AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 ♠ Iryna ♠ [En cours (; 3 ;)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: ♠ Iryna ♠ [En cours (; 3 ;)]   Lun 27 Juin - 20:35


    Iryna
    ©Takenaka


    <<I wanna use you and abuse you
    I wanna know what's inside you
    >>

    Nom : Galamb.
    Prénom(s) : Iryna.
    Sexe : Féminin.
    Rang : La menteuse (Oui bon on repassera pour l'inspiration XD)
    Orientation sexuelle : N'en sait trop rien. Garçon, fille, quelle importance ? Des muscles finement dessinés sous une peau rugueuse sont aussi attirants que des courbes lunaires et voluptueuses ...
    Âge : 20 ans.
    Origines : Russes

    Divinité servie : Mystère ? °-°
    Élu dominant : Mystère ... °-°
    Grade : Pantin ~
    Don : La télékinésie. Soulever des objets par la seule force de sa pensée, tordre des cuillères, faire exploser des vitres ou des ampoules dans un accès de colère, du pur délire mental !
    Considéré comme un don incroyable pour certains, un pur acte de sorcellerie en rapport direct avec le Diable pour les superstitieux, ce don ne laisse aucunement indifférent. Ainsi, rien ou presque - L'objet ne doit pas être trop lourd. Quand même ! - ne peut résister à la volonté d'Iryna, du moment qu'elle se concentre un tout petit peu. Dans ses moments-là, la jeune fille se fige instantanément, les yeux rivés sur l'objet en question ou bien le regard vague se perdant dans l'horizon, c'est assez variable. Une pensée et l'objet se soulève en se balançant légèrement pour enfin se stabiliser et flotter dans les airs jusqu'à ce qu'Iryna se décide à tout laisser tomber ou à déplacer cette objet dans l'espace.
    Un pouvoir qui aurait pu être presque parfait si la jeune fille n'était pas aussi hésitante et peu confiante d'elle-même. Il suffit qu'elle soit légèrement bouleversée pour que tout aille de travers ! Le verre explose au lieu de glisser parfaitement sur la table, les cuillères s'envolent au lieu de se tordre et les vitres s'ouvrent au lieu d'exploser. Il est même parfois arrivé que les objets se soient retournés contre elle-même, tant les pensées s'embrouillaient dans sa tête.
    De plus, peu habituée à devoir y avoir recours, ce don lui bouffe li-tté-ra-le-ment son énergie. Ainsi, à peine a-t-elle fini de se concentrer et que l'objet soit retombé au sol, Iryna s'endort aussitôt. Ce qui est fort peu pratique durant un combat ...
    Arme(s) utilisée(s) : Au premier abord, cela ne semble en rien à une arme - et fou fut le premier homme à s'en servir comme arme ! -, son utilisation permet de créer la plus belle, la plus appétissante des choses qu'il puisse exister : la nourriture. Et lorsque cet objet est utilisé en dehors de la cuisine, immédiatement un sentiment de crainte vous envahit. Avez-vous deviné ce que c'est ? Un couteau à cuisine, bien sûr !
    Pour Iryna, il n'y a rien de plus rassurant que ce petit bout de métal. Caché dans le manche de son pull, il suffit que la lame froide et dure entre en contact avec sa peau pour que ses tensions s'apaisent. Avec ce couteau, la jeune fille ne craint rien, elle le sait, dans tous les films d'horreurs dont elle peut se souvenir les protagonistes se défendaient toujours avec des couteaux à cuisine.
    Petit avantage de la chose, Iryna peut ainsi cuisiner à tout moment, bien qu'au fil du temps la nourriture puisse avoir un goût ... sanglant.

    Description Physique : Iryna, de par ses origines slaves, possédait une silhouette déjà bien mince qui aujourd'hui frôle l'aspect d'un squelette, tant elle s'est amaigrie. Mais perchée sur ses longues et hautes jambes, la jeune fille possède néanmoins l'avantage de pouvoir servir de guet, repérant la personne que l'on recherche parmi une foule dense et pressée.

    Par sa nature légèrement timide, Iryna ne prend aucun risque pour se faire remarquer plus que d'habitude à cause de sa maigreur et se contente d'une garde-robe plutôt sombre voire monotone, portant toujours le même pull noir, trop large pour elle mais assez ample pour cacher son corps - et accessoirement sa petite arme chérie. Ni garçon manqué, ni fille qui s'entretient, la jeune fille alterne assez souvent entre des jeans - toujours anthracite, toujours un peu trop grands pour elle - et des jupes - toujours noires, toujours accompagnés de collants en laine opaque pour dissimuler ses jambes toutes maigrichonnes. Les seuls accessoires qui puissent trahir sa discrétion sont deux bracelets en perles argentés qui, au rythme de sa marche, se cognent entre eux dans une succession de tintements aigus mais aussi, plus rarement, une petite folie qu'elle s'autorise : un peu de vernis carmin sur ses ongles ovales.
    Autrefois rond et enjoué, son visage s'est légèrement creusé à mesure que ses kilos s'envolaient comme des plumes au vent. S'efforçant d'avoir un visage le plus neutre possible, Iryna a alors souvent l'air de bouder ou d'être contrariée par quelques désagréments. Mais ses yeux noirs sont la parfaite expression de ses sentiments et, bien qu'elle soit une menteuse, il suffit de jeter un œil à l'aspect de ses pupilles - dilatées lorsqu'Iryna est en proie au stress, rétrécies lorsqu'elle est détendue - pour connaître les véritables tourments qui bouillonnent en son cœur. Et ses cheveux ? Rien de moins qu'une épaisse touffe coupée au carré qui retombe nonchalamment sur sa nuque et entoure son visage pour mieux le cacher au yeux des autres.
    Ses lèvres comme son cœur sont définitivement closes à ceux qui ne méritent pas sa confiance, mais si le cas est contraire, vous pourrez alors voir sa bouche ourlée et rose s'étirer largement, dévoilant deux rangées de dents blanches et aussi éclatantes que l'est sa joie. Mais la jeune fille possède le sourire rare ...

    Ayant généralement la tête basse et le pas lent et traînant, la jeune fille ne peut inspirer rien d'autre que la pitié et l'on préfère alors la laisser seule, craignant de ne pas savoir comment lui rendre le sourire ou bien qu'elle vous hurle violemment d'aller voir ailleurs si elle y était. Mais une fois entourée de sa petite cour, le vilain petit canard qui manquait de s'envoler au moindre coup de vent subit une étrange métamorphose, se transformant ainsi en un somptueux cygne au ailes immaculées et au visage hautain mais terriblement gracieux ...

    Description Mentale : La jeune fille n'est qu'une immense - Immense ? Haha ! - masse de paradoxe. Gentille & méchante. Voilà comment on peut la définir. Mais ce serait trop simple ...

    Au premier contact avec Iryna, on ne peut croire que la jeune femme soit ainsi. C'est à dire ... d'une extrême perfidie. Sa langue est plus acérée qu'une lame de fer, toujours prête à déployer moults piques et attaques, souvent sans fondement, toujours gratuites à votre égard. Mais elle est comme ça, Iryna. La jeune fille prend un malin plaisir à voir ses victimes baisser la tête tant elles sont gênées ou bien à rentrer dans son jeu et surenchérissant dans la cruauté de leurs propos. Et d'un calme à toute épreuve, Iryna saura toujours faire fermer le clapet à ces idiots et avoir le dernier mot; une victoire de plus qui flatte son égo sur-dimensionné.
    Car la jeune fille ne porte d'intérêt uniquement pour sa petite personne : rien ne peut être plus agréable à regarder que son reflet, rien ne peut être plus intéressant à écouter qu'elle-même. Les autres ne sont que de vulgaires faire-valoir, tout juste bon à utiliser tant qu'il est encore temps et à abandonner ensuite comme un mouchoir usagé une fois qu'il n'y a plus rien à en tirer ou que ceux-ci ne répondent plus à ses hautes exigences. Car, qu'on le veuille ou non, Iryna est une reine capricieuse en laquelle ne doit pas s'éveiller la colère - Ce qui arrive très souvent, malheureusement - ou elle pourrait bien étendre sa fureur sur quiconque ne lui convient pas.
    Iryna hait le monde entier et celui-ci le lui rend bien.

    Et pourtant ... chaque bourreau cache une faiblesse. Ainsi, sous ce masque de fer se cache une pauvre jeune fille. Timide, peu confiante d'elle-même, Iryna perd très facilement ses moyens et sa méchanceté n'est que son seul bouclier face au monde. Si on l'observe très attentivement, on pourra voir que la jeune fille ne connaît alors aucune autre manière de communiquer avec les autres si ce n'est en les provoquant toujours encore plus. Lorsque son interlocuteur baisse la tête, un immense sentiment de honte s'empare d'elle; si celui-ci a assez de cran pour répliquer, ses épaules se mettent à trembler convulsivement et il lui faut énormément d'efforts pour les maîtriser. Sa voix s'efforce de paraître assurer pour ne pas laisser passer quelques trémolos d'émotions et s'avouer vaincue. Alors mensonge devient son maître mot. Car une reine ne doit jamais baisser les armes et dévoiler sa fragilité aux yeux du monde. Il n'y aurait de plus horrible pour Iryna que de s'avouer vaincue et laisser tout ce petit monde danser de leur victoire !
    Iryna hait le monde entier mais elle rêve pourtant de trouver quelqu'un avec qui elle n'aurait pas à mentir.
    Signes particuliers : Rien à signaler.
    Talents spéciaux : Iryna elle sait faire la cuisine. Très bien même.
    Aimez-vous les rhododendrons ? Oui je les aime ! Même s'il en va de la sécurité de mon petit nez allergique T.T [Réponse validée par Astaroth. Bienvenue !]

    Votre personnage est-il victime d'amnésie ? Oh non. Iryna se souvient de tout, au moindre détail près. Malheureusement.
    Citation : << Sometimes, the lie expresses better than the truth what happens in the soul ... >>
    Biographie : << Est-ce vraiment nécessaire que je raconte mon histoire ? S'il vous plaît ... Vous ne voulez pas ? Hmpf, très bien ! Mais ne venez pas vous plaindre après !

    Tout commence en Russie, à Moscou plus précisément, le lieu de naissance et de rencontre de mes parents. Inutile de vous dire que leurs atomes étaient fortement crochus et qu'un seul regard échangé leur suffit à se marier et émigrer en France - qu'ils adorent - dans la foulée. Ainsi, ma sœur cadette Tanya et moi, Iryna, sommes nées en France et vivions dans un quartier résidentiel assez chic. Juste à côté de nos maisons, se trouvait une immense forêt dans laquelle j'aimais m'y balader, généralement lorsque mon moral était au plus bas et que tout m'insupportait - c'est à dire ... souvent.
    Je vous fais le privilège de vous épargner l'histoire de mon enfance. Elle est affreusement banale et tendre, faite de dimanches passés en famille, de Noël enchanteurs et d'amour ... Une enfance comme on en lit dans toutes les comptines pour enfants. C'était comme si, à cette période-là, ma vie était en stand-by.

    Et puis est arrivée l'adolescence. Vous savez, ce truc devenu tellement fabuleux aux yeux des psychologues, tellement enquiquinant pour les parents. Cette période où tous les adolescents se doivent d'être ingrats envers leurs parents et sortir jusqu'à pas d'heure pour aller picoler en douce avec sa bande d'amis. Je trouvais ça tellement stupide. Et pourtant j'étais comme ça. Je n'avais pas d'amis à cette époque - Et je n'en ai toujours pas, mais qu'importe - et en voyant les autres agir autour de moi, j'avais assez rapidement compris contre mon gré que la gentillesse c'était bon uniquement pour les potiches ! Et je ne voulais pas être une potiche, je ne voulais pas que l'on se moque de moi; j'ai tout fait pour devenir quelqu'un. Ce quelqu'un dont le nom est inscrit sur les lèvres de l'établissement tout entier, qui émane quelque chose de magique et qui provoque l'envie chez ceux qui ne sont pas ce quelqu'un.
    Je ne suis pas devenue immédiatement la reine. Il m'a fallu énormément d'efforts et de sacrifices durant toute ma scolarité au collège - Il semble que les collégiens ne se soucient guère d'avoir un roi ou une reine ! -, c'était dur et éreintant mais je n'ai pas fait tout cela pour rien. Durant ces quatre années d'anonymat, j'ai pu me forger une image et marquer quelques esprits un peu crédules et c'est tout naturellement durant ma rentrée au lycée que j'ai pu monter en grade. Imaginez un peu ! J'étais la fille à suivre, si je portais un vêtement ou un accessoire quelconque, on pouvait être sûr qu'au moins une trentaine de personnes porteraient le même le lendemain. Si je pensais de telle ou telle manière, cela devenait une véritable philosophie de vie. J'étais une reine mais pas n'importe laquelle : j'étais ce genre de reine que l'on voit dans tous les films. Hautaine et inaccessible à l'exception de trois filles que j'avais daigné laisser chahuter dans mon périmètre de tranquillité - C'est-à-dire à moins de 5 mètres - mais qui étaient aussi cruelles que moi.
    Si vous saviez comme je me sentais heureuse ! J'avais réussi à ne pas être une potiche, pire, je profitais justement de ces potiches. Un devoir à rendre ? Il me suffisait de promettre un changement dans leur vie et je pouvais être sûre que le lendemain elles me rendraient mon devoir correctement rédigé. Côté cœur, j'étais pas mal vernie non plus ! Bon ce n'était jamais vraiment sérieux ... mais on n'a qu'une vie après tout, non ? Filles, garçons, tout y passait. A l'exception des animaux, je ne suis pas folle quand même !
    Mais toute reine finit toujours par attiser la haine et l'envie, c'est bien connue. Si j'étais adorée par tous les élèves, j'étais tout autant haïe. Je savais que leurs compliments ne servaient qu'à se réserver une place de choix dans ma cour et que sitôt que j'eus le dos tourné les pires insultes se prononçaient à mon égard. Ainsi, à mesure que le temps, les années passaient, je sentais quelque chose se fissurer en moi. Quoi ? Je n'en ai aucune idée. J'entendais seulement quelques craquements de temps en temps, sans trop savoir d'où cela venait. Mais je le sentais.

    Jusqu'à ma première année en science politique - Les potiches m'ont bien servies ! -, ça a duré ainsi. Vénérée et haïe, complimentée et insultée, reine et bourreau. Plus les jours passaient et plus je désirais que cela en finisse. C'était lassant et aussi vide qu'une coquille. Tout naturellement, je me suis dirigée dans la forêt, derrière le quartier, comme ça, pour oublier un peu et passer le temps.
    Je marchais alors depuis peut-être une demie heure lorsque quelque chose titilla mon attention : les paysages n'étaient pas comme d'habitude. Je ne pouvais pas m'être perdue, c'était impossible je connais la forêt par cœur ! Alors j'ai continué à marcher, persuadée que je retrouverais bien mon chemin - Et puis cela me faisait quelque chose de neuf à voir.
    Toujours. Je ne marchais plus, j'errais. Je n'avais même plus aucune idée de l'heure, du temps qu'il faisait. A un moment précis, j'étais même persuadée d'être arrivée dans une autre dimension. La forêt d'habitude si bien éclairée se faisait de plus en plus incertaine à ma vue et je distinguais avec peine ce qui m'entourait. Je n'avais plus qu'à m'avouer complètement perdue !
    Grandement harassée, je trouvais un petit renfoncement sous les immenses racines d'un arbre et m'y plaçait le plus confortablement que je pouvais avec plus ou moins de mal. Sous cet arbre, je ne risquais rien jusqu'au lendemain - Je n'avais aucune idée du temps à l'extérieur mais j'étais persuadée que la nuit était tombée !

    Fermant doucement mes yeux, un son étrange me parvint juste avant de m'endormir. Je n'ai aucun mot pour le décrire. Cela ressemblait à un espèce de "Nyoloooo ! ". Mais je devais être tellement épuisée que cela ne me parut nullement absurde et je m'endormis tout aussi paisiblement que si j'avais été dans mon lit.
    >>


Dernière édition par Iryna le Sam 2 Juil - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ♠ Iryna ♠ [En cours (; 3 ;)]   Sam 2 Juil - 20:02

    Test RP


// A venir ( ; 3 ; ) \\
Revenir en haut Aller en bas
Astaroth
Administrateur sadique ❦ Mangeur de membres

Administrateur sadique ❦ Mangeur de membres
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ♠ Iryna ♠ [En cours (; 3 ;)]   Dim 17 Juil - 16:55

Salut Iryna !

Alors quoi de neuf ? J'ai remarqué que cela faisait un moment que ta fiche n'avançait plus. Un problème ? Une question ? S'il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour t'aider, je suis là ! *super Asta*
Quoiqu'il en soit, tiens-moi au courant de l'avancement de ta fiche et n'oublie pas de te faire recenser si tu as encore de la motivation pour le forum sinon n'hésite pas à nous le dire Very Happy
Si pas de nouvelles d'ici une semaine, j'irais sonner chez Belzeneff pour qu'il s'occupe de ta fiche.

En espérant avoir bientôt de tes nouvelles !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ♠ Iryna ♠ [En cours (; 3 ;)]   

Revenir en haut Aller en bas
 

♠ Iryna ♠ [En cours (; 3 ;)]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Demande d'autorisation de suivre les cours
» Cours sur le RP Théorique , synthèse de notre monde .
» [En cours] Lapin minuteur
» la cours du voïvode et son armé (1500point)
» Cours d'harmonica
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Prélude :: ✎ Cimetière-
Sauter vers: