AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 La Mort est mon seul maître ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: La Mort est mon seul maître ~    Mer 1 Fév - 16:56

    Fiche de
    mon Personnage


    © Belarus du manga Axis Power : Hetalia

    Nom :Maliasky
    Prénom(s) : Loreleï Ingrid
    Sexe : Féminin
    Rang : The Death Puppet
    Orientation sexuelle : Tu crois qu'elle s'en souci?
    Âge : 22 ans
    Origines : Russe

    Divinité servie : Oppse.
    Élu dominant : Leeroy.
    Grade : En temps normal vous commencerez en tant que Simple Pantin, mais si vous aspirez à un poste spécial mettez-le.
    Don : Loreleï possède le don d’invisibilité. Malheureusement, il lui demande tant d’énergie qu’elle ne peut que l’utiliser 3 fois dans la journée et pendant une période variant de 10 à 20 minutes. Pour utiliser son don, il faut qu’elle soit dans un endroit au calme, elle doit plonger en transe pendant 5 minutes et est de ce fait, totalement sans défense.

    Après quelques déboires pour contrôler son pouvoir Loreleï n’a plus besoin d’être nue pour utiliser son pouvoir. En effet au tout début elle a remarqué que ses vêtements rester visible et elle devait donc se mettre nue. Après quelques rencontres vraiment honteuses (du genre à se faire surprendre en train de se rhabiller) elle a essayé d’entrainer son pouvoir à s’étendre a ses vêtements, car bien sûr son pouvoir ne faisait pas disparaitre les armes. Et après une année à l’entrainer elle réussit à faire en sorte de devenir invisible avec ses vêtements.
    Arme(s) utilisée(s) : Dagues et couteaux

    Description Physique :

    Loreleï ? C’est une petite poupée, on la croirait fragile, elle est si frêle. On ne croirait pas qu’elle puisse résister au dehors.

    Elle a la peau d’un blanc nacrée, et deux grands yeux mauve envoutant. Avec ses longs cheveux blanc qu’elle laisse libre et dont le seul ornement est un bandeau se finissant en nœud sur le haut de son crâne on la prendrait pour une enfant, ou une adolescente même pas encore adulte, surtout de dos. Parce qu’elle n’est pas très grande Loreleï, elle atteint à peine le mètre 60 et encore avec des talons.

    De dos on la prend donc pour une préadolescente mais il suffit qu’elle vous fasse face pour se rendre compte qu’elle est une adulte avec les formes qui vont avec, même si sa poitrine n’est pas énorme, elle n’est pas non plus si petite, juste en adéquation avec sa taille.

    Pour ses vêtements ? Une robe tout simplement, une belle robe bleu marine avec une sorte de tablier blanc retenue par une ceinture, assez large quand même et rayé de bleu et de blanc. De petites chaussures à talons de 2 ou 3 centimètres et des collants opaques.

    Oui une vraie petite poupée, mais faites attention a vous, parce que sous sa robe Loreleï cache toujours des couteaux et des dagues qu’elle est prompte à sortir et à utiliser. Chose qu’elle maîtrise a la perfection.

    Description Mentale :

    Glaciale, asociale.

    Voilà deux petits mots qui résument Loreleï. En effet il est très difficile, voir carrément impossible de tirer une phrase complète de la jeune femme. Et quand je parle de phrase complète c’est sujet + verbe +complément. Elle vous répondra au mieux par un infime hochement de tête ou alors par un « hm » à interpréter comme vous l’entendez.
    Elle déteste la compagnie, c’est vrai, elle ne supporte pas qu’on l’approche de trop près et fera tout pour éloigner ceux qui pourrait avoir envie de la suivre. Elle a son espace vital de déterminé et seules les personnes autorisées peuvent le franchir. N’essayez pas de la prendre dans vos bras pour un gros câlin, vous ne risqueriez que la mort immédiate ou, si Loreleïn’est pas dans son assiette, un bon coup de poing dans le ventre.

    Il est assez difficile de savoir ce qu’elle pense de vous vu que son visage reste toujours inexpressif, seuls ses yeux mauves reflètent le profond ennui qu’elle éprouve en tout temps…l’ennui et le dédain qu’elle éprouve pour les êtres vivants.

    Solitaire, maniaque, musicienne.


    Solitaire elle l’est. Lorsqu’elle exécute un contrat ou qu’elle vagabonde de ville en ville, elle est toujours seule. De toute façon je ne pense pas que beaucoup supporterais son côté maniaque. Il faut qu’elle s’arrête toute les 2 heures pour nettoyer ses dagues et ses couteaux, même si ceux-ci reluisent encore plus que l’argenterie de l’arrière grand tante au 58ème degré du grand oncle du parrain du cousin de la tante de l’arrière grand père Léopold. Elle passe aussi une bonne heure à nettoyer son fusil qu’elle transporte dans un étui à guitare, instrument dont elle sait jouer ne faut pas croire. Même qu'elle adore jouer de la guitare, même si elle n'en joue que lorsqu'elle est seule, sur la route.

    Aimante, douce.


    Oui on a peine à le croire au vue de ce que vous avez pu lire avant mais si vous arrivez a brisez le mur de glace, survivre aux miradors et aux rottweilers affamés entourant son cœur vous trouverez alors une jeune fille douce et aimante, timide aussi. Loreleïaime les choses simples de la vie, elle adorerait avoir des amis mais son passé lui a appris que les hommes ne sont que des déchets ambulants. Voilà pourquoi lorsqu’elle apprend que ses cibles sont des animaux elle refuse le contrat. Parce que pour elle les animaux sont bien plus dignes de confiance que les hommes. Et puis après tout elle aime les animaux depuis toute petite, mais ça c’est une autre histoire.

    Signes particuliers : Facultatif
    Talents spéciaux : Elle tient l'alcool mieux qu'un ivrogne
    Aimez-vous les rhododendrons ? et puis c'est tout....ah non! j'ai perdu 8D [Réponse validée par Kamui. Perdu perdu, elle a perdu *PAN*]

    Votre personnage est-il victime d'amnésie ? Non
    Citation : Facultatif
    Biographie :

    Et 1, 2, 3 Alice est née dans un endroit
    Un endroit qu'il ne fallait pas.


    Loreleï est né en plein hiver russe, cet hiver dont on dirait qu’elle a capturé la neige dans ses longs cheveux blancs mais cela n’est pas notre histoire continuons veux-tu Invité ? Je disais donc que Loreleï est né en Russie. Benjamine de la famille, elle fut une enfant choyée et aimée. Elle était aimante la petite Loreleï, elle adorait son grand frère et sa grande sœur qui le lui rendaient bien, il faut l’avouer. Elle grandit donc dans ce foyer où l’amour et la paix régner en maître. Du moins c’est ce qu’on aurait pu croire.

    Car le père de Loreleï vola la mafia russe….enfin vola, disons plutôt qu’il emprunta de l’argent sans avoir demandé avant. Et la mafia le sut bien évidemment, rien n’échappe a la mafia.

    Et le bonheur de la maison et celui de Loreleï se brisa, aussi surement qu’un miroir qui tombe ou qu’un cœur. Revenant de l’école en ce jour fatidique, avec ses grands frères et sœurs. Ils discutaient, ces innocents inconscients de leurs tourments prochains, du dîner du soir, de ce a quoi ils joueraient. Quand les deux aînés virent les hommes en armes devant les corps sans vie de leurs parents, ils firent rempart de leurs corps devant celui de leur petite sœur, petite poupée de porcelaine dont la vie venait de se briser a jamais.

    Elle fut emmené par les hommes, elle avait vu leurs visages, il était hors de question qu’il la laisse. Ils brûlèrent la maison.

    Et 1, 2, 3 Alice est tombée dans un trou noir


    Et le calvaire commença pour l’enfant de 5 ans qu’était la petite Loreleï. Parce que les hommes étaient des assassins professionnels et ils avaient décidés d’élever l’enfant, enfin élever…de la modeler selon leurs critères, et ainsi, d’en faire une vraie petite machine à tuer.

    Ils réussirent. Loreleï ne ressentit plus aucune émotion, enfin, elle les ressentait mais préférer les ignorer, les enfouir au plus profond d’elle-même.

    Les sentiments n’ont pas leurs places lorsqu’on tue, ils ne sont qu’une gêne.

    Tuer, empocher l’argent d’une mission, s’entrainer, recevoir une mission et recommencer le même cycle inlassablement. Oh détrompez vous, tuer ne gêne nullement Loreleï, elle peut même se permettre de choisir ses missions, non ce qui la dérange c’est de travailler pour des humains, cette espèce dont elle a honte de faire partie. Alors un jour, elle en a eu marre et elle est partie…après avoir tué un ou deux gardes pour montrer qu’elle ne plaisantait pas.

    Mais c'est qu'ici il n'y a plus de place
    Pour qu'elle puisse grandir d'avantage


    Elle se lança alors dans une carrière solo, tueuse à gage. On lui donna de nombreux surnom mais un seul resta, le seul que toute les presses du monde entier lui donner unanimement : « The Death Puppet », la Marionnette de la Mort. Elle-même reconnaissait qu’elle n’avait d’autre maître que celle qu’elle servait. La Mort. On en a tous peur mais pas Loreleï, elle l’avait tant côtoyé qu’elle ne la voyait plus que comme un employeur. Tant que la Mort existerait alors elle continuerait de tuer, car elle n’avait d’autre but dans la vie, elle a qui on avait enseigné que l’art de tuer. Et sa vie se déroula ainsi, on l’appeler pour un contrat, elle disait oui parfois non, elle exécutait le contrat, on la payer et elle partait dans une autre ville et le cycle recommencer.

    Et 1,2,3 Alice au pays des étoiles


    Et puis il y eut cette explosion dans ce restaurant dans lequel elle était allée manger après une mission. Elle n’avait pas eu le temps d’avoir mal. « Fracture du cou, elle est morte sur le coup » dirait plus tard le médecin légiste.

    Elle, elle avait juste plongé dans le noir avant de voir cette drôle de lumière qui l’attirait. Et elle s’était réveillée dans ce monde hostile. Son premier réflexe avait été de s’assurer qu’elle avait toujours ses dagues et ses couteaux. Ce qui était le cas, elle n’était donc pas sans défense. Et elle se mit à marcher dans ce monde étrange (ou l’on aime les démons et pas les anges ♫). Elle ne savait pas ce qu’elle faisait là mais elle savait une chose…la Mort serait son seul maître peu importe où elle se rendrait.




    Test RP
    Elle attendait tranquillement. Assise sur un banc, le nez levé vers le ciel. Les mains sagement posées sur ses genoux elle attendait. On pourrait croire a une poupée de porcelaine si ce n’était pas le mouvement de respiration faisant monter et descendre sa poitrine, ni ses yeux qui parfois se détourner du ciel.

    Le temps était légèrement froid. Le ciel était nuageux et gris. Le temps idéal pour qu’il neige. Elle n’aimait pas le froid. Elle préférait quand il faisait chaud. La neige lui rappelait trop cruellement la perte des êtres chers à son cœur. Comment sourire ? Elle l’avait oublié depuis ce jour. Son rire, son sourire, sa joie et tous les sentiments du même acabit était parti en fumée, envolé comme les cendres de sa maison. Envolé aussi les visages souriants de son grand frère et de sa grande sœur qu’elle ne verrait plus jamais lui tendre la main pour l’un ou prendre dans ses bras pour la consoler d’un cauchemar pour l’autre. Oui sa famille avait emporté avec elle tous les sourires et tous les rires de Loreleï.

    Elle se mit à chantonner, sans bien s’en rendre compte. C’était une comptine, une de celle que sa grande sœur lui chanter le soir pour l’amuser. C'était l'une de ses comptines que l'on chante en jouant avec ses mains.


    - Мыши водят хоровод.
    На лежанке др емлет кот.
    Тише, мыши, не шумите,
    Кота Ваську не будите!
    Вот проснется Васька-кот
    Разобьет ваш хоровод.

    Elle aurait voulu pleurer, mais ses larmes aussi étaient parties en fumée. Et pleurer n’était pas une option quand l’on devient une machine à tuer. La Mort n’aime pas les pleureuses. Oui pleurer c’était bon pour les faibles. Elle ne l’était pas, ne l’était plus. Elle n’avait pas le droit d’être faible. Elle ne pouvait pas se le permettre, pas dans son métier.

    Elle revint au présent en voyant un homme entrer dans ce parc où elle s’était assise il y avait deux heures de cela. Elle le sentit s’asseoir a côté d’elle et se mettre a nourrir les pigeons. Cet homme était sa cible. Il allait rencontrer la Mort pour avoir voler l’argent d’une fondation gouvernemental. D’un geste précis et aussi habile qu’un chirurgien, elle lui planta un couteau dans le dos, au niveau du cœur. Une mort précise, rapide et indolore. Elle l’adossa au banc en lui fermant discrètement les yeux.

    La scène en elle-même ne devait avoir duré que cinq petites minutes en tout et pour tout. La vie humaine était tellement facile a enlever que ça en devenait presque risible a force. Dire que certain tente de tout faire pour la protéger alors qu’il était si simple d’enfoncer un couteau dans la chair a un endroit précis pour la faire s’éteindre comme on soufflerait une bougie.

    Elle rangea son couteau après l’avoir méticuleusement nettoyé, le parc était vide de toute façon. Elle soupira en regardant l’homme endormi à tout jamais à ses côtés.


    - До свидания и сделал хороший путешествия.

    Elle se leva et partit tranquillement. Peut-être même qu’elle irait se boire un café glacé dans un bistrot. Ou un cappuccino peut-être ? Après tout elle avait tout son temps. Elle en profiterait pour consulter ses mails aussi et prévenir son client que son contrat avait été effectué en bonne et due forme.

    traduction de la comptine:
     

    traduction des paroles en russe:
     



Dernière édition par Loreleï Maliasky le Sam 11 Fév - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: La Mort est mon seul maître ~    Mer 8 Fév - 9:54

    It's Polka time !

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    Des cocos ! Tous aux abris !
    Une petite russe ! Ça veut dire que tu connais les montagnes, nyolo ? T'aimes les manèges ?
    Belzeneff aime bien tes cheveux. Je peux te les voler ? Nyolo ?
    Nous aussi on fait partie de la mafia, nyolo ! Donne-nous tous les sous que t'as gagné pendant ta carrière solo ? T'as gagné combien d'ailleurs nyolo ?
    Mais avec ton mètre soixante nyolo, t'arrivais à atteindre la gorge des géants russes nyolo ? Dis-nous ton secret !
    Et si je te dis que c'est Belzeneff qui a brûlé la maison familiale quand tu étais petite, tu trouves pas que c'était un beau cadeau ? Technique de chauffage des années 3000 nyolo !
    Et ton nœud dans les cheveux. Tu nous le donne nyolo ?
    Dis-nous combien Belzeneff est beau en russe !


Code du questionnaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: La Mort est mon seul maître ~    Jeu 9 Fév - 11:05

    It's Polka time !


    Des cocos ! Tous aux abris !
    Une petite russe ! Ça veut dire que tu connais les montagnes, nyolo ? T'aimes les manèges ?

    Les Manèges ? Oui bien sûr que j’aime les manèges. Je me souviens encore de mon premier mort. J’étais toute jeune intronisée et ma proie ne se méfiait pas de l’enfant que j’étais…c’est pour cela que j’aime les manèges. Parce que c’est dans ce genre d’endroit que j’ai éprouvé pour la première fois la sensation d’avoir la Mort a mes côtés. Pourquoi voulais-tu savoir cela ? Tu veux venir sur le manège enchanté avec moi ?

    Quand aux montagnes elles ont bercés mon enfance et mon adolescence…mais je ne peux pas t’en dire plus, je serais obligé de te tuer après cela ce qui serait dommage non ?

    Belzeneff aime bien tes cheveux. Je peux te les voler ? Nyolo ?

    J’ai été entrainé à tuer des gens de manière lente et douloureuse ou de manière rapide et indolore. Touche a mes cheveux et je teste la manière lente et douloureuse qui consiste en l’arrachage de [BIP] qu’ensuite j’enfoncerais dans ta gorge pour te regarder étouffer après t’avoir sorti les globes oculaires des orbites pour que tu te regarde mourir. Tu veux ?

    Nous aussi on fait partie de la mafia, nyolo ! Donne-nous tous les sous que t'as gagné pendant ta carrière solo ? T'as gagné combien d'ailleurs nyolo ?

    Te donner mon argent ? Quelle sorte de substance psychotrope as-tu fumé pour me sortir une telle ineptie ? Mon fric c’est mon fric, le premier qui y touche se retrouvera transformer en femme en moins de temps qu’il n’en faut a un russe pour vider un verre de vodka. Et puis vous êtes de quelles mafias ? Je ne vous ai jamais vu, je n’ai jamais entendu parler de vous.

    Vous voulez en plus que je vous dise combien j’ai gagné ? Désolée mais je ne rends de compte qu’a mon seul et unique maître…la Mort. Mais je veux bien vous éclairé. J’ai gagné assez d’argent pour combler la dette de la France et la dette fiscale des USA et il me resterait assez d’argent pour me la couler douce pendant 4 générations (si on vit dans le luxe le plus total). Et encore, j’ai dépensé de l’argent en dons anonymes pour nombre de refuges pour animaux.

    Mais avec ton mètre soixante nyolo, t'arrivais à atteindre la gorge des géants russes nyolo ? Dis-nous ton secret !

    Mon mètre soixante te dis d’aller te faire voir chez les Chinois. Et les Russes n’étaient pas mes cibles privilégiées. Comme tu l’as fait remarqué les russes sont grands mais ce ne sont pas des géants non plus faut pas exagérer non plus. Et puis un homme quel qu’ils soient, avec un bon coup de poing ou de genoux se retrouve rapidement a hauteur tu sais ? Et puis de toute manière je ne peux rien dire de plus, mon entrainement depuis mes 5 ans est censé rester secret. Mais je veux bien dire une chose et une seule…la portée n’a pas grande importance tant qu’on sait se servir habilement des outils à dispositions.

    Et si je te dis que c'est Belzeneff qui a brûlé la maison familiale quand tu étais petite, tu trouves pas que c'était un beau cadeau ? Technique de chauffage des années 3000 nyolo !

    Et si je te disais que j’avais surtout la furieuse envie de te découper morceau par morceau en te gardant en vie le plus longtemps possible que me dirais-tu ? Je me délecterais de tes cris de souffrances et je te ferais manger tes propres morceaux de peau. Je n’ai pas peur de toi. La Mort est la seule entité que je crains en ce monde.

    Et ton nœud dans les cheveux. Tu nous le donne nyolo ?

    Est-ce moi où tu tiens vraiment à perdre un membre de ta personne de la façon la plus douloureuse qui soit ? Ce nœud est tout ce que j’ai pu sauver de mon ancienne vie, c’est Katiouchka qui me l’a offert pour mes 3 ans. Jamais je ne m’en séparerais….Jamais ! Je crois que je deviendrais totalement folle si je devais le perdre.

    Dis-nous combien Belzeneff est beau en russe !

    Belzneff ты так прекрасна, излучает свет. Мы находимся только бедных vermicaux под ногами. Мы не заслуживают того, чтобы жить в присутствии представителей тел Apol…Не но откровенно говоря что такое этот сценарий? Нет я не буду следовать его! Я нахожу весьма уродливый и многое другое.

    Traduction:
     

Revenir en haut Aller en bas
Oppse
PNJs ☬ Your Divine Master

PNJs ☬ Your Divine Master
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: La Mort est mon seul maître ~    Sam 11 Fév - 19:57

Bonsoir,

À nouveau bienvenue et merci de ton inscription !
Une bonne fiche que voilà. Il y a de l'effort et du travail dans la rédaction même s'il reste encore quelques toutes petites fautes. En tout cas bravo ! En revanche j'aimerais que tu détailles encore un peu plus ton pouvoir en précisant si ton don d'invisibilité s'applique aussi à tes vêtements. Lorelei devient-elle entièrement invisible ou faut-il qu'elle soit nue ?
Je te valide tout de même en te demandant d'éditer ton don pour y rajouter ce que je t'ai demandé.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Tu seras placé sous la protection de Leeroy qui n'est point présent en ce moment. Adresse-toi donc à ton parrain Levi.

Amuse-toi bien sur le forum et bon RP !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: La Mort est mon seul maître ~    Sam 11 Fév - 20:44

Pouvoir updater et encore désolée du dérangement et merci pour la validation
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: La Mort est mon seul maître ~    

Revenir en haut Aller en bas
 

La Mort est mon seul maître ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» "Être seul c'est s'entraîner à la mort."
» SADAMH OUSSEN CONDAMNE A MORT !! BIENFAIT MDR
» Le transformateur de mon Nabaztag est mort
» Paroles d'un mort
» Mur mort, vocabulaire japonais et interrogation
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Épilogue :: ✎ Fiches et journaux-
Sauter vers: