AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Lucy Lakehill - The CopyCat ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Lucy Lakehill - The CopyCat ~   Ven 20 Avr - 18:22

    Fiche de
    Lucy

    © Lightning Farron – FF XIII – FF XIII-2

    Nom : .Lakehill.
    Prénom(s) : .Lucy.
    Sexe :
    Rang : Rebel Copy Cat
    Orientation sexuelle :
    Âge : .Jeune Vingtaine.
    Origines : .Anglaise.

    Divinité servie : Layca
    Élu dominant : Bloody Rose
    Grade : .Simple Pantin.

    Don : .CopyCat.
    .La capacité de reproduire des gestes, des voix et voir même des sons et des habiletés, dans la mesure où. :
    • .Elle ne peux reproduire que ce qu'elle a vu en ayant son pouvoir ~ des souvenirs de films d'arts martiaux dans la vie sur terre sont hors portés de son pouvoir ~
    • .Elle conserve sa propre force physique ~ même si monsieur muscle tord la cuillère par sa force seule, si elle n'a pas elle même la puissance d'accomplir cela, en vain... ~
    • .Elle est limitée par sa propre mémoire et capacité ~ elle ne peut pas reproduire les pouvoirs magiques, pas plus qu'elle ne peut repeindre parfaitement un tableau qu'elle a vu être peint 3 ans plus tôt ~
    Arme(s) utilisée(s) : Berserker
    C'est le nom qu'elle a donné à sa Gunblade. Lorsqu’elle s'est réveillée dans Alea Jacta Est, elle était à ses côtés, partiellement défectueuse. Le mécanisme de feu ne fonctionnait pas car plusieurs morceaux étaient brisés ou manquant. De temps en temps, lorsque la situation le lui permet, Lucy matérialise des pièces dans l'espoir de la réparer. L'arme était fait d'un métal argenté et orné de rouge, ainsi que de pièces noires. Certaines inscriptions étaient gravées, mais elles n'appartenaient pas d'un langage que la jeune femme savait déchiffrer.
    Le mécanisme de la lame est simple; comme un couteau suisse ou un canif. Elle fait une translation vers l'intérieur de la Gunblade ( au lieu de se replier en tournant ) pour se ''cacher'', se mouvant grâce aux pièces repliables structurelles de l'arme, puis est retenue par une autre locket, près du manche. Pour la sortir, il ne faut que défaire le locket, puis l'amener manuellement à sa position finale, tenue en place par une autre pièce qui ''barre'' la lame. Quand elle se barre, un petit clic peut être entendu. Pour faire simple, en l'agrippant, Lucy place immédiatement son doigt sur le bouton et ramène son bras en avant d'un coup pour placer et barrer la lame, pouvant ainsi dégainer son arme en une fraction de seconde et d'une seule main.
    Signes particuliers / Bijoux :
    .Un pendentif d'une forme rappelant un éclaire sur une chaîne, plus souvent caché sous ses vêtements qu'à la vue de tous.
    .Deux bracelets en cuir brun foncé, portés à son bras droit, entre le coude et l'épaule.
    Talents spéciaux :
    .L'escrime et le maniement de l'épée.
    .Retient son souffle sous l'eau plus longtemps que la majorité des gens et est plutôt bonne nageuse.


    Votre personnage est-il victime d'amnésie ?
    .Uniquement les derniers jours avant son arrivé sur Alea Jacta Est... Et sa mémoire est un peu floue les premiers jours.
    Citation favorite :
    .Friendship is a single soul dwelling in two bodies.
    [entendu dans sa jeunesse, ne sait plus trop où, de qui ou quand, apprise plus tard, lorsqu'elle en a compris le sens]
    Tics ou manies :
    .Elle n'appelle personne par son nom, personne sauf une, maintenant souvenir plus qu'autre chose... Retenir les noms? Trop compliqué! Ainsi le Boucher devint Wiggy* et le Barbier devint PorkChop*.
    Aimez-vous les rhododendrons ?
    .Ils sont délicieux... aussi bon que des Nyan Cats grillés, sautés dans du beurre, avec du bacon et un peu de vinaigrette sucrée. [.voir spoiler plus bas.]



    Description Physique :

    Lucy est relativement grande, bâtie en finesse et en force. Munie de ses yeux yeux , de sa peau claire et lisse et de son visage fin et élégant, elle attire les regards presque partout, des garçons comme des filles. Sa chevelure, d'un rose pâle et reluisant, retombe sur son épaule gauche, avec légèreté et grâce.

    Pour son haut, elle porte une veste blanche sans manche, retenue par des crochets métalliques et une ceinture de cuir, et dont le col reste généralement ouvert et rigide. Sous cela, elle porte une autre veste d'un rose grisâtre, cachant une partie de son cou, restant la plupart du temps zippé. Ses mains sont protégées par des gants sans doigts, fait de cuir bleu foncé, et dont les jointures sont . Sur son bras gauche, une manche noire couvre la majorité de son bras, partant de son poignet et allant jusqu'à mi-chemin entre le coude et l'épaule. Cette dernière est munie d'une plaque métallique ornée de deux bandes jaunes, où est attachée une cape rouge, tombant à la hauteur de ses mollets. Ceux-ci sont presque entièrement recouverts par des longues bottes de cuir brun foncé. Elle porte aussi une jupe très courte, laissant voir ses jambes.

    Sur sa cuisse gauche est attaché un sac de cuir rouge, dans lequel elle transporte tout ce qui est petit, qui pourrait lui être utile et sur quoi elle mets la main. Il pourrait sagir un jour de nourriture sèche, bandages et d'un canif, puis le lendemain, d'un galet à faire des ricochets sur l'eau et d'une fiole au contenu douteux. À sa taille, retenue sur sa ceinture, il y a un coffret noir rigide, lui permettant de transporter sa Gunblade avec un semblant de subtilité, et de s'en servir à tout moment.

    La jeune femme est relativement expressive, autant par ses manières que par son visage. Sa posture et démarche peut varier selon ses émotions et le contexte, passant de l'élégante et réservée Lucy qui se méfie de tout le monde à la loufoque et rebelle avec un trop plein d'énergie. Son regard, lorsqu'énervée a de quoi faire pleurer les gamins, malgré sa beauté.



    Résumé Mentale : [.est inclu et expliqué dans la Bio.] Edit //

    • .Méfiante.
    • .Autonome, Indépendante et Rusée. [n'aime pas les laisses!]
    • .Réservée.
    • .Caractérielle.
    • .Impulsive. [On demande avant ou après frapper? – On demande pas u.u]
    • .Imprévisible. [Ceci est un chat... un quoi? Un chat. Ah... Un Chat...]
    • .Tendre avec ceux à qui elle tient. [seulement quand ça lui chante...]
    • .Protectrice. [avec les gentils]
    • .Impitoyable. [avec les méchants]
    • .Directe. [ne tourne pas autour du pot]
    • .Démontre de l'assurance. [qu'elle n'a pas toujours.]

      Edit //
      Spoiler:
       



    Biographie :


Lucy naquit en Angleterre, 3 ans après son seul frère, dans une famille au statu enviable pour des milliers de gens. Il ne manquait de rien. Un grand terrain, une bonne éducation, beaucoup d'avenir. Son frère, Justin, à 6 ans déjà était un petit génie, un prodige. Il était le centre de l'attention et recevait les compliments de toute la famille et des relations. Autant dans les cours que dans les sports, même dans des réunions de proches plus ou moins lointains, il savait se démarquer. Ses parents, fiers de lui, ne cessaient de le vanter, voyant un futur prometteur pour lui.

La jeune fille, quant à elle, ne manquait aucunement d'imagination et d'énergie. Ses oreillers devenaient des monstres à éliminer férocement, ses cahiers de math, les récits de ses exploits. Quand les adultes, pour la plupart des oncles et tantes, recouvraient totalement le plancher de leur maison, elle se glissait entre leurs jambes, passant ainsi d'un monde fantastique à un autre, ne se souciant aucunement des bonnes manières. Il ne fut pas long avant qu'elle soit qualifié d'enfant à problèmes, hyperactive et nuisible. C'était, pour ses parents un fardeau, pour qui l'apparence et l'élégance valait plus que les valeurs.

Ils tentèrent de la canaliser, lui permettant de faire des sports mais à conditions de respecter toutes les normes de bonne conduite et d'agir en bonne demoiselle. Ce fut en vain. Ils passèrent donc à des méthodes plus strictes et restrictives, la punissant au moindre faux pas, lui interdisant des plaisirs simple, alors qu'à côté, son frère recevait tout ce qu'il voulait.

Il accéda à une grande école privée, elle, à l'école de quartier. Il ne manqua pas de s'en vanter, profitant de l'occasion pour perpétuellement se montrer meilleur que sa sœur. Elle finit par se rebeller, se renfermant sur elle même, refoulant ses émotions, ses désirs, ses passions. Elle mentait sur ce qu'elle préférait, s'assurant ainsi de ne pas en être privée. Elle séchait les cours, se baladant en ville, rencontrant des gens parfois douteux, se livrant régulièrement à des activités que ses vieux auraient condamnées.

Rapidement, elle devint dégoûtée de la société, de la pseudo-noblesse, des apparences et des bonnes manières. Ils étaient tous menteurs, ces vieux riches mariés avec des petites poupées, se cachant dans un sous-sol pour violer leur nièce, ces petites filles de bonnes familles qui ne parlant que de futilités, n'ayant pas un pois dans la tête, ces garçons comme son frère, atteignant cet âge ou sous le beau sourire cache des désirs charnels sauvages et dégoûtants, ses parents qui pensaient que d'employer une nounou pour élever ses enfants et les cadeaux qui se comptaient en milliers d'euro allaient faire d'eux de bon et honorables parents. Ils étaient tous des zombies derrière leur images pré-fabriquée et leurs belles paroles sans la moindre signification.

La jeune rebelle fuguait, se teignait les cheveux, revenait quelques jours plus tard... Et avec le temps, plus personnes n'était là pour s'en préoccuper. Tant qu'elle se retenait d'appeler leurs relations familiales par ses surnoms débiles et qu'elle ne ruinait pas les plans de ses vieux, on ne la considérait que comme un surplus presque dérangeant dans les murs de leurs maison. Elle appris à n'avoir besoin de personne, de ne compter sur la sympathie et l'amour de personne. Ce qu'elle faisait, c'était que pour elle-même, et uniquement par elle-même. La jeune fille ne permis à personne de prendre le crédit de ce qu'elle accomplissait par ses moyens et était très réticente à prendre une main guidée par de bonnes volontés.

Elle faisait mine d'aimer passionnément la natation, expliquant qu'elle s'entraînait 4 jours par semaine et tout le samedi, n'étant dans l'eau que trois fois par semaine. En tant que sœur cadette, elle servait aussi de cible en escrime pour Justin, faisant semblant d'être faible. Le soir par contre, lorsque personne n'était là pour la voir, elle s'y pratiquait avec ardeur, maniant toutes sortes d'armes, voulant maîtriser chacune qu'elle avait à sa disposition. De temps à autres, enfilant ses écouteurs, elle tentait de reproduire des scènes de combats sans armes, frappant dans le vide pendant des heures. Elle se développa en force et en vitesse.

Pendant ce temps, elle restait de glace avec sa famille, mystérieuse pour ses ''amis'' d'école, ne se révélant jamais complètement, et un membre fantôme dans des réunions. Dans la rue, elle se sentait vivre un peu plus, se permettant d'accomplir quelques folies, ici et là, n'appelant personne par son vrai nom mais par les surnoms qu'elle leur attribuait. Elle sortait parfois carrément de la ville, s'introduisant dans des petites fêtes, utilisant son allure plus vieille pour son âge et ses connaissances pour ne pas être questionnée. Il lui arrivait de se bagarrer. Lucy ne cédait pas sa place, mais savait accorder une valeur à ceux qui l’appréciaient réellement. Elle ne leur faisait pas entièrement confiance, restant toujours sur ses gardes, ne permettant à personne de pouvoir la pénétrer.


~-~-~-~-~-~Un soir parmi d'autres-~-~-~-~-~


Le silence était presque enivrant. Le bruit des ustensiles sur la porcelaine, des verres que l'on dépose sur la table... Délectable et tranquille, un de ces rares repas durant lesquels ont n'ouvrait la bouche que pour manger, et non parler de politique, d'économie et de petites histoires insignifiantes. Même la nourriture semblait insignifiante, mais ce n'était pas grave, pas ce soir. Peut-être la présence de Lucy avait eu pour effet d'installer un froid, mais elle ne s'en souciait pas. C'était tout à fait légitime pour une gamine de 15 ans de manger chez ses vieux, même si elle ne s'était assise à leurs côtés alors qu'ils finissaient leurs entrées.

Il fallut attendre que tous soient aient fini leur assiette avant que le barbu ne prononce un mot.

- Fils, nous avons une grande nouvelle pour toi.

Justin le regardait, évidement intrigué ce se que son père aurait à lui annoncer. Ce dernier ouvra son veston d'une main, glissant l'autre dans une poche intérieur, cherchant pendant quelques instants une enveloppe qu'il glissa sur la table, à l'attention de sa progéniture. Lucy se contenta d'observer curieusement son brocolis, le piquant de sa fourchette, pendant que son frère ouvrait l'enveloppe.

Il en sorti une photo sur laquelle se trouvait une jeune fille, vêtue comme une riche, dans une maison somptueuse. Il chercha des inscriptions au verso, mais ne trouva rien. Il observa de nouveau l'image, semblant apprécier la personne qui s'y trouvait.

- Qui est cette charmante demoiselle, père?

- La fille de Lewis. Sa seule fille. Nous en avons discuté, et nous sommes en faveur d'une union entre vous. Nous allons lui rendre visite la semaine prochaine, tous ensemble.

Il avait insisté sur le ''tous ensemble''. Ce n'avait rien d'étonnant. C'était à l'attention du petit fantôme de la famille, dont la présence serait malheureusement requise. Son frère par contre, ce blondinet, écartillait les yeux, de joie et de hâte. Du coins de l’œil, elle put discrètement voir l'allure générale de la promise. Pile dans ses goûts à son pervers de frère. Elle en fut dégoûtée, et se leva de table avec indiscrétion, se dirigeant directement à sa chambre sans prononcer le moindre mot.

Elle mis ses écouteurs, le volume au plus fort, puis fixa le plafond, de longues minutes. À un moment, la jeune rebelle senti un coup de vent. Elle se releva, voyant son frère, appuyé contre le mur, regardant la photo avec un large sourire vicieux. Il lui parla, et elle retira ses écouteurs.

- ...belle que toi et de loin. Dit... Tu penses qu'elle est vierge? Je pourrai m'amuser à lui enseigner pleins de truc... ce sera merveilleux... tu vas voir je ~

Il ne finit pas sa phrase. Lucy l'avait frappé en plein ventre, question de ne pas laisser de marque visible pour ne pas se faire gronder plus tard. Elle lui agrippa le collet, et le lança hors de sa chambre, refermant la porte violemment, ne gaspillant pas un seul mot pour lui. Elle avait presque pitié de la gamine de Lewis maintenant.

~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~


À première vue, ce n'était qu'une gamine. Une véritable gamine en manque d'attention, sous les airs théâtrales de la haute bourgeoisie. Ce qu'il y avait de plus commun. Même si elle semblait vouloir se rattacher à Lucy par tous les moyens, ne souhaitant pas se retrouver une seule minute en compagnie de son futur mari. Ça la dégoûtait. Elle ne lui prêta aucune attention les premières minutes que leurs familles étaient ensemble, préférant s'enfuir et se promener dans le jardin lorsqu'elle fut hors de vue. Et par un hasard presque malheureux, elle tomba nez à nez avec une turquoise et un jaune. Ce dernier tentait de lui arracher un baisé et des caresses. Elle n'aimait aucun d'eux, mais ce n'était pas non plus une raison pour laisser une jeune fille se faire agresser. Elle repoussa son frère, qui eu la bonne idée de retourner à la villa.

Le reste de la soirée, elle ne put se détacher de Lena. Les autres fois qu'elles se sont rencontrées non plus. Cette dernière ne cessait de multiplier les moyens d'être avec elle, et surtout pas seule avec Justin. Ça n'eut d'abord pour effet que d'agacer Lucy, se sentant comme une baby-sitter ou une monitrice placée entre deux enfants qui se disputent.

Le temps accomplit son travail par contre. Les jours passèrent, et la jeune rebelle parvint à voir une brise de sincérité dans la jeune fille. Elle découvrait ses passions, ses désirs, ses pensées. Chaque minutes de plus, chaque découverte de plus semblait la rapprocher d'elle, et lui permettre de l’apprécier plus. Elle en venait même à attendre avec hâte leur prochaine visite. Son cœur, elle l'avait attendri, s'en était emparée, et pour une raison que Lucy ignora pendant longtemps, elle n'eut pas peur de le lui laisser. Elle se sentait bien avec elle. Tranquillement, elle appris à s'ouvrir, à parler de ce qu'elle aime et n'aime pas, de ce qu'elle pense et de ce qu'elle voit. Elle ne voulu plus jamais se détacher le Lena.

Et ça semblait réciproque.

Les mois passèrent, leurs sorties ensemble se multiplièrent. Agréablement, elles semblaient flotter ensemble sur un petit nuage qui n'appartenaient qu'à elle. Rien ne savait entraver leur plaisir.

Certains jours, elles manquaient les cours, d'autres jours, elle s'échappaient de la surveillance parentale. Une fois même, alors que les Lewis restaient chez chez Lucy, elles se levèrent très tôt, quittèrent la maison en silence, puis s'enfuirent la journée entière. La jeune rebelle en fit une initiation à la turquoise. Une initiation aux parcs d'attractions, aux foires, aux clubs... Elles se firent chacune un tatouage en souvenir de cette journée, chez une connaissance à Lucy, qui ne demanda pas le consentement parental.

À la tombée de la nuit, elle l’emmena près d'un chênes. C'était son petit repère, lorsqu'elle fuyait sa famille. Elle y venait, s'y adossait et regardait les ridules sur le lac des heures durant. Ce soir, parcontre, elle n'eut de yeux que pour Lene, qu'elle appela pour la première fois par son prénom, dans une danse qui n'appartenaient qu'à elles seules, et à la pleine lune.


*
~-~-~-~-~-~The Last Sunset-~-~-~-~-~


Lucy était dans sa chambre, observant secrètement la voiture emmener celle qui lui était chère. Elle ne put retenir un soupir triste. Ce manoir qui lui servait de maison semblait soudainement trop grand, trop mort. Elle ne l'avait jamais aimé, mais maintenant, chaque pièce vide, inhumaine, chaque centimètre qui l'éloignait de Lena, et ces murs, semblaient accroître un vide. Ce vide... Jamais elle n'eut cru en sont existence, jamais elle n'aurait su qu'on humain pouvait créer ce vide avant elle...

La jeune fille se retourna en direction de sa porte. Quelqu'un montait les escaliers. Son père, à en juger le sons des gros pas lourds. Cet ogre ne semblait pas non plus dans la meilleure humeur. Il ouvra la porte, la défonçant presque, dévora la distance entre lui et sa fille, comme un fauve affamé, attrapa violemment son bras, rugissant de colère. Godzilla emmena ensuite la jeune rebelle hors de sa chambre, la lança presque dans les escaliers, et la guida jusqu'à la salle de séjour. Là, il y avait sa tête de pissenlit de frère, debout, et leur mère, muette, regardant par la fenêtre. Elle ne prononça pas le moindre mot.

- Petite salope! cria le paternel, la projetant sur le sofa. Tu es une honte pour nous tous! Comment peux-tu OSER nous infliger ça? Et en plus mettre en péril l'avenir de ton frère! Comment peux-tu être si égoïste après TOUT ce qu'on a fait pour toi?

Lucy le regarda, pas réellement sure de ce qu'il voulait dire. Bon, oui, elle avait emmené avec elle la promise de Justin vagabonder dans la ville une journée entière, mais ce n'était pas là un drame. Une sortie en ville n'allait pas changer l'amour – ou la haine – qu'une personne éprouvait pour ce petit pervers. D'ailleurs, personne n'aurait pu les suivre ou les voir. Du moins, elle ne pensait pas avoir été vue...

- Je vous ai vues... Mardi... sous le chênes du lac. Tu n'étais sans doute pas assez saoule pour ne plus t'en souvenir maintenant n'est-ce pas?

Ce n'était pas possible... Il ne passait jamais là, il n'y était jamais! Il y aurait été ce jour là, ce moment là particulièrement? Le cœur de Lucy s'accéléra, manquant un battement ici et là. Un frissons lui parcoura le dos, figeant ses muscles. Ce n'était pas possible, elle se le redit des dizaines de fois dans sa tête, mais elle ne pouvait pas non plus fuir la réalité. Sa vue s'embrouillait, ses yeux se couvraient de larmes qu'elle retins de toutes ses forces. Elle ne voulait pas pleurer... Pas devant eux, par pour Lena. Ce n'était pas la peine de toutes façons. Ça ne valait pas non plus la peine d'argumenter. Rien de ce qu'elle aurait pu dire ou inventer n'aurait su prouver une innocente qu'elle n'avait pas.

Son père beuglait des insultes de tous genres, mais elle n'écoutait pas. Elle n'entendait pas. Vers une heure le matin, elle serait capable de sortir discrètement par la fenêtre. Elle ira rejoindre de ses connaissances qui sauraient l'aider. Dans le pire des cas elle fera semblant d'être saoule pour avoir un endroit où dormir, et de la elle se servira des moyens à sa disposition pour s'enfuir. Changer de ville, changer de noms. Tout. Elle en serait capable. Le reste n'importait pas. Une fois dans une autre ville, elle pourra appeler Lena, lui raconté ce qui s'est passé et encore changer de ville. Peut-être même arriverait-elle à la revoir de temps à autre. Elle se trouvera un petit emplois simple, un petit logement pas coûteux... C'était sa meilleure chance, son meilleur avenir possible maintenant.

La jeune fille ferma les yeux, passant rapidement sa manche sur sa joue gauche. Elle inspira profondément, tentant de se calmer. Tout ira bien, la situation va se régler. Son père s'était tus, manquant de souffle dans sa colère. Sa génitrice conservait encore un parfait silence, échappant une larme par moment. Elle ne la cernera jamais celle-là. Silencieuse lorsque ça compte et une vrai jacasse lorsqu'on s'en fou. L'avait-elle simplement déjà voulue? Ou aimée? Sa propre fille...

Son frère lui, mimait de la peine sous une véritable haine et dégoût. Les deux hommes l'observait en silence, un lourd silence, l’étripant des yeux.

- J'ai contacté l'oncle Alfred. Il va t'accueillir. Tu pars ce soir, dès que la voiture arrive. Il marqua une brève pause, puis repris, toujours avec cet air sérieux et haineux. Tu n'es plus la bienvenue ici.

L'oncle Alfred... cet homme, cet ignoble homme... ce soir... non... ce soir ce n'était pas possible. L'exil c'est une chose, même dans un autre pays ou la pédophilie et le viol n'était pas si réglemente. Mais pas ce soir! C'était pire qu'elle n'aurait pu l'imaginer. Elle ne pouvait rien faire, ne pouvait plus fuir, de pourra plus vivre! Il avait déjà quitté la pièce, bientôt suivit par son fils, puis plus tard par son épouse. Lucy, quant à elle, n'avait pas bougé. Elle attendi d'être seule, puis fondit en larme, se recroquevillant autour d'un coussin, sur le sofa. Elle pleura... en silence... De longues minutes.

~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~


Fut emmené chez cet oncle, surveillée de près durant tout le voyage. Elle s'était renfermée sur elle même, écoutant sa musique, capuchon sur la tête. '' … eu une bourse pour un collège américain très prestigieux, où elle pourra se concentrer pleinement sur la natation... '' Ce passage, de son vieux au téléphone, elle le repassa des centaines de fois dans son esprit. À chaque heure, chaque minutes. C'était l'excuse de son départ qu'on allait donner à son école, son club de natation, ses amis, sa famille, ses relations... et Lena.

Lena...

Elle ne la reverra plus jamais. N'aura pas pu lui dire Adieu... ni s'expliquer convenablement. Lui en voudrait elle? Est-ce qu'elle cicatrisera en la détestant pour remède? L’oubliera-t'elle? Est-il possible qu'elle se réconforte en se disant qu'elle a eu des ennuis?

Lena...

Elle chuchota son nom dans ses sommeils agités, mais ne put entendre le réconfort de sa voix, la chaleur de ses caresses, la sincérité de son souffle... son existence disparaissait...

L'oncle Alfred l'avait accueillie à grand bras ouvert, souriant de joie, de vin et de perversité.

Elle perdu la flamme de vie que lui avait donnée Elena.


~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~


~ Nyoloooo!~~

Ses yeux s'ouvrèrent, observant le crépuscules. Des étoiles parsemaient le ciel avec beaucoup de brillance. Où est-elle? Même les soirs sans lunes ne permettaient pas de voir de si belles constellations chez son gros barbu d'oncle. Se relever... Douloureux...

Assise, elle regarda les alentours. Une grande plaine couverte de hautes herbes désordonnées se présentait à elle. Ça ne pouvait pas être un champs de cultivateur. D'ailleurs, où devait-elle être? Les souvenirs étaient embrouillés. Elle se rendait à quelque part, un but en particulier. Non... Ce n'était pas la destination qui importait. Elle s'était enfuie... mais de quoi?

Un mal de tête l'empêcha d'y penser plus longuement. Elle posa sa main sur son front, puis fut surprise de sentir du cuir qui n'était pas le sien. Les vêtements qu'elle portait, ils ne lui appartenaient pas et elle ne les avait jamais vu avant. Coup d'oeil sur chaque partie de son corps. Elle avait grandit... Ses cheveux avaient perdu leur teinte blanchâtre pour devenir roses. Même son tatouage n'était plus là. Était-elle elle même?

Quelque mètre plus loin, elle remarqua une forme et couleur inhabituelle. Elle s'en approcha, découvrant une sorte d'arme dans un étuis qu'elle ne sut pas reconnaître non plus. Tant pis. Elle glissa le tout dans son dos. Mieux valait garder ce qu'elle pouvait, dans cet endroit dont elle ne connaissait rien.

Que faire maintenant? Où aller? Elle regarda dans toutes les directions, restant calme et ne cédant pas aux doutes et à la peur. C'était étrange. L'une lui semblait invitante, deux autres mystérieuses, entre l’incertain et le mauvais. Le choix ne fut pas compliqué.

~-~-~-~-~-~-~-~-~-~-~


Les jours passèrent, pendant que Lucy recouvrait sa mémoire, qui était relativement intacte. Seul son arrivé à Alea Jacta Est restait relativement incompréhensible. Elle se promena avec des alliés pendant plusieurs semaines, apprivoisant ce milieux hostile et son nouveau corps, découvrant ses habiletés. Elle prit un grand plaisir à les développer. Sa première matérialisation fut son collier et son pendentif en forme d'éclair. Elle pris aussi soin de matérialiser ses bracelets en cuir, qui venaient bien compléter son style vestimentaire et qui étaient, avec le pendentif, des souvenirs de ce qui a forgé son enfance et la personne qu'elle est maintenant.

Après quelques mois seulement, la jeune autrefois rebelle, maintenant guerrière, entreprit d'explorer les terres, rencontrant de temps à autres des groupes ou individus alliés et ennemis, formant des amitiés, mais restant toujours méfiante.

Elle savourait Alea Jacta Est...

Elle s'y sentait revivre...

S'y sentait vivre...

Enfin...




.3 ans ont passés depuis son arrivée.




    Test RP

- 2... 3... 4... Hm...

Il y eu un moment de tranquillité, durant lequel chacun avalait tranquillement ses dattes, racontant leurs petites pensées ou non. Lucy, quant à elle, accroupie au sol, observait les quatre petits fruit dans sa main, comme s'il s'agissait là d'un truc complètement inconnu. Nul ne sembla s'en préoccuper d'ailleurs, mais tout le monde avait reçu 5 dattes sauf elle. La jeune fille n'avait pas spécialement faim et n'était pas non plus particulièrement gourmande, mais elle se sentait de faire du trouble, ne serait-ce qu'une datte pour excuse et tout un plat pour en rire.

Elle se leva d'un bond, refermant sa main autour de sa petite collation en la glissant dans son sac, puis tourna brusquement le regard vers ses partenaires. Elle leur adressa un regard mystérieux, plissant des yeux comme si elle tentait de lire ou de déchiffrer quelque chose. Avant que l'un d'eux ne puisse réagir, elle s'avança vers la tête de spaghetti presque férocement, mais sans laisser voir la moindre intention. À moins de deux mètre de lui, elle étira son bras avec une vitesse peu commune, agrippa deux dattes dans sa main et ramena son bras vers elle. Elle lui montra ses prises, puis mangea d'un trait l'une d'elle, sous le regard des autres. D'un seul mouvement, elle dégaina son arme, amenant sa lame à quelques centimètre du cou de l'homme, le regardant toujours avec un air méfiant.

- Si tu veux ravoir ton autre datte en vie... Il te faudra...

Elle se retint de rire, adoptant une voix rauque et sérieuse, tel un vilain kidnappeur. La suite, elle n'y avait pas pensée, seulement le coup de séquestration et d'emprisonnement du fruit. Elle maintenu toutefois son regard glacial, plongeant ses yeux bleu directement dans les siens.

- ...Me donner tes deux autres dattes!

Il eu ensuite un léger coup de vent, faisant délicatement valser ses cheveux et sa cape, à un moment si parfait, comme dans les films. Elle dut se retenir d'en être émue. * Oh Belzeneff, que je t'aime en ce moment...* Puis elle éclata de rire, rangea son arme et lui rendit sa collation, reprenant sa voix normale.

- Bref, tête de chou-fleur, qu'est-ce qu'on attends pour accueillir quelques coups d'hostilités avec ceux qui nous espionnent? pointant du regard en direction de la fôret, d'où quelques âmes ennemies rôdaient...


[.Plus bas.]
Spoiler:
 

[*]
Spoiler:
 

Edit //
[.Explication Résumé Mental.]
Spoiler:
 

À propos de moi : [à qui cela peut intéresser]
J'avais une info pertinente à y mettre, alors je me suis dit que j'allais étaler sur ma personne, vous raconter mes exploits et ~~
Spoiler:
 


Dernière édition par Lucy le Mar 24 Avr - 12:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lucy Lakehill - The CopyCat ~   Sam 21 Avr - 21:23

    Lucie, Lucie c'est moi ! *w*

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    Je suis ton piiiiiire cauchemar !
    Alors comme ça t'es un poto à Obispo ? Tu le présentes à Belzeneff ?
    Hé mais t'es du showbiz ou quoi ? T'es même la frangine de Justin Bieber ! Dis-nous tout, Baby baby baby oùùù ? Il l'a cachée où sa baby nyolo ? BELZENEFF EN PEUT PLUS DE SA VOIX NYOLOCRAQUE
    Alors comme ça tu tapes là où ça se voit pas ? T'es une fourbe en fait nyolo, dis-nous encore d'autres de tes secrets !
    Belzeneff se demandait quelle couleur et quelle marque tu lui conseilles ? Belzeneff a envie de changer de coupe.
    Bon et sinon, jouer la comédie ça a l'air d'être ton dada. Toi aussi t'aimes les poneys nyolo ?
    Et tu lis ? Belzeneff aime bien lire. Tu nous conseille quoi comme bouquinou ?
    Une gunblade ! Belzeneff aimerait bien te l'emprunter. Tu donnes le joujou à Belzeneff ?


Code du questionnaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lucy Lakehill - The CopyCat ~   Dim 22 Avr - 0:35

    Où est mon petit poney!? *w* - Bave -


    Je suis ton piiiiiire cauchemar !
    Alors comme ça t'es un poto à Obispo ? Tu le présentes à Belzeneff ?
    .Je voudrais bien te le présenter, mais tu pourrais aller le chercher toi même et le garder pour toi non? Et si tu veux que je te présente à lui, va falloir que tu te trouves un ventriloque humain... vivant...

    Hé mais t'es du showbiz ou quoi ? T'es même la frangine de Justin Bieber ! Dis-nous tout, Baby baby baby oùùù ? Il l'a cachée où sa baby nyolo ? BELZENEFF EN PEUT PLUS DE SA VOIX NYOLOCRAQUE
    .T'as remarqué aussi qu'on dirait qu'il vient d'atteindre la puberté? Ce que personne ne sait, c'est que je l'ai vu... ce matin là... dans la salle de bain... en train d'essayer de comprendre comment utiliser le rasoir de sa génitrice.

    Alors comme ça tu tapes là où ça se voit pas ? T'es une fourbe en fait nyolo, dis-nous encore d'autres de tes secrets!
    /!>.Hm... un secret... Je connais la couleur de ton slip!./!>

    Belzeneff se demandait quelle couleur et quelle marque tu lui conseilles ? Belzeneff a envie de changer de coupe.
    .Tout d'abord, pour la texture, il te faudra tremper les cheveux dans un bain d'huile d'amande durant au moins 1 heure, à la suite de quoi tu devras nettoyer ta chevelure avec de l'eau minéralisée. Tu dois faire cela deux fois par jours, pendant au moins 3 semaines. Ensuite, demande à Brocolis de te faire une coupe. Finalement, pour ce que je te conseille, et tout en continuant le traitement à l'huile pour la durée que tu auras les cheveux colorés, c'est un peu de vert, soutenu par du brun.

    Bon et sinon, jouer la comédie ça a l'air d'être ton dada. Toi aussi t'aimes les poneys nyolo ?
    .Moi, je n'aime qu'un poney... mais chuuut, je ne le sais pas encore!.

    Et tu lis ? Belzeneff aime bien lire. Tu nous conseille quoi comme bouquinou ?
    .Tout d'abord, L'Éthique à Nicomaque, puis ensuite, Comment avaler un poulet en trois bouchées, et finalement, et non les moindre, la saga Twilight.

    Une gunblade ! Belzeneff aimerait bien te l'emprunter. Tu donnes le joujou à Belzeneff ?
    .Et il me donne quoi en échange le petit Belzy? Je ne descends pas en bas de 30 000 JellyBeans, 14 000 Palettes de chocolat 95% et 2 nouvelles Gunblades fonctionnelles avec munitions illimitées. T'en dis quoi boule de poils?.




Edit //
Gniaaaa!!! je viens de voir je viens de voir dans un vidéo comment la gunblade de lightning s'ouvre!! je peux changer?? :'<

( oui bon... j'avais pas joué le jeu hein xD )

Bref... je vais faire les changements quand même xD



Edit // ~ again

alors oui oui... j'ai vu que c'était un couteau suisse bizare mais j'avais pas compris.. xD

bref... pourquoi je viens étaler ça... faut pas demander...



Edit // ~ hopefully the last ~

changé ^^ ça change pas grand chose... xD pas grave... j'avertissais...
Revenir en haut Aller en bas
Layca
PNJs ♔ The Mighty One

PNJs ♔ The Mighty One
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lucy Lakehill - The CopyCat ~   Dim 22 Avr - 20:56

Bonsoir chère Lucy,

Tout d'abord, l'usage souhaites que je te remercie pour ton inscription. De plus il est toujours agréable de voir les membres arriver par couple, ça ne peut que présager beaucoup de motivation et je salue l'intérêt.
Un don intéressant, une fiche joliment retracée. On remarque un travail de précision pour ne rien oublier. Je trouve toutefois dommage que tu aies placé un renvoi pour ta description mentale dans ta biographie. De plus, pour tes futurs topics, veille à penser à une simple relecture pour retirer les quelques fautes qui pourraient être enlevées très facilement.
Quoiqu'il en soit, ta fiche me plaît beaucoup, un personnage intéressant, de plus qu'il détient une affinité avec une ennemie. Nous verrons bien ce qu'il adviendra de vous !

Je te valide donc ici-même !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Je te place sous la responsabilité de Bloody Rose qui sera ton Élue !
Amuse-toi bien.. !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lucy Lakehill - The CopyCat ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lucy Lakehill - The CopyCat ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» CR 31/10/2012 The Cube² / Les palais de Carrara / Copycat
» [momocolor] Lucy et Bonnie Tan
» Kalipso et sa présentation
» Cosplays Professeur Layton
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Épilogue :: ✎ Fiches et journaux-
Sauter vers: