AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 ✭ ♪ The sound of the heart is the melody of the soul.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: ✭ ♪ The sound of the heart is the melody of the soul.    Ven 9 Mar - 12:55

It's the sound of the pipe bands


© Near de Death Note

Nom : O'Neal
Prénom(s) : Nathan Aidan
Sexe : Masculin
Rang : (Amusez-vous donc ~)
Orientation sexuelle : Indéterminée
Âge : 19 ans
Origines : Irlandaises

Divinité servie : /
Elu dominant : /
Grade : Simple Pantin
Don : Plus ou moins utile, Nathan peut modifier à sa guise la température de tout liquide passant à sa portée, que ce soit de l'eau ou autres. Bien entendu, une modification de température peut amener à un changement d'état, et ainsi il saura faire geler ou transformer en gaz. Evidemment, en plein désert, c'est pas très pratique.
Armes utilisées : Arc et flèches



Cause baby you're a firework


Description Physique

Nathan n’a pas un physique tout ce qu’il y a de plus commun. On commencera par remarquer ses cheveux, d’un blanc nacré, assez ternes, qui retombent en boucles folles sur son visage rond et portant encore les traces de l’enfance. Cette couleur peu commune est simplement due à un vitiligo, qu’on lui a diagnostiqué dès son plus jeune âge. Cette maladie ayant atteint un stade avancé, ses cheveux ont fini par décolorer. Mais ce n’est pas la seule chose qui a décoloré. En effet, cette maladie provoque également l’apparition de grosses tâches blanches sur la peau, un peu comme des tâches de vieillesse mais en plus grand, plus étalé. Et Nathan ne cherche plus à cacher son teint d’aspirine. Vous pouvez donc remarquer que ses mains sont beaucoup plus pâles que ses joues, et ainsi de suite.

Pas très grand, pas trop petit, Nathan est dans la moyenne au niveau de la taille. Et puis il s’en contre fiche. Il touche le sol, donc c’est parfait. De petits pieds, des mains aux doigts fins, un corps anguleux qui n’a pas tout à fait perdu les courbes de l’adolescent qui s’empiffre de chips. Oh, il n’est pas gros, non. Mais pas maigrichon non plus. Disons qu’il a une constitution dans la moyenne, également, même si les os de ses épaules et ses genoux nœuds ne manquent pas de souligner le manque de muscles. Seuls ses bras sont plus en chair, dû à la pratique du tir à l’arc.

Retournons faire un tour au niveau de son visage, voulez-vous. Comme je l’ai dit plus haut, il est encore jeune, mais pas tout à fait imberbe, un fin duvet se promène au-dessus de sa lèvre supérieure, comme pour rappeler son appartenance à la gent masculine. Un nez en trompette qui se fronce souvent, une bouche fine et pâle, comme le reste de sa peau, et deux grands yeux noirs qui vont sondent tant et si bien que vous aurez l’impression qu’il lit en vous comme dans un livre ouvert. Il fronce souvent les sourcils, à l’instar de son nez, mais on ne le remarque qu’aux marques que ça creuse dans sa peau laiteuse, ses sourcils blancs étant presque invisibles sous sa tignasse qui retombe sur son front.




Description Mentale

Du sang d’irlandais dans les veines, Nathan est un véritable stéréotype à lui tout seul, manque juste la rousseur en fait. En effet, le jeune homme est un joyeux luron, une fois bourré. Et il boit souvent. Dès qu’il en a l’occasion, en fait. Et de la bière, de la bonne, de la brune, de la blonde, de la noire, tout ce qui vous nettoie le gosier tant et si bien que vous n’avez plus les idées claires après. Elevé à la bibine, il tient très bien cette dernière, mais ressent, comme tout alcoolique, les effets du manque. Dommage.

Passionné de musique, il écoute volontiers ce qu’on lui propose, même s’il a une préférence pour les instruments à corde. Un sourire étirera ses lèvres au son d’un violon, et il se vante de pouvoir jouer de la harpe. Mais il n’en joue que rarement, préférant de loin écouter les autres. Parce que pour lui, le meilleur moyen de lire en quelqu’un, c’est au son de sa voix, de son instrument. Peut-être idiot comme considération, mais tant pis.

Nathan est quelqu’un de flegmatique, qui ne se mouille pas des masses, et qui semble tout à fait indifférent à ce qui se passe autour de lui. D’ailleurs il se fout de ce qui peut se passer tant que ça ne le concerne pas. Pas commère pour un sou, ce n’est pas la peine de lui raconter des ragots, il s’en balance, et ne les retiendra pas. Car oui, il a une mémoire digne du poisson bleu dans Nemo, pour ne pas citer d’exemple. Pour le marquer, faut y aller fort, parce qu’il aura tendance à vous oublier totalement même pas une heure après vous avoir quitté. Impressionnant, dans le genre, et en plus, il passe pour un abruti, alors qu’il peut se vanter de ne pas être trop con.

Colérique au possible, faut pas le chercher trop longtemps, le Nathan. Il a beau être un petit bout d’homme pas fortiche, il n’hésite pas à se lancer dans des bagarres, pour peu qu’on l’ait insulté, même si après il ne se souvient plus de quoi. Il ne chouinera pas pour un bleu, non, mais il pourra faire la tronche pendant un moment. Il est doué pour faire la tronche. Très. Bon, il préfère régler le malentendu avec les poings, mais passons.

Que dire de plus ? Nathan est un petit prodige au tir à l’arc, qu’il pratique depuis sa tendre enfance. Son arc, c’est son bien, son sien son truc précieux à lui. On n’y touche pas sinon c’est des représailles assurées.




Biographie

C’est un matin de septembre qu’est né le petit Nathan Aidan O’Neal, baptisé ainsi parce que ces prénoms plaisaient à ses parents, tout simplement, pas de signification alambiqué, pas de chichis nian nian à déblatérer. Le marmot braillait comme tous les autres, et ne montrait rien de particulier. Si ce n’est un intérêt prononcé pour les berceuses qu’on lui chantait, mais ça tout les enfants s’y intéressent plus ou moins, non ?

Elevé dans une famille tout ce qu’il y a de plus normale, il resta l’unique enfant du couple O’Neal, ils se partageaient donc la charmante bicoque de Youghal dont le couple avait héritée en trois, enfin quatre, si on comptait Shortbread, le chat aussi roux que ses habitants qui laissait ses poils partout. Nathan développa une allergie aux dits poils, et fut condamné à prendre divers cachets pour éviter de faire des réactions. C’est un peu bête, parce que le chaton et l’enfant s’entendaient comme larrons en foire avant que le matou ne passe sous les roues d’une berline rutilante.

Au départ, Nathan était comme ses parents, un petit rouquin plein de tâches de son, c’est à la maternelle qu’on se rendit compte que quelque chose clochait chez lui. De petites traces blanches apparaissaient ça et là sur sa peau, s’étalaient inexorablement, inquiétant grandement les plus vieux. Aussitôt, rendez-vous fut pris chez le généraliste. Diagnostic rapide, vitiligo. Petite maladie bégnine, rien de bien méchant, ces tâches ne disparaîtront pas, le cheveu se dépigmentera, mais pas de soucis au niveau physique ou mental. Ca aurait pu être pire, c’était une question d’esthétique.

L’esthétique, c’est pas le plus important dans la vie, mais Nathan, comme tout enfant sortant de la norme, entendait les moqueries et les railleries. Et ça finissait en pugilat à chaque fois. Le marmot rentrait chez lui avec bleus, cocards et autres blessures de guerre, l’air revêche de celui qui a défendu son honneur avec brio, même si ce n’était pas toujours le cas. Des remarques des professeurs, un élève qui n’était pas tout à fait aussi attentif qu’on l’espérait, sauf en musique, matière dans laquelle il excellait, et recevait les félicitations de son entourage.

Il poursuivit sur cette voie, enchaînant les cours au collège, la musique au conservatoire et s’exerçait au tir à l’arc avec son père le week-end. Son paternel lui avait transmis la passion, et le tir couplé à la musique contribuaient à l’assagir un peu. Evidemment, il parvint à se faire des amis, et très tôt, ils commencèrent les soirées alcoolisées chez l’un ou chez l’autre, vidant avec joie les réserves de leurs parents, se fichant des règles et de la bienséance comme beaucoup d’adolescents.

A ses dix huit ans, Nathan intégra Trinity College, la très prestigieuse université de Dublin. Il a donc dû dire au revoir à ses parents et sa ville natale pour se perdre dans les méandres de la capitale irlandaise. Ville trop grande, fréquentations trop mauvaises, Nathan enchainait les tournées de bars, les bagarres dans les rues le soir, décuvant le reste du temps dans son deux pièces en colocation. Une vie d’étudiant banale en somme.

C’est un samedi après-midi, alors qu’il se rendait au champ de tir, qu’il n’eut pas de chance. Il venait d’obtenir son permis de conduire, mais se classait déjà dans la catégorie des stressés du volcan, paranoïaque au possible, prenant chaque voiture pour un danger mortel, et il n’avait pas tord. En effet, il est coutume en Irlande, de se ranger sur le côté pour laisser un véhicule plus rapide vous doubler. Mais cette fois, le véhicule derrière lui n’attendit pas qu’il s’écarte et le percuta de plein fouet, l’envoyant valser dans le fossé à côté.

Une lente agonie commença pour Nathan, pris au piège dans son tombeau de tôle froissée. Le crâne avait violemment percuté le volant, pas tout à fait conscient, il flottait dans un entre deux, la douleur du choc se répandant comme un poison dans son corps. Par réflexe, il serra la poignée de son étui de tir, comme si l’arme pouvait le protéger contre le baiser de la mort qui attendit que les sirènes de pompier se rapprochent pour venir.






Test RP



Un black out total, c’est tout ce dont il se souvenait. Il sortait d’un brouillard complet, avec l’impression d’avoir fait plusieurs fois le tour de l’horloge en dormant profondément. Le corps courbaturé, il remua doucement, ouvrant un œil collé par la fatigue. Il pencha la tête sur le côté, faisant craquer ses os par la même occasion. Nathan se redressa et finit par regarder autour de lui, essayant de distinguer où il se trouvait.

La seule chose dont il était sûr, c’est qu’il était fatigué, et que sa main était entortillée dans une sangle qui lui coupait la circulation sanguine. Il dégagea sa main et constata qu’il était en fait accroché à la sangle de son sac. Il serra le dit sac contre lui et se releva difficilement, observant la plaine dans laquelle il avait atterri. Bizarre, il se souvenait pourtant bien de la route qui filait sous les roues de sa voiture. Puis le vide complet, un vague goût de sang dans la bouche et une douleur qui le transperçait de part en part. Rien de bien folichon qui pourrait lui indiquer pourquoi il avait atterri là. Comment d’ailleurs ? Et « là », c’était où en fait ?

Des questions restant pour lui sans réponse, la seule chose dont il était sûr, c’est qu’il y était, et que ses vêtements étaient tâchés de rouge. Il s’avança doucement, les yeux rivés vers ses pieds, comme s’il était sûr que le sol allait se dérober sous ses pas hésitants.

« Nyolo… »

Aussitôt, il leva la tête, intrigué par ce bruit qu’il n’avait jamais entendu auparavant. Effrayé, il se tourna à droite, puis à gauche, et ainsi de suite. Il avait peut-être l’air d’un enfant apeuré, mais là c’était le dernier de ses soucis. Nerveusement, il se grattait l’avant bras, laissant une marque rouge sur sa peau pâle. Il déglutit difficilement et essaya de reprendre une respiration normale. Peine perdue. Pour se rassurer, il sortit son arc et son carquois qu’il passa sur son épaule gauche. Serrant l’arme de l’autre main, il reprit son avancée, d’un pas plus assuré.

« Nyolo ~ »

Eh.

« What the fuck is that… » siffla-t-il entre ses dents

Son pas s’accélérait, en même temps que son pouls. Il encocha une flèche, prêt à débusquer la chose qui produisait ce son inquiétant. Une brise souffla, ébouriffant un peu plus la masse de cheveux blancs qui siégeait sur son crâne. Nathan secoua ses boucles qui lui tombaient devant les yeux et décida d’ignorer royalement le bruit étrange et de se mettre en quête d’une quelconque forme de vie.






Other things


Signes particuliers : Ses cheveux blancs, les tâches blanches qu'on retrouve un peu partout sur son corps.
Talents spéciaux : Nathan possède une très bonne vue, pratique pour tirer des flèches.
Aimez-vous les rhododendrons : Kosske c'est en fait ? [Réponse validée par Astaroth ! C'est la plante de tes rêves !]
Votre personnage est-il victime d'amnésie ? Non, mais il a une mémoire de poisson rouge de toute façon.
Citation : "L'Histoire n'est qu'à moitié dite quand une seule partie la raconte."

Revenir en haut Aller en bas
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ✭ ♪ The sound of the heart is the melody of the soul.    Mer 14 Mar - 19:55

    Blanche Neige au masculin ?

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    Meow Meow Meow
    NYOLO NYOLO NYOLO !
    Donc tu es un petit blanchouillard nyolo ? Bon et bien quelle est la première chose que t'évoque le blanc ? La neige ? Le lait ? Les gnufs virginaux ?
    NYOLO ! La St Patrick c'est bientôt ami irlandais ! Alors tu comptes faire quelque chose de spécial ?
    Bon alors sinon à quoi ressemble ton pyjama ? Le notre à des pingouins dessus !
    Si tu étais un liquide tu serais plutôt solide, liquide ou vaporeux ?
    Et un instrument, si tu étais un instrument tu serais quoi ?
    Oh tiens nous oubliions ! Si tu es irlandais tu dois porter le kilt non ? Pas trop froid là-dessus ? Et tu joues de la cornemuse aussi ?
    Enfin, ton arc idéal il serait taillé dans quel bois ?


Code du questionnaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ✭ ♪ The sound of the heart is the melody of the soul.    Mer 14 Mar - 20:23

    Blanche Neige au masculin ?


    Meow Meow Meow
    NYOLO NYOLO NYOLO !
    Donc tu es un petit blanchouillard nyolo ? Bon et bien quelle est la première chose que t'évoque le blanc ? La neige ? Le lait ? Les gnufs virginaux ?

    Blanchouillard ? Sympa le surnom. Le blanc ? Que m'évoque le blanc... Je dirais la douceur, les nuages, un peu comme le gros nuage tout moelleux dans la pub pour les Kinder Maxi, mais c'est peut-être idiot comme référence. La neige ouais, sauf que la neige c'bien quand on est chasseur et pas chassé. Le lait c'bon aussi.

    NYOLO ! La St Patrick c'est bientôt ami irlandais ! Alors tu comptes faire quelque chose de spécial ?

    Ah la Saint Patrick ♥ ! Quelle fête joyeuse et si... Verte. Ouais, bah je mettrais du vert, c'est la tradition, et je tiens pas à me faire pincer, t'vois. Je pincerai avec joie ceux qui respecteront pas la règle, c'est tellement drôle. Et des chansons traditionnelles, sinon c'est pas la Saint Patrick t'sais !

    Bon alors sinon à quoi ressemble ton pyjama ? Le notre à des pingouins dessus !

    J'dors en boxer, c'est con. Mais avant j'en mettais, un pyjama, il était bleu avec des lutins, c'était un peu nian nian comme truc, mais on choisit pas quand on est petit, neh ?

    Si tu étais un liquide tu serais plutôt solide, liquide ou vaporeux ?

    WAIT. Il est où le piège là ? Un liquide c'est liquide point barre. Sinon c'est genre pas un liquide. L'eau liquide, c'est de l'eau, l'eau vaporeuse c'est de la vapeur, l'eau solide c'est de la glace. Enfin voilà quoi...

    Et un instrument, si tu étais un instrument tu serais quoi ?

    Une harpe, parce que les instruments à corde, y'a que ça de vrai. Et les guitares c'pour les frimeurs, et comme j'suis genre pas un frimeur, je reste dans la poésie. La flûte c'pour les tapettes, le biniou par contre c'pas trop mal. Mais je reste sur la harpe, parce que c'est beau, osef si y'a plus de filles qui en font.

    Oh tiens nous oubliions ! Si tu es irlandais tu dois porter le kilt non ? Pas trop froid là-dessus ? Et tu joues de la cornemuse aussi ?

    Le kilt ? C'est pour les papys le kilt ! Genre j'en porte pas moi. Enfin... Le costume traditionnel quoi. Et puis seuls les chochottes ont froid avec un kilt, c'est connu. La cornemuse j'suis une buse. J'y arrive pas et je fais des sons trop moches avec, c'est un poil chiant, donc j'essaye plus, je veux pas exploser mes propres tympans t'vois.

    Enfin, ton arc idéal il serait taillé dans quel bois ?

    Certainement dans du bois d'if italien, vu que c'est le meilleur de tous les bois d'arc d'Europe. Mais j'ai une préférence pour le bois d'orme, malgré qu'il soit moins souple, le charme du Nord certainement.
Revenir en haut Aller en bas
Layca
PNJs ♔ The Mighty One

PNJs ♔ The Mighty One
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ✭ ♪ The sound of the heart is the melody of the soul.    Jeu 15 Mar - 16:23

Mes salutations Nathan,

Tout d'abord, je te remercie pour ton inscription dans notre petit monde, c'est toujours avec un grand plaisir que nous accueillons les petits membres motivés.
Mais n'attendons pas plus, passons à ta fiche. Un code simple mais très efficace qui donne un côté joliment terminé à l’œuvre. Et quelle œuvre. Beaucoup de simplicité dans l'histoire, pas de prise de tête ou d'idées abracadabrante. Une écriture soignée, et un style facile et agréable à lire. Un don prometteur, un personnage attachant, avec une petite maladie qui ne le rend que plus intéressant au final (un roux non roux, c'est quand même fantastique tu ne trouves pas ?). Je n'ai pour ainsi dire vraiment rien à te reprocher, même ton orthographe est un délice aux vues de l'absence de fautes. Et ça, à mes yeux, ça vaut bien un sans faute.

Et même plus, je t'offre cette jolie ✭ que je vais accrocher au titre de ta fiche pour féliciter l'effort ! Et signifier à tes futurs camarades que ton exemple est le bon !

C'est donc avec un immense plaisir que je déclare ta validation !
[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Tu seras désormais petit pantin sous la garde de Castiel, ton Élu, n'hésite pas à le solliciter en toute situation, même pour recoudre une paire de chaussettes ! Mais n'hésite pas non plus à demander à tous les membres du forum si quelque chose te turlupine !

Amuse-toi bien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: ✭ ♪ The sound of the heart is the melody of the soul.    

Revenir en haut Aller en bas
 

✭ ♪ The sound of the heart is the melody of the soul.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 2011 - Heart burn (tenue uniquement)
» [Fan-Fiction] BIONICLE: Dive to the Heart
» Bérénice (My Tell-Tale Heart) débarque chez Cérès
» Lonely Heart et Pru de la Convention Tonner 2008
» LAST CHRISTMAS, I GAVE YOU MY HEART
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Épilogue :: ✎ Fiches et journaux-
Sauter vers: