AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Lux Tenebris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Lux Tenebris   Sam 10 Mar - 14:14

❝ Tenebris, vobis erit lux me nunc. ❞



© IA - Vocaloid

    Nom : Tenebris.
    Prénom(s) : Lux.
    Sexe : Il me semble que je suis une femme. Oui, je crois que ça doit être ça.
    Rang : Non lux. Tantum in tenebris.
    Orientation sexuelle : J'ai aimé un homme. Il me semble. Si c'est vraiment le cas, il n'est pas de ce monde. Je ne sais plus ce que j'aime. Je ne sais même pas si je suis capable d'aimer encore.
    Âge : J'ai vécu dans mon monde jusqu'à l'age de vingt-trois ans. Je ne sais plus depuis combien de temps je suis ici, mais ça ne doit pas faire plus d'un an. On va dire que j'ai vingt-quatre ans.
    Origines : J'étais d'origine franco-anglaise. Maintenant je n'en suis plus très sur à vrai dire.


Ce que j'ai...






    Divinité servie : Ne remplissez pas tout de suite, vous ne le saurez qu'après votre validation.

    Élu dominant : Normalement c'est la même chose que pour la divinité, on vous fait la surprise. Mais si vous désirez servir un Élu particulier, mettez son nom quand même, on sait jamais...

    Grade : En temps normal vous commencerez en tant que Simple Pantin, mais si vous aspirez à un poste spécial mettez-le.

    Don : Télékinésie. La télékinésie est le pouvoir de faire se mouvoir des objets ou des personnes, sans les toucher, rien qu'avec la force de son esprit et de la pensée. Ce don est bien pratique dans certaines situations, mais il demande une grande force de concentration, il est donc difficile à utiliser en plein combat en corps à corps où l'on n'a pas vraiment le temps de se concentrer. Pour le moment j'arrive à contrôler assez facilement de petits objets, ne dépassant pas quelques kilos (je peux donc lancer mes armes par la force de l'esprit, mais comme déjà dit, c'est plus compliqué en combat rapproché). Pour des objets plus lourds ou des personnes n'excédant pas de beaucoup ma taille et mon poids, il me faut une très forte concentration, je dois me focaliser juste sur ce que j'ai à faire et uniquement à ça, sans avoir de perturbation autour de moi. Si l'effort est trop important, cela me provoque des saignements de nez, souvent accompagné de violents maux de tête. Quand aux objets d'une masse trop importante, j'ai essayé une fois, je me suis évanouie. Cependant, ce don est évolutif, au début, il m'étais très difficile de seulement bouger de petits objets, au bout d'un an ici, cela m'est devenu plutôt facile. C'est un don qui peut s'améliorer à force d'entrainement et de temps.

    Arme(s) utilisée(s) : J'utilise principalement deux dagues. Une première dague, pas très belle, d'une vingtaine de centimètre. C'est le premier objet que j'ai matérialisé ici. J'ai eu beaucoup de mal, c'est pour ça qu'elle n'est pas très belle au niveau esthétique. Depuis, j'ai amélioré le tranchant de la lame, mais je lui ai laissé sa forme disgracieuse, parce que j'y tiens à cette dague. C'était ma première arme ici. Je possède une autre dague, celle là est beaucoup plus belle, elle m'a valu un effort beaucoup plus important que la première même si je l'ai fait pas mal de temps après, je crois même que j'ai subis une absence d'une durée indéterminée, je n'en ai plus vraiment le souvenir. Celle-ci possède une lame en argent, gravée de citation latine (tandis que ma première est faite d'un simple alliage de métaux), son manche est en ivoire et elle fait une trentaine de centimètre de long. Je possède aussi de petites lames d'environ cinq centimètres qui peuvent parfois être utile en combat, mais j'avoue avoir une préférence pour mes dagues.


Ce que je suis ici...






    Description Physique : Si j'avais à me décrire... Je dirais que je suis banale. C'est vrai, je ne suis pas comme beaucoup de ces filles qui passent leur temps à jouer les égocentriques. Je suis mignonne peut-être, mais c'est tout et puis à vrai dire, ce à quoi je ressemble, ça m'est égal. Tout dépends du point de vue... Il y en a qui aime les longs cheveux blonds aux reflets rosés, ce genre de personne dira qu'il aime mes cheveux. Personnellement, je les trouve parfois trop long, ils me retombent souvent dans les yeux ou me couvrent le visage, c'est bien pour cela que je les tresse, de diverses manières, selon ce que j'ai à faire dans ma journée.
    D'autres aimeront mes yeux d'un bleu océan, c'est une jolie couleur certes... Mais moi j'ai peur de l'eau, alors à chaque fois que je me regarde dans le miroir, je frissonne à la vue de mes yeux. C'est stupide hein ? J'y peux rien, j'ai toujours eu une peur maladive de l'eau et de tout ce qui s'en rapproche, en particulier de l'océan, alors voir mes yeux, je n'aime pas ça.
    Du coup, je ne regarde pas souvent mon visage, je crois qu'il est fin, un peu pale sans doute... Je ne passe pas trop de temps à la lumière du jour, ça doit être pour ça. Bizarre pour une jeune femme qui a décidé de se faire surnommer "Lux" (Lumière en latin). Étrange vous dites ?
    Pour ce qui est de mon corps, j'y fais attention. Je tiens à rester en forme, il faut donc pour ça que je ne sois ni trop maigre, ni trop grosse, j'essaye de maintenir un équilibre. Cependant, il faut dire que je ne pèse tout de même pas grand-chose, puisque je ne suis pas très grande du haut de mes un mètre cinquante-cinq. C'est énervant, ça me donne une apparence de petite fille fragile. Certes, je ne suis pas la plus robuste, mais n'allait pas croire que je n'ai pas de force, au contraire, je suis très souple. Très utile dans les combats au corps à corps...
    En revanche, ce qui est moins utile, c'est ma poitrine. Elle n'est pas très volumineuse, mais elle est déjà suffisamment gênante parfois pour se mouvoir dans les situations qui sont quotidiennes au monde d'Alea Jacta Est.

    Description Mentale : Comment suis-je ? Quels comportements ai-je ? Ce que j'aime, ou n'aime pas... Hum, c'est difficile de parler de sois et de sa personnalité. Enfin, c'est mon point de vue. Lorsque l'on parle de sois, on a toujours tendance à s'embellir, se sacraliser ou, au contraire, à se dénigrer, ce qui fait que l'on n'est jamais vraiment objectif quand on parle de sois. De plus, ce que nous sommes, ce sont les autres qui le perçoivent, nos actes nous définissent aux yeux des autres. C'est souvent pour ça qu'on n'arrive pas toujours à avoir le bon comportement envers les autres. Ça aussi, c'est ce qui nous définit, mais encore une fois, ce sont les autres qui nous définissent. C'est pour ça que je ne parle pas de moi en général. Comment me connaitre ? En m'observant, mes actes, mes gestes, mes émotions, c'est à vous de définir ce que je suis. La seule chose que je peux faire, c'est de vous donner des informations qui vous serviront de bases. Pour le reste, c'est à vous de vous faire un propre avis de ce que je suis vraiment.
    Cependant, n'oubliez pas que je suis comme tout le monde, il m'arrive de me surestimer ou le contraire, il faut toujours être méfiant par rapport à ce que l'on vous dit. Toujours se forger sois-même une opinion sur les gens. Voilà une première information à mon sujet, je me méfie et me forge moi-même une opinion des gens que je rencontre. Je faisais déjà cela avant, mais, pour des raisons évidentes, en arrivant ici, ça c'est renforcé.
    Cette méfiance est en accord avec le fait qu'en général, je suis quelqu'un de très renfermé, solitaire, certaines personnes diront même que je suis quelqu'un de froid... Sans doute oui. C'est même sûr je dirais. J'accorde très peu ma confiance et donc ne me lie qu'à très peu de personnes. Cependant, ce n'est pas pour autant que je néglige les personnes à qui j'apporte cette confiance, au contraire. Si je la donne à quelqu'un, c'est que cette personne est pour moi, très important, elle m'a prouvé ses valeurs et mérite toute mon attention. C'est pour ça que toutes les personnes qui comptent pour moi, même si elles ne sont pas nombreuses, peuvent avoir en moi, la plus grande des confiances, je serais toujours là pour elles, en espérant qu'il en soit de même de leur part à mon égard. Bien sur, comme pour moi la confiance est quelque chose de très important, si vous avez le malheur de la trahir, vous en subirez les lourdes conséquences. Malheureusement pour vous, je suis quelqu'un de très rancunier et de bien tenace. Je n'oublie jamais la trahison, il m'arrive de la punir si elle est trop importante et quand bien même vous me demanderiez pardon, si je vous l'accorde, je n'oublierai pas pour autant vos actes. Je vous l'ai dit, je suis très rancunière...
    Cette tendance à la solitude et à la méfiance m'a poussé à me plonger dans la lecture, parfois même l'écriture. C'est une échappatoire au monde réel, une porte ouverte au développement de l'imagination et de la créativité. C'est assez amusant de savoir que j'aimais les histoires fantastiques qui relataient l'existence d'autres mondes, que j'aimais m'échapper de la réalité. Aujourd'hui, ce genre de choses est ma réalité.
    Cette nouvelle réalité a changé mes objectifs. J'avais tendance à me laisser vivre. Je n'avais pas de but dans la vie. À vrai dire, j'existais seulement. Au jour actuel, je vis. Je me suis trouvée un objectif, celui de prouver ma valeur dans ce nouveau monde. C'est pour ça que je me suis acharnée à apprendre l'art du combat au corps à corps et de celui de la discrétion ultime. Mon objectif est d'être, dans cette guerre où j'ai atterri, le meilleur élément, le meilleur soldat. Je veux prouver ma valeur à mon camp, que je n'ai pas choisi, à ces ennemis que je n'avais pas souhaités et surtout à moi-même. Sachant que j'ai une tendance forte au perfectionnisme, vous pouvez être sûr que je mettrais tout en oeuvre pour atteindre mes objectifs et pourquoi pas, monter les échelons dans la hiérarchie...

    Signes particuliers : Une large cicatrice dans le dos, témoignage de mes premiers jours passés ici. Je ne savais pas me battre, je ne savais pas vraiment où j'étais et ce que je faisais là. Je n'ai pas fait attention, je me suis faite avoir dans le dos. J'ai gardé la marque, comme une motivation, une punition, pour me rappeler qu'ici, il faut toujours être vigilant.
    Sinon j'ai une peur maladive de l'eau aussi. Je ne peux pas me baigner à la mer. Dès qu'il y a un trop grand volume d'eau à proximité, ça m'angoisse, je n'aime pas ça. Je peux aller à la piscine, mais je reste là où j'ai pied. Mais je ne suis pas sûr qu'il y ai des piscines ici, j'en ai encore jamais vu.
    Encore une autre indication. Il m'arrive d'être très maladroite. C'est assez handicapant, surtout en plein combat, quand je manque un mouvement où que je laisse tomber l'une de mes dagues...

    Talents spéciaux : J'apprends et assimile les choses très vite. Vous aurez donc rarement besoin de m'expliquer deux fois quelques choses (sauf si vous vous exprimez mal bien sûr...). C'est aussi grâce à ce talent que j'ai appris à me battre au corps à corps très facilement. Cependant, ce n'est pas parce que j'ai assimilé la technique de certaines choses que je suis douée pour, au contraire, par exemple, je me souviens que mon père avait voulu m'apprendre la guitare. J'avais tout compris, du solfège aux accords, je n'ai pourtant jamais été capable de sortir un son convenable d'une guitare, j'avais compris la technique, mais je n'avais pas de talent. C'est ça mon talent, je comprends, assimile et apprends vite les choses, mais si je n'ai pas le talent pour, ça ne sert pas à grand-chose.

    Aimez-vous les rhododendrons ? Je ne me suis jamais vraiment posée la question... Est-ce utile pour le combat ? Dans ce cas uniquement, je les aimerai. [Réponse validée par Astaroth.]


Ce que j'ai été là-bas...






    Votre personnage est-il victime d'amnésie ? En partie. Elle se souvient d'une grande partie de sa vie, mais il y a des événements important qu'elle a oublié. Comme ce qu'elle devait faire dans le monde "réel" le jour où elle a atterri dans Alea Jacta Est. Elle connait la grande ligne principale de sa vie d'avant, quelles études, quel métier, ses parents, sa famille... Mais plus elle essaye de se rappeler les jours juste avant son arrivée, moins elle en a de souvenirs. La seule chose qui lui vient à l'esprit c'est une lumière blanche, un blanc pur et lumineux. Elle ne sait pas exactement à quoi ça correspond, mais maintenant qu'elle est ici, ça lui est égal.

    Citation : Facultatif

    Biographie : Bien, je crois qu'il est temps de vous raconter mon histoire, mon parcours avant d'être arrivée ici. Je vous préviens, ce n'est pas très intéressant, j'ai eu une vie banale et puis, je dois vous avouer qu'il y a des choses que j'ai oubliés. En particulier la période qui précède mon arrivée ici, donc ne m'en voulait pas trop s'il m'arrive parfois d'avoir des trous.

    Je suis née un jour d'hiver, où il faisait très froid, dans le lit de mes parents, dans la maison familiale. On habitait dans un petit village en France, mes parents n'ont pas eu le temps d'aller à l'hôpital. Alors, je suis venu au monde dans l'intimité de la chambre parentale. Il n'y avait que mes parents pour assister à cette scène, puisque j'étais leur premier enfant (et par la suite, leur seul et unique enfant). Mes parents ont décidé que je m'appellerai Amelya. Amelya Williams. C'est le prénom que j'ai porté tout le long de ma vie dans ce monde.
    J'ai grandi, du petit nourrisson aux joues roses, je suis devenue une petite fille aux longs cheveux blonds. Ma mère passait son temps à les coiffer. Je crois que je n'aimais pas trop ça, surtout qu'une fois arrivée à l'école, les garçons passaient leur temps à me les tirer. Ils adoraient m'embêter de la sorte. Je ne me souviens plus vraiment pourquoi... Peut-être qu'à l'époque j'étais déjà quelqu'un de solitaire, alors ils n'aimaient pas ça. À moins que c'est suite à ça que je le suis devenue... Aller savoir.
    Je suis arrivée au collège, toujours aussi solitaire. J'avais l'habitude, puisque je n'avais pas de frère, ni de soeur, de plus, je trouvais les autres enfants trop peu intéressant. Je les trouvais trop immature, je ne me trouvais pas de point commun avec eux. Tandis qu'à l'époque, je commençais à découvrir les joies de la lecture, eux, préféraient encore jouer à des jeux puériles ou s'insulter les uns, les autres. Je crois que mes camarades m'aimaient encore moins qu'à l'école primaire, cependant, ça m'étais encore plus égal qu'à l'époque. Et je continuais ma vie de jeune fille solitaire.
    C'est en arrivant au lycée que j'ai enfin pu commencer à m'intégrer un peu plus aux gens. Sans doute parce que j'avais choisi une filière dans laquelle les gens avaient les mêmes intérêts que moi, notamment la lecture. Enfin, m'intégrer... C'est un bien grand mot. J'ai dû me faire un ou deux ami(e)s, ou peut être plus... Je ne sais plus vraiment, ça ne m'a pas vraiment marqué. J'ai dû perdre contact avec eux après le lycée.
    En effet, après l'obtention de mon baccalauréat littéraire, je suis partie en classe préparatoire littéraire. J'avais dû quitter mon petit village natale pour une grande ville pour pouvoir y aller. J'ai donc coupé les ponts avec les personnes avec qui j'avais bien pu m'entendre. Je vivais seule dans mon petit studio où s'entasser des tonnes de bouquins. Ils étaient, encore une fois, mes seuls compagnons.
    Je ne sais plus pourquoi je voulais faire une classe préparatoire littéraire, ni même si je l'ai réussi à vrai dire... Cependant, je sais que je me suis trouvée un boulot sympathique dans une petite librairie dans la ville où j'ai fait cette classe. Je passais mon temps dans les rayons, entourés de livres et ça me plaisait. Enfin il me semble, puisque je ne cherchais pas à changer ma situation. Mon quotidien était parfois répétitif, je passais beaucoup de temps à ranger les livres, les reclasser par ordre alphabétique, mais ça ne me dérangeait pas. J'avais un boulot qui me permettait de vivre convenablement, je crois que ça me suffisait...
    Du coup, j'étais toujours aussi solitaire. Je parlais un peu avec mes collègues, mais il n'y avait aucun débordement émotionnel quelconque. Vous l'avez donc deviné, je n'arrivais toujours pas à me faire des amis.
    Nous avions une clientèle assez fidèle aussi. Alors, je parlais aussi avec les clients, parfois seulement pour un renseignement, parfois de petites histoires relatant nos expériences personnelles. Je me souviens vaguement d'un jeune homme. Il était apparu pour la première fois dans la boutique un samedi matin, ça devait faire un an que je travaillais là. Après ça, il venait toutes les semaines...
    C'était toujours à moi qui venait demander de l'aide, je ne sais plus trop pourquoi. Il était gentil. Je crois que je l'appréciais bien. D'ailleurs, je crois qu'il venait de plus en plus souvent à force. Je n'arrive pas à me souvenir de son prénom, ni de son visage. Je sais seulement que pour la première fois, je m'entendais bien avec quelqu'un. Il me semble qu'il nous est même arrivé de se voir en dehors de mon travail. Peut-être qu'il avait des sentiments pour moi... J'ai un vague souvenir d'en avoir eu pour lui, peut-être.
    Je ne me souviens plus vraiment comment cette histoire entre nous a évolué. Je crois que j'ai atterri ici avant que ça n'aille plus loin. Enfin, ce n'est pas une certitude. Je ne sais même plus si nous avons vraiment eu une aventure. Non, par contre je suis presque sûr que le jour où je suis arrivée ici, je devais le voir, pour quelque chose d'important.
    Je ne me souviens plus très bien de quoi il s'agissait, mais, quand j'essaye de m'en souvenir, la seule chose qui me vient à l'esprit, c'est une forte lumière d'un blanc très pur qui sort de l'obscurité. C'est le seul souvenir qu'il me reste juste avant mon arrivée ici. Je ne sais pas vraiment ce que cela peut bien vouloir signifier. Et après un an passé ici, je me le demande encore. À l'époque, quand je suis arrivée, je me suis dit que c'était un signe, que ça voulait dire quelque chose à propos de moi et de ma nouvelle vie ici. C'était une renaissance. La lumière qui sort de l'obscurité. Pour une nouvelle vie, une nouvelle naissance, il me fallait une nouvelle identité. C'est ainsi qu'ici, je déciderais que je m'appellerai Lux Tenebris. En hommage à mon dernier semblant de souvenir de ma vie passée.


Dernière édition par Lux Tenebris le Lun 19 Mar - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lux Tenebris   Dim 18 Mar - 21:19

❝ Test RP ❞





Il était tard et la journée avait été dure. Il y avait tellement de choses à préparer pour le lendemain, tellement de stress à gérer, de peur à contrôler, d'appréhension à mettre de côté. Il fallait que tout soit parfait pour le jour à venir, parce que ce jour aller être le plus beau de toute sa pauvre petite vie, qu'elle allait s'en souvenir pour l'éternité.

La jeune fille aux longs cheveux blonds poussa la porte de sa chambre, elle jeta un dernier coup d'oeil à sa belle robe blanche qu'elle enfilerai demain, avant de se laisser tomber de fatigue sur son lit. Il ne fallait pas qu'elle ai de cernes pour ce grand jour, elle devait donc se reposer et c'est ce qu'elle finit. À peine eut-elle fermait les yeux que Morphée vient l'emporter dans son doux royaume.

La demoiselle entra dans le monde de la nuit, aperçue une vive lumière au loin, aussi éclatante que sa belle robe blanche. Tandis que l'obscurité se profilait derrière elle, elle entreprit de se diriger vers la source lumineuse. Peu importe ce qu'il l'attendait après cette blancheur aveuglante, une source aussi pure de lumière ne pouvait pas être démoniaque et ne pourrait que lui apporter de bonnes choses.

Ses paupières tremblèrent. Un léger grognement de mécontentement se fit entendre. Elle se retourna et soupira, il était l'heure d'ouvrir les yeux et de vivre ce jour exceptionnel. Ses grands yeux couleurs océans s'ouvrirent doucement. C'est alors qu'une vive douleur lui parcouru tout le corps. Elle n'était plus dans son lit.

La jeune femme se leva d'un bon, observant tout ce qu'il y avait autour d'elle. Le décor ne ressemblait absolument à la chambre dans laquelle elle s'était endormit la veille. Quel était donc cet endroit étrange ? Il lui semblait qu'elle était dans une forêt où les arbres la dominaient de part leur taille. Elle se sentit encore plus petite et prise d'angoisse. Ses mains vinrent frotter ses yeux, avant qu'elle ne les ouvre à nouveau.

Ce ne pouvait pas être réel. C'était sans doute un rêve. Elle souffla un bon coup, en se résonnant pour se calmer. S'il s'agissait bien d'un rêve, de toute façon, au bruit assourdissant de son réveil, elle ouvrirait à nouveau les yeux sur sa chambre. De toute façon, ça ne pouvait être qu'un rêve, car il n'y avait aucune logique. Comment pouvait-elle s'endormir dans son lit, dans sa chambre, dans une ville de France et se réveiller au beau milieu d'une forêt aux allures de forêt tropicale ? Encore son subconscient qui lui jouait des tours.

La jeune fille aux yeux océans décida de s'avancer avec prudence, entre les arbres et le feuillage dense. Il faisait assez froid ici, même si elle semblait porter les vêtements de la veille. Son corps se mit à trembler de part en part, cette fois-ci ce n'était pas que le froid, mais l'angoisse. Pourquoi n'entendait-elle pas le vacarme que devait faire son réveil pour la sortir de là ? Elle était dans cette forêt depuis trop longtemps à son gout.

Elle continua de marcher, sans aucun but, à travers les arbres et les arbustes. C'était interminable. Elle se demandait sans cesse quand elle allait enfin se réveiller. Elle devait se réveiller. C'était important. Mais, pourquoi était-ce si important ? Elle devait faire quelque chose aujourd'hui. Quelque chose qu'elle attendait depuis longtemps. Avait-elle perdu la mémoire, voir la raison à force de marcher, pour ne pas se souvenir de ce qu'elle devait faire à son réveil ?

Elle tenta de s'en souvenir, la seule chose qui lui venait à l'esprit, c'était cette lumière d'un blanc pur et aveuglant. Elle sentait la peur et l'angoisse l'envahir encore plus. Elle se trouvait dans un lieu totalement inconnu et semblait avoir perdu une partie de sa mémoire. De plus, plus le temps passé, plus l'environnement qui l'entourait lui semblait réel. Et si ce n'était pas un cauchemar, mais bel et bien la réalité ?

"Nolyooooo !"

Ce cri si étrange sonna aux oreilles de la jeune fille comme un rappel brutal à la réalité. Elle n'était pas en train de rêver.


Je m'excuse pour le double post, mais j'ai préféré séparer la fiche de mon personnage et du test RP. Si cela dérange, j'édite aussi tôt pour le remettre avec la fiche ><
Revenir en haut Aller en bas
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lux Tenebris   Mar 20 Mar - 21:36

    Et lux in tenebris lucet.

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    Et la lumière fut !
    Donc tu t'appelles Lumière ? Lumière de quoi ? D'une bougie ? Lanterne ? Ampoule ? Guirlande de Noël ? Belzeneff est confuuuuus !
    Tu travaillais dans une librairie ? Tu as un genre de livre préféré ?
    Han une télékinésiste ! Vois-tu, Belzeneff a toujours rêvé de voler en chantant du Peter Pan ! Tu nous ferais décoller par la force de ta pensée ?
    As-tu une ville fétiche ? Si oui laquelle ?
    Lune ou soleil ?
    Si tu étais un homme viril comme Belzeneff, tu t'appellerais comment ?
    Ta devise latine préférée c'est quoi ?


Code du questionnaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lux Tenebris   Mer 21 Mar - 22:19

    Et lux in tenebris lucet.


    Et la lumière fut !
    Donc tu t'appelles Lumière ? Lumière de quoi ? D'une bougie ? Lanterne ? Ampoule ? Guirlande de Noël ? Belzeneff est confuuuuus ! C'est une bonne question ça... A vrai dire, je ne me suis jamais vraiment demandée de quelle source lumineuse pouvait provenir cette lueur éblouissante qui représente mon seul souvenir de la période juste avant mon arrivée ici. Peut-être qu'il s'agit tout simplement de la lumière du jour.
    Tu travaillais dans une librairie ? Tu as un genre de livre préféré ? Oui, c'est exact, j'ai travaillé dans une librairie. J'aime beaucoup toutes les sortes de lecture, mais j'avoue avoir une préférence pour la science-fiction et le fantastique. Deux domaines d'écritures qui pour moi aujourd'hui ne relèvent plus vraiment de l'extra-ordinaire.
    Han une télékinésiste ! Vois-tu, Belzeneff a toujours rêvé de voler en chantant du Peter Pan ! Tu nous ferais décoller par la force de ta pensée ? J'ai encore un peu de mal à déplacer des êtres humains par la simple force de la pensée. Il me faut une très grande concentration pour faire bouger quelqu'un... Mais de là à le faire voler. Sans doute qu'avec de l’entrainement ce sera faisable. Dans ce cas je me ferais un plaisir de réaliser votre souhait.
    As-tu une ville fétiche ? Si oui laquelle ? Je n'ai pas vraiment voyagé quand j'étais dans "l'autre monde", des villes, je n'en connais pas beaucoup. Cependant, j'avoue avoir une certaine sympathie pour la ville de Londres. Mon père est d'origine anglaise et il a vécu une partie de son enfance dans cette ville. Ce qu'il m'en racontait me plaisais. Donc, quitte à choisir, je dirais Londres.
    Lune ou soleil ? Même si mon nom renvois plutôt à la lumière du soleil, je dirais plutôt lune. C'est un astre fascinant, qui appartient au domaine de la nuit et l'obscurité et qui arrive pourtant à renvoyer de la lumière. J'aime bien cette idée.
    Si tu étais un homme viril comme Belzeneff, tu t'appellerais comment ?Je crois que j'aimerais m'appeler "Elphège" qui vient du latin effugere qui signifie "être lumineux". C'est assez joli... Mais je ne sais pas si ça fait si viril que ça...
    Ta devise latine préférée c'est quoi ? J'aime assez celle-ci : "SOLE NITENTE LOQUOR ; TACEO SINE SOLIBUS HORAS : TU NISI FORTE POTES DICERE VERA, TACE" : "Lorsque le soleil brille, je parle ; sans soleil je me tais. Toi-même, si d’aventure tu ne peux pas dire la vérité, tais toi."
Revenir en haut Aller en bas
Layca
PNJs ♔ The Mighty One

PNJs ♔ The Mighty One
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lux Tenebris   Ven 23 Mar - 18:19

Chère Lux,

Avant tout, permets-moi de te remercier pour ton inscription, c'est toujours avec délice que nous profitons de l'arrivée de nouvelles créatures telles que toi parmi nous. De plus, je tiens à m'excuser pour mon retard impardonnable, la semaine fut rude. Mais là n'est pas la question.

Venons-en à ta fiche. Un code simple et agréable à voir, pour ne pas dire magnifique. Des couleurs harmonieuses et une mise en page joliment faite. Mais le plus plaisant reste l'écriture fluide, aux descriptions sympathiques. La demoiselle semble intéressante, une histoire attachante, et un caractère qui promet de faire des jalouses. J'ai trouvé intéressant que tu expliques comment tu es parvenue à te procurer tes armes. De plus, l'emploi du latin n'a fait que ravir mes oreilles ancestrales qui n'avaient guère entendu ce preux langage depuis des siècles désormais. Je n'ai sincèrement rien à redire de ton œuvre. A part peut-être bravo. Je ne ferai peut-être que relever l'existence de quelques fautes qui se sont glissées dans l'océan de tes palabres, mais rien de choquant.

En somme, je te valide ici même.
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Je te place sous la garde d'Alvaro, qui malgré son absence temporaire ne tardera pas à venir te remettre dans le droit chemin s'il le faut. En attendant n'hésite pas à solliciter tous les pions de la Forteresse si besoin s'en fait !
Amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lux Tenebris   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lux Tenebris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Épilogue :: ✎ Fiches et journaux-
Sauter vers: