qu’il chasse de ses lèvres d’un coup de langue.

« Hm… »


Simple son. Murmure de lassitude qui transperce ses lèvres, échoue le long des murs dénués de toutes décorations. Ses pas résonnent, il pousse une porte, accédant alors à une terrasse. Il approche, ferme les yeux le temps d’une nouvelle plainte silencieuse. De ses poches il tirera une cigarette qu’il coincera à la commissure de ses lèvres. Un coup de flamme fera naître des arabesques voluptueuses. Une inhalation pour noyer ses pensées les plus sombres dans un nuage blafard. Illusoire.


Revenir en haut Aller en bas
Astaroth
Administrateur sadique ❦ Mangeur de membres

Administrateur sadique ❦ Mangeur de membres
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Juda [en cours]   Dim 17 Juil - 16:57

Kew kew Juda !

Alors ça avance ? Toujours pas d'inspi pour l'histoire ?
Quoiqu'il en soit, si t'as un problème, une panne d'inspi, de motivation, tiens-nous au courant car cela fait un moment que ça traine ! On attend de tes nouvelles sans quoi Belzeneff passera sur ta fiche d'ici une semaine \ô/

A bientôt j'espère !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com
 

Juda [en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Demande d'autorisation de suivre les cours
» Cours sur le RP Théorique , synthèse de notre monde .
» [En cours] Lapin minuteur
» la cours du voïvode et son armé (1500point)
» Cours d'harmonica
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Prélude :: ✎ Cimetière-
Sauter vers: