AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Eliza Ritch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eliza Ritch
Panthère.

Panthère.
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Eliza Ritch   Dim 13 Nov - 14:33

Eliza Ritch
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


    Avant propos : C'est mon premier forum rpg et je ne suis pas très douée à écrire. Je voulais seulement vous le dire et s'il y a un problème sur la fiche, n'hésitez pas à me le dire.

    Nom : Ritch
    Prénom(s) : Eliza
    Surnom : Ombra
    Sexe : Féminin
    Rang :
    Orientation sexuelle : Hétéro, naturellement
    Âge : 16 ans
    Origines : Allemande

    Divinité servie : Oppse

    Élu dominant : Luz

    Grade : Je suis un simple PETIT Pantin des divinités^^.

    Don : Eliza a le don de métamorphose animal. Elle sait, pour le moment, se métamorphoser en un seul animal ; qui est en panthère noire. La jeune fille peut se transformer grâce à une bonne concentration et en un temps limité, environ deux à trois heures maximum. Lors de sa transformation, elle garde sa faculté à parler avec les autre humains intelligemment mais cela lui demande un effort supplémentaire, alors elle y évite le plus possible. Eliza n'a pas encore apprit à parler aux autres animaux mais comprend la signification de leurs allures, de leurs comportements, de leurs expressions. Lorsque la jeune demoiselle redevient sous sa forme humaine, elle retrouve son allure, habiller et avec son équipement, et cela se fait avec très peu d'effort, presque systématiquement. Mais comme elle ne contrôle pas encore très bien son don, sa lui arrive de se reprouver en tenue de Ève à la fin de sa transformation. Après cet effort, Eliza doit se reposer, donc est un peu plus vulnérable en cas d'attaque.

    Arme(s) utilisée(s) : Eliza utilise une glaïnus. Glaïnus est un mélange de deux mots latins « gladius » qui signifie épée et « geminus » qui est double. La glaïnus est comme deux épées collées en leur manche. Celled'Eliza est noire et les lamesclair,mes pas trop. Cette arme est comme deux épées soudées entre elles au niveau du manche, ce qui lui donne un air plutôt original. Toutefois, cet objet n'est pas facile à manipuler et il a fallu à Eliza un certain nombre de mois d'entrainement pour réussir à l'utiliser. La jeune fille a aussi une dague dans chaque botte.

    Description Physique : Eliza est une fille à l'allure peu habituelle, mais pas trop voyante. Avant sa « mort », elle avait des cheveux bruns et des yeux marron, mais une fois arriver dans le Nouveau Monde, la jeune demoiselle a des cheveux blond clair, plutôt blancs. En plus de cette chevelure peu commune, Eliza a des yeux vert foncé et profonds, dans le monde d'Alea Jacta Est, qui vont en parfaite harmonie avec son visage, et surtout avec sa chevelure. Son visage est fin et délicat, parais fragile, mais lorsque la jeune fille se met en colère, son visage se transforme, devient dur et sombre. Eliza a une peau blanche et de fines et belles lèvres rouges. La demoiselle a un corps en sablier qui la rend encore plus belle de ce qu'elle est. Lorsqu'elle se promène, sa démarche est souple, élégante et gracieuse. Ses membres sont musclés grâce au sport qu'elle pratique quotidiennement ; et lui donne un air « guerrier ».

    Description Mentale : Eliza est une fille aux multiples facettes ; elle est méfiante envers toutes les personnes qu'elle rencontre à cause de son passé difficile. Sa méfiance lui à éviter bien des ennuis, mais aussi lui en à attirer plusieurs. La jeune demoiselle est aussi solitaire, bien qu'elle aime la compagnie, mais s'en passe sans problème. Elle a toujours été seule, et à cause de cette solitude, n'avait jamais d'amies. Lorsqu'elle apprécie la compagnie de quelqu'un, sa méfiance disparait et est très sociale, rieuse et amusante. Eliza change complètement envers la personne qui lui tient compagnie, et devient très attachée à elle. La jeune femme devient donc vulnérable dans ces moments de complicité, car, si son ami lui fait du mal, elle met beaucoup de temps à se remettre de cette blessure. Eliza aime tout de même ces moments qu'elle peut ne partager avec de ces rares personne qu'elle apprécie et se sent en sécurité avec eux.

    Signes particuliers : Eliza n'a aucun signe particulier.

    Talents spéciaux : Eliza est une experte du Kun Fu et se familiarise très facilement avec les animaux. Elle a aussi une voix magnifique, presque angélique.

    Aimez-vous les rhododendrons ? Je les trouve très jolies. [Validé par Astaroth !]

    Votre personnage est-il victime d'amnésie ? Non, sinon je le saurais. Je pense...

    Citation : « Le silence est d'or, la parole est... Mortelle »

    Biographie :
    Chapitre 1 : En gros... Ma vie.

    Avec mon père, on vit à Berlin, dans un joli petit appartement. Ma mère était morte lorsque je suis née et lui est professeur d'université. On n’était pas une famille riche, bien au contraire et il avait assez d'argent pour nous nourrir pendant le mois. Je suis toujours allée dans de bonnes écoles, car mon père voulait le meilleur pour moi, et à cause de ça, il s'est endetté. Je devais faire quelque chose, mais quoi ? J'ai alors eu une idée. Le trafic d'armes était intense en ce moment à Berlin, et cela pouvait rapporter beaucoup d'argent. Mais il y avait juste un petit problème, c'était illégal. Je me suis alors décidée, illégale ou pas, je devais aider mon père sinon on se retrouverait à la rue. Grâce à quelques contacts et amis que j'avais, en quelques mois, je me retrouvai sur le marché. Je réussis à me faire une bonne place et gagnai assez d'argent pour rembourser les dettes de son père. À côté de ce « travail », j'avais ma vie à l'école et bien sûr des amis. Mais j'avais une personne qui me tenait cher, ma meilleure amie Marie. On était toujours ensemble, et l'on se disait toujours tout, enfin presque.

    Chapitre 2 : Le malheur arriva...

    Et il fallait bien un élément pour commencer ma fin de vie. Et ce jour tragique arriva. Je venais de vendre une arme à un de mes plus valeureux clients et je rentrai chez moi lorsque j'entendis les sirènes de la police. Je me dépêchais d'aller chez moi, et une fois arriver en bas de l'immeuble, je déposai mes clés de maison dans un tube d'aération. Je pris cette précaution, car je savais que lorsque la police était là, sa n'annonçait rien de bon. Je repartis dans la rue principale pour éviter d'attirer l'attention et j'entendis les bruits de sirène se rapprocher. Je marchais un peu plus vite. Mais les bruits se rapprochaient de plus en plus et j'entendis une voiture s'arrêter à côté de moi. À ce moment-là, tout s’est passé très vite. Deux officiers sont sortis du véhicule, un s'est jeté sur moi, c'était le plus grand, pour m'immobiliser et l'autre, le plus petit, ma menottée. J'ai crié, car je ne comprenais pas pourquoi il m'arrêtait et aussi, car en tombant, je me suis pris un grand coup au niveau du bras droit. Le plus grand mon jeté dans la voiture et a fermé la porte derrière lui. Le plus petit est monté devant puis le conducteur a démarré la voiture. On roulait en direction du commissariat. J'ai protesté et dit que je n'avais rien fait, mais il m'a dit de me taire. Il ma avoué que la personne qui ma dénoncée était rousse, que je la connaissais et qu'elle avait un peu près le même âge que moi. Je devais refouler mes souvenirs pour retrouver la personne qui m'avait dénoncée, et dès que je la retrouverai, je la tuerai. La seule personne que je connais qui est rousse était Marie, mais elle ne connaissait pas mon secret et j'étais sûre que ce n'était pas elle.
    Je savais que ça ne servait rien d'insister, je me suis alors tue jusqu'à se que nous soyons arriver. La voiture ralentit et l'on descendit. Ils m'emmenèrent dans un bureau et je m'assis sur la chaise qu'ils me donnèrent, toujours menottée. Le conducteur s'assit derrière son bureau où je réussis à lire sur la plaque « Monsieur William Allen, Commissaire ». Je regardais l'heure sur l'horloge accrocher au mur : vingt et une heures trente. La nuit était déjà tombée. Le commissaire me regarda et dit :

    « Alors Eliza Ritch, ou plutôt Ombra. Qu'à tu as me dire pour t'as défense. On a tout pour t'arrêter, on a juste besoin de tes aveux. Alors, dis-moi tout. »

    J'étais très étonnée. Il connaissait mon prénom, mon nom net mon surnom ! Quelqu'un me connaissait et voulait absolument que je quitte le marché du trafic d'armes. Je savais que si j'avouais, je serais dans le pétrin :

    « Monsieur William Allen, si cela est bien votre nom, dis-je en voyant son air étonner. Je ne vois pas du tout du tout de quoi vous parler. Et même si j'avais fait quelque chose, je ne vous dirai rien.

    — Tu es très observatrice ! Je t'es un peu sous-estimé. Je pensais que tu étais comme tous les autres, mais je me trompais. Si tu ne veux pas coopérer, pas de problème. »


    Il prit les clés sur son bureau, me prit part le bras et m'emmena dans une cellule. Avant de fermer la porte, il me prit mes affaires personnelles. Malheureusement pour lui, je n'avais que mon portable éteint. Il sortit et s'en alla. Je ne savais plus quoi faire. Qui avait pu bien me balancer et que je connaissais !

    Chapitre 3 : Un VRAI ami

    Je me dirigeais vers la fenêtre, où des barreaux empêchaient toutes personnes de sortir, pour trouver une solution pour m'évader. J'entendis un bruit anormal dehors. Quelque chose approchait et je ne savais pas qu'est ce que c'était. Quelqu'un sortit du buisson et se dirigea vers ma fenêtre. C'était mon meilleur ami Charles ! Il venait me libérer. C'était en partie grâce à lui que je suis entrée dans le trafic d'armes et il ma toujours accompagné et soutenu. Il c'est approché de la fenêtre, et ma alors dit :

    « Je vais te sortir d'ici. Éloigne toi au maximum du mur, je vais le faire sauter.

    — Mais tu es fou. La police va entendre et vont t'emprisonner toi aussi !

    — Ne t'inquiète pas, fais-moi confiance. »


    Je m'éloignais donc du mur et j'attendis le bruit de l'explosion. Il arriva assez vite et je reçus quelques projections sur les bras en me laissant des égratignures. Charles me prit par le bras et m'emmena. On se mit alors à courir. Voilà où j'en suis. À courir et à courir. Charles tourna à gauche et je pris la même direction. Je vis alors après l'angle une belle voiture que Charles avait ramenée. Il monta dedans et je le suivis. Il démarra la voiture et je mis ma main sur son bras :

    « Je te remercie de m'avoir sortie de prison. Je... Je ne sais pas quoi faire pour te remercier

    — Mais ne t'en fais pas, répondit-il. On va passer chez toi pour prendre quelques affaires. »


    Il appuya sur le champignon et la voiture avança. Il alla dans la rue de devant et continua entre les immeubles, dans les rues sombres. Au bout de dix minutes, nous sommes arrivés au pied de l'immeuble où j'habitais. Je descendis, pris mes clés dans le tube d'aération et monta avec Charles chez moi. On entra dans l'appartement, je suis partie me changer avec des habits plus souples. Le haut était noir et avait des manches longues. Je mis un pantalon souple, de même couleur que mon haut, de cette manière que si je sortais, sa serai plus dure de me voir. Je mis ensuite des « gants » en métal léger clair au niveau de ses mains et un « col, épaulière » que j'enfilai autour de mon coup et sur mes épaules. Je rentrai mon collier dans mon T-shirt manche longue et pris mon sac où je mis quelques affaires. Je mis mes bottes en cuir souple et rejoignis mon ami Charles dans le salon. On décida de partir lorsque le téléphone sonna. C'était Marie. Je décrochai le téléphone et j'entendis sa voix :

    « Comment vas-tu Eliza ? Tout va bien ? J'ai entendu que tu as eu des problèmes ? Que t'est-il arrivé ? dit-elle d'une voix inquiète.

    — Je vais bien. Je t'expliquerai le problème plus tard. Merci de...

    — As-tu besoin d'un endroit où dormir ? Si tu veux, tu peux dormir dans mon appartement ? Rejoins moi sur le pont à côté de l'école. », et elle raccrocha.


    Je raccrochai à mon tour et me tournai vers Charles. Il avait en main ma glaïnus et mes poignards. Je le remerciai, mit les poignards dans mes bottes et la glaïnus sur dos. On sortit du logement, monta dans la voiture et je lui dis d'aller sur le pont à côté de l'école.

    Chapitre 4 : Une trahison TRÈS douloureuse

    On mit cinq minutes pour y aller et une fois sur le pont, Charles gara la voiture sur le trottoir. On descendit et vit Marie qui nous attendait. Elle avait le sourire aux lèvres. On approcha et je voulais parler pour la remercier, mais mon amie prit la parole en première :

    « Tu es là. Enfin, face à face. Seule. On peut finalement régler les problèmes entre nous. »

    — Mais on n'a jamais eu de problème ensemble, dis-je avec un air surpris. Je ne comprenais pas trop ce qu'elle voulait dire. Qu'est-ce que tu veux dire... »


    Je comprenais maintenant. C'était elle la fameuse fille blonde qui m'avait dénoncée à la police. Mais pourquoi ?

    « C'est toi qui ma dénoncé à la police. Mais comment as-tu su ? Pourquoi la tu fais ? Ai-je dit avec colère.

    — Enfin, tu viens de comprendre, dit-elle d'un ton joyeux. J'ai su que tu étais sur le marché depuis que tu as commencé. Moi aussi je fais du trafic d'armes. Depuis que tu es arrivée sur le marché, mon chiffre d'affaires de vingt-cinq pour cent. Pour te dire, je n'étais pas très contente.

    — Eliza, tu ne le savais pas ? Demanda Charles. Elle ne te la jamais dit ?

    — Non ! Pourquoi tu ne me la jamais dit ? On est pourtant amie ?

    — Amie ? Tu parles. Je restais avec toi parce que je m'ennuyais, pas plus. En plus, j'étais moins “suspecte” et je n'avais pas l'air d'une fille qui faisait du trafic.

    — Non ! Non ! Ai-je dit en pleurant. Ce n’est pas possible ! Pourquoi as-tu été si cruel avec moi ?

    — C'est dans ma nature. Voilà pourquoi mon surnom est Cruela.Maintenant je dois me débarrasser de toi. »[/i
    ]

    Je n’avais pas vu le coup venir. Marie me prit et me lança par dessus la toute petite passerelle du pont. J'étais en l'air, je tombais. Je me souviens d'avoir dit Charles avant le contact de l'eau gelée et cassante « tue la ». Mais je pense qu'on a pensé là même chose, car, avant le noir total, je le vis planter un couteau dans l'abdomen de mon « ex-meilleure amie ». Elle m'avait prisé le cœur. Je donnerai tout ce que j'ai, même ma vie s'il le faut pour continuer à vivre. Je sais ce n'est pas très logique. Mais je n'est plus rien à perdre. Voilà comment ma vie s’est finie.


    Test RP
Je sentais le vent fouetter mon visage. Ce n’était pas normal, j'étais morte, je ne devais plus sentir quoi que se soi sur ma peau. J'ouvris les yeux. Aïe ! J'avais un de ces mal de crâne. Oh mon Dieu ! Je m'assit et regarda autour de moi. Je vis une grande plaine, où à gauche il y avait une forêt, et à droite, des montagnes. Si c'était ça le paradis, c'était pas très joli. Je me pinçai pour voir si cela n'était pas un rêve. Chose stupide, rien ne se passa. Je me levai donc et avais un peu le tourni. J'attendis quelques secondes pour me rétablir et j'entendis une voix bizarre qui disait « Nyolo ». Surement mon imagination. Je vis un fleuve au loin et je décidai donc d'y aller. Une fois arriver, je regardais mon reflet ; je fis un bond en arrière. Je m'approchai doucement et je me revis dans l'eau claire. Mes cheveux et mes yeux avaient changé. Ma chevelure, au lieu d'être brune et bouclée, était blonde, non qu'est ce que je dis, blanche et mes yeux pas marron, mais verts. Je trouvais que ça m'allait mieux. J'entendis tout d'un coup un bruit derrière moi. Je me tournai brusquement et je vis une vieille personne. Il semblait perdu. Il me proposa de partager son repas, mais je ne le faisais pas trop confiance. Je m'assis tout de même en face de lui et il me proposa un peu de pain. Je voulus refuser, mais mon ventre criait famine. J'acceptais donc et lui posa des questions sur ce « monde » :

[i]« Où sommes-nous ? On est au paradis ?

— Non ! Non, pas du tout. Bienvenue dans le monde Alea Jacta Est. Un monde en guerre entre deux déesses Layca et Oppse. Elles utilisent les humains comme “Pion” dans leur combat, ou leur jeu.

— Des Pions ! Donc les déesses nous contrôlent ?

— Pas tout à fait. C'est Belzeneff qui est l'arbitre de ce jeu. Il intervient dans ta vie et la change. Pas en bien, mais plutôt en mal. Voilà, on a terminé notre repas. »


Je n'avais pas remarqué que le temps avait passé aussi vite. Je le remercie pour le repas, l'aida à ranger ses affaires et aller partir lorsque le vieil homme me prit doucement le bras :

« Tiens, dit-il en me tendant un paquet. C'est pour te remercier d'avoir partagé mon repas.

— Ne me remerciez pas. C'était un plaisir pour moi, en refusant poliment avec la main de son cadeau.

— Prends-le, j'insiste. »

Je le pris donc et je l'ouvris. C'était une cape noire très longue, m'arrivant jusqu'au genou, avec une capuche au bord peu effiloché. Je le remerciai et la mis. La cape m'allait très bien, et j'aimais la couleur.

« Elle te plait ? Demanda le vieil homme.

Beaucoup, oui ! Répondis-je

— Quel est ton prénom ?

J'hésitais. Devais-je dire nom à cette personne. Je décidai donc de lui donner que mon surnom.

“Je me nomme Ombra. Et vous ?

— Regarde derrière toi.”


Sans savoir, je le fis. Je ne voyais rien de particulier sauf le paysage habituel. Je me retournai pour reposer la question à cet homme mystérieux, mais il avait disparu. Je regardai à gauche, à droite, mais il n'y avait personne. Je mis alors la cape sur mon dos et suivis la rivière.


Dernière édition par Eliza Ritch le Ven 2 Déc - 21:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Eliza Ritch   Dim 13 Nov - 16:58

Bonsoir Eliza, nyolo

Tout d'abord, je te souhaite la bienvenue parmi nous, nyolo, c'est toujours avec plaisir que nous accueillons les petites recrues ! Nous sommes d'autant plus ravis de constater que tu as pris l'initiative de faire tes débuts dans la grand monde du RP dans notre petit chez nous qu'est Alea Jacta Est nyolohoho.
Mais avant de pouvoir te lâcher au grand monde du RP, permets moi de faire quelques petites remarques pour faciliter la validation à venir de ta fiche.

Pour commencer, nyolo, il faudrait que tu mettes ton avatar aux normes du forum, c'est à dire, 180*320. Si tu ne sais pas trop comment t'y prendre nyolo, tu peux envoyer un mp à notre divine personne ou alors aux deux petits humains que sont Astaroth et Kamui, nous nous ferons un plaisir de te venir en aide.

Passé ce point, j'en viens à ton don. Sur le principe, il ne nous dérange pas, toutefois, nous aimerions que tu éclaires notre lanterne. Par exemple, pourrais-tu développer en précisant si par ta transformation tu acquières toutes les facultés de l'animal ? Perds tu l'aptitude à communiquer avec les hommes ? Ou peux-tu parler intelligiblement ? Comprends-tu tous les animaux ? Peux-tu communiquer avec les animaux qui te sont semblables autrement que par la voix ? Quand tu te transformes, redeviens-tu humaine dans une tenue d'Eve, ou ta métamorphose te permet-elle de conserver ta tenue et ton équipement ?

A part ça, les différentes descriptions sont en règle, dès lors que tu as respecté le nombre de lignes demandé.

Cependant, il nous semble que tu as omis d'aller jeter un coup d’œil au règlement du forum. Nous t'invitons dès lors à aller le lire [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] afin de trouver un petit quelque chose qui manque à ta fiche.

Voilà nyolo ! Nous avons dit tout ce qui devait être dit ! Nous attendons avec impatience que tu corriges ces quelques petits détails qui n'enlèvent pas moins le charme de ton personnage !

A bientôt nyolo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliza Ritch
Panthère.

Panthère.
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Eliza Ritch   Jeu 17 Nov - 15:58

Voilà, j'ai fait la correction. J'espère que je n'est rien oubliée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Eliza Ritch   Lun 21 Nov - 21:19

C'est bon pour nous. Fais attention aux petites fautes vicieuses et tout sera nickel.
Pour l'avatar nous allons régler ça en MP comme convenu (graou en privé).
Sans plus attendre, le test !
    Petit Questionnaire
    Vicieux, nyolo !

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    Nyolo ! Nous sommes curieux de
    savoir qui vous êtes !
    Une panthère noire ? Rawr. Pourquoi une panthère ? Et pourquoi noire ? C'est tellement plus joli le rose !
    Sinon Layca est censé être un homme... Enfin je crois... Nous ne sommes jamais allés vérifier mais au final c'est vrai qu'il a l'air très féminin, ohoho, je suis sûr qu'il serait ravi de t'entendre le traiter de déesse, pas toi ?
    Au fait, tu aimes ton nouveau look ? Belzeneff il l'aime bien ! Nous pensons investir dans un salon de relooking, n'est-ce pas une merveilleuse idée ?
    D'ailleurs si tu as des réclamations c'est le moment. Nous pouvons toujours te faire friser les cheveux et les colorer en vert fluo si tu le souhaites (et puis même si tu le souhaites pas d'ailleurs).
    Alors comme ça tu n'as pas d'amis ? Tu veux devenir pote avec Belzeneff ? Belzeneff est un très bon ami, même quand il jette ses petits keupains par-dessus la balustrade ! :3
    Vas-tu poursuivre un objectif précis ou pas sur AJE ?
    Enfin, serpent ou lapin ?

Code du questionnaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eliza Ritch
Panthère.

Panthère.
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Eliza Ritch   Ven 2 Déc - 21:23

    Réponse du Petit Questionnaire Vicieux !

    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    Nyolo ! Nous sommes curieux de
    savoir qui vous êtes !
    Une panthère noire ? Rawr. Pourquoi une panthère ? Et pourquoi noire ? C'est tellement plus joli le rose !
    Une panthère ? Une panthère ? Ah oui que si je bête… Une panthère car cet animal caractérise la forme, mais aussi la discrétion et le pouvoir de surprendre à tout moment. Et pourquoi pas rose ? Ce n’est pas très discret, je ne pourrai pas me cacher dans l’ombre des choses ou dans la nuit. Je ne suis pas une panthère rose en peluche…

    Sinon Layca est censé être un homme... Enfin je crois... Nous ne sommes jamais allés vérifier mais au final c'est vrai qu'il a l'air très féminin, ohoho, je suis sûr qu'il serait ravi de t'entendre le traiter de déesse, pas toi ?
    Je ne traite personne de dieux ou de déesse… Mais je peux faire des exceptions. Je ne connais pas de « Layca » et vraiment, si je devais servir quelqu’un sa serai vous.

    Au fait, tu aimes ton nouveau look ? Belzeneff il l'aime bien ! Nous pensons investir dans un salon de relooking, n'est-ce pas une merveilleuse idée ?
    J'adore cette idée. Ouvrons un salon de relooking, on va tous se relooker!!! Oui!!!! cheers

    D'ailleurs si tu as des réclamations c'est le moment. Nous pouvons toujours te faire friser les cheveux et les colorer en vert fluo si tu le souhaites (et puis même si tu le souhaites pas d'ailleurs).
    J’adore mon nouveau look !!!!!!! Ça m’aidera à faire une nouvelle vie. Nouveau look, nouveau nom et nouvelle personne à vénérer. Que veut-on désirer de plus!

    Alors comme ça tu n'as pas d'amis ? Tu veux devenir pote avec Belzeneff ? Belzeneff est un très bon ami, même quand il jette ses petits keupains par-dessus la balustrade ! :3
    Je veux bien devenir son amie… Il doit être terriblement seule Belzeneff. Je lui tiendrai compagnie et je lui dirai qu’il ne faut pas tuer les gens mais leur donner de bonne glace à la vanille.

    Vas-tu poursuivre un objectif précis ou pas sur AJE ?
    Je veux prouver aux autres que je suis forte, que je ne me ferai pas piétiner facilement et que toutes personnes se dressant sur mon chemin, je les écraserai comme des mouches. Ah ! Ah ! Ah!

    Enfin, serpent ou lapin ? Serpent. Plus redoutable, plus discret et plus dangereux ...


Dernière édition par Eliza Ritch le Mer 14 Déc - 11:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oppse
PNJs ☬ Your Divine Master

PNJs ☬ Your Divine Master
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Eliza Ritch   Jeu 8 Déc - 20:50

Bonsoir Eliza !

Merci pour ton inscription et encore une fois, bienvenue !
Pardonne notre retard, Maman Oppse est plutôt occupée ces jours-ci.
Ta fiche est convenable. J'apprécie l'effort que tu as fourni pour répondre aux demandes de Belzeneff. Fais attention aux multiples fautes d'orthographe. Je laisse la fiche ouverte pour que tu puisses corriger après ta validation car oui tu es validée c:

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Je te place entre les mains bienveillantes (ou pas) de Luz.
Amuse-toi bien parmi nous et bon RP ! N'hésite pas à contacter un membre du staff en cas de doute ou de problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Eliza Ritch   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eliza Ritch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les règles Japonaises dit Ritchi
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Épilogue :: ✎ Fiches et journaux-
Sauter vers: