AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Whut my clothes ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Whut my clothes ?!   Mer 26 Oct - 22:36

    Sweety, Hunny, Sweet Hurt…
    Let me eat you ♥


    © Amaimon d’Ao no Exorcist

    Nom : Un nom ? Ah ! Ce truc là qui sert à…à quoi ? Mais j’suis sûr d’en avoir eu un avant, tout le monde en a un non ? Euh…avant quoi au fait ?
    Prénom(s) : Ca commençait par un F, ouais, genre Farandole ? Nan, Faux-cul ? Non plus, merdeuh, j’ai oublié ! Friedrik ! C’est ça ! Mais en fait, tout le monde m’appelle Nutty, parce que je mets toujours quatre cent ans à retrouver mon vrai prénom et que je ressemble à l’écureuil vert accro aux sucreries d’Happy Tree Friends…ouais, bonjour la référence.
    Sexe : La réponse D ! Hein ? C’est pas un jeu de questions-réponses ? Désolé, mais ça y ressemble vachement quand même. Bah, masculin il me semble dans ce cas là.
    Rang : Faites vous plaisir 8D (non mais non hein ! J’ai plein d’idées genre…euh…oh merde hein !)
    Orientation sexuelle : J’sais pas, c’est vraiment important ?
    Âge : Treize ans ! Non…Dix-sept ? Ouais ça a l’air pas mal, mais vingt-trois aussi c’cool. Bon allez, on va dire dix-neuf pour trancher ! Mais c’est pas beaucoup…j’ai comme l’impression d’avoir vécu plus que ça quand même.
    Origines : Anglo-saxonne, suédoise, chinoise, zimbabwéenne honnêtement j’ai oublié.

    Divinité servie : ~(^w^~)
    Élu dominant : (~^w^)~
    Grade : Euh…pion ! Quoi c’est pas ça le plus élevé ? J’ai jamais rien compris aux échecs t’façon…
    Don : Un don ? Vous parlez d’un pouvoir classe et tout ? Ouais nan, j’ai rien vu de particulier. Ah si ! J’fais apparaître des sucreries c’est normal ça ? J’veux dire, sérieux, j’ai des gâteaux et des bonbons qui m’apparaissent, dingue nan ? Sinon, je crois que j’arrive à contrôler plus ou moins ce qui contient du sucre. Mais comme j’suis un peu con sur les bords, je m’en sers que pour voler leurs pâtisseries aux gens. Le truc bizarre aussi, c’est que lorsque je matérialise un truc, si ça se limite pas à mettons un kilogramme grand maximum, j’suis carrément crevé après, ou ça n’a pas très efficace quand il fait trop chaud et c’est juste inutile en présence d’eau brulante. Mais ça pourrait être cool plus tard nan ? Genre, noyer quelqu’un dans une mare de caramel, ou réussir bloquer la circulation du sang de quelqu’un en concentrant tout son sucre dans un endroit. Non ? Bouarf, on peut toujours essayer hein !
    Arme(s) utilisée(s) : Une…une arme ? Mais c’est dangereux ces trucs là non ? Je dois bien avoir un truc pour me défendre dans mes poches. Un lance-pierres ? Déconnez pas ça peut faire mal ces trucs là. Euh sinon…ah ouais j’ai cette bestiole bizarre qui bouffe à peu près tout ce qui bouge…ou pas. Je la tiens en laisse du coup. Ca ressemble à…euh, pas grand-chose, une boule verte avec des cornes, des grands yeux enragés, une gueule munie de dents acérées avec de la baaaave, partout ! Et pis deux bras assez gros par rapport au reste se finissant par des griffes. Ce…machin, que j’ai appelé euh…Truc, ou Gros Tas, en fait j’en sais rien, est apparemment plus ou moins lié à moi. Je m’explique, quand j’suis calme, c’est en colère (ouais, c’est en rogne sans raison ces bidules !), quand je déprime, ça gueule de désespoir, quand je suis en colère euh…ça devient encore plus moche et méchant qu’avant. Mais comme j’suis un type influençable, et que ça a une volonté propre, eh bah, des fois c’est moi qui suis les émotions de c’te chose.

    Aimez-vous les rhododendrons ? Ca se mange ?! J’en veux ! Quoi ça se mange pas ? Si ! J’suis sûr que ça se mange, spèce de menteurs ! [Réponse validée par Kamui : Arrête de vouloir tout manger, tu vas avoir une indigestion D: !]

    Votre personnage est-il victime d'amnésie ? Moi insomniaque ? Jamais ! C’est pas ça la question ? Si j’ai perdu la mémoire ? Par rapport à quoi ? Oh ! Depuis que je suis arrivé dans ce monde ! Pasque yen a un autre en plus ?! Des souvenirs ? Si, bien sûr, je me souviens avoir mangé la pièce montée la plus délicieuse de toute mon existence ya quelques jours. Sur une vie antérieure ? Euh…je crois pas à ces trucs là sans vouloir te vexer vieux hein ! Mais je fais des rêves sur un mec des fois, des bribes de vie, mais pas beaucoup, souvent les mêmes, juste des moments joyeux. Mais il ne me ressemble pas et ça commence un peu à me faire flipper ton histoire. Oh un gateau ! J’y vais, salut !
    Citation : « Here comes a candle to light you to bed, Here comes a chopper to chop off your head » Non aucun rapport, mais je voulais le mettre.
    Biographie :


    « Mais c’est grave ? Friedrik va s’en sortir ?
    - On le perd ! Eloignez-vous mademoiselle !
    -Nyoloooo ! »


    Aïe, ma tête, mais c’est quoi ce raffut ? Qui sont ces gens ? Mais qu’est ce qui se passe ? On dirait un hôpital, des brancardiers, l’alarme de l’ambulance n’a pas cessé de tourner et de nous briser les tympans. Quelqu’un va mal ? Qui ça ? Ah, ça doit être ce mec allongé sur le lit là. Comment ils ont dit qu’il s’appelait ? Friedrik ? Il est de quelle origine ? Bouarf, on s’en fout remarque. Tout de même, je me demande ce qui lui est arrivé. C’est un mec assez propre sur lui, tiré par quatre épingles, costard, cheveux courts, je suppose que les lunettes que tient la demoiselle sont à lui, il doit avoir quoi…trente ou trente-cinq ans ? Que lui est-il arrivé ? C’est l’archétype même du gars chiant et sévère, qui a une vie chiante et routinière, dont les collègues de travail sont chiants et coincés, mais qui aime ça. Peut-être qu’il s’est énervé à cause d’un crayon mal taillé, que son cœur est parti en vrille et qu’il a fait une crise cardiaque.

    Tiens, en regardant de plus près, ses yeux sont un peu bizarres. Genre…dilatés ? Non ! Il ne se serait pas drogué quand même ?! Pas un type comme ça ! La commissure de ses lèvres présente encore un liquide foncé, du jus ? Belladone ! Il s’est empoisonné le con ! Mais pourquoi ? Il n’a pas de gosse ? C’est un insatisfait de la vie ? Il manque de sucre ! Ca doit être ça. Ca l’a déprimé, il a eu une crise nihiliste et a voulu en finir. Typique ! Rah j’vous jure ces gens. Tiens il s’anime encore un peu…pardon, il gigote dans tous les sens c’en est presque comique. Attendez, je vous mets le son, vous allez kiffer grave…pendez-moi la prochaine fois que je dis cette expression.

    « Où je suis ? Qui êtes-vous ? Oh mon Dieu ! Eloignez-moi ce chat !
    -Il n’y a pas de chat chéri ! On est à l’hôpital.
    -Ché…chéri ? T’es qui pour m’appeler comme ça toi ? Et vous êtes aveugles ou quoi ?! Ya un putain de chat qui pousse des miaulements bizarres depuis tout à l’heure !
    -Ce n’est rien, ce sont des hallucinations, l’ingurgitation de belladone entraîne des délires.
    -La ferme ducon ! Je sais ce que je vois ! Ah…AHHH ! Si on est dans un hôpital pourquoi est-ce qu’il y a un mec, avec une cape noire, suspendu au plafond ?!
    -Nyoloooo ! »


    Tiens, le décor a changé. Où j’suis moi d’ailleurs ? Anyway (aw, je parle Anglais !), une chambre d’hôpital. Ya un fétichiste ici ou quoi ? C’est quoi ce truc rose là ? Nan ! Ca n’peut pas être…un chewing-gum ! Ah bah non, en effet, ce n’est pas un chewing-gum…c’est un marshmallow ! Non plus ?! Mais c’est petit, ça sent le sucré, c’est doux…un bébé ? Sérieux ?! Wow…et ça se mange ces machins là ? Non ? Aucun intérêt alors. Ya d’autres gens dans la pièce, j’n’avais pas remarqué (en même temps ils n’ont pas l’air comestibles). Un homme, grand, tiré par quatre épingles, costard, cheveux courts…tiens comme l’autre là…j’ai oublié son nom, mais c’est pas lui. Et dans le lit, une femme, ça n’a pas l’air d’être la forme. On me signale à l’oreillette qu’un accouchement est éprouvant…ah…toutes mes excuses.

    J’suis pas très calé pour tout ça mais…une naissance, c’est joyeux ou c’est la merde ? Non, je dis ça, parce que le couple là, il est super silencieux, l’est un peu stoïque genre, on dirait qu’on vient de lui offrir un cadeau et il ne sait pas quoi en faire même s’il l’avait demandé depuis longtemps. Ouah ! L’alarme de l’ambulance recommence ! Ah bah non, c’est le gosse qui pleure. Ca peut envoyer combien de décibels ces choses là ?! Oh…mais c’est un cri du cœur ça, enfin un cri du ventre, de l’estomac surtout. Je reconnaîtrais ça entre mille ! Il a faim le gamin ! Nourrissez-le un peu parents indignes ! Pas trop tôt, vlà le père qui l’emmène à la mère, c’est quoi, ils jouent à la passe à dix ? Oh ! Elle lui donne le sein, c’est mignon !

    « Un, deux, trois, déplacez ! Il est inconscient, mais son état est stable pour l’instant. Mademoiselle, vous lui êtes proche, vous savez pourquoi il a voulu se suicider ?
    -Mais non ! Je ne comprends pas ! »


    Bordel, mais qu’est-ce qui se passe ? Le son et l’image est pas raccordé, faut que je résilie mon abonnement.

    « Nyoloooo ! »


    Oh, ça se floute encore, on se croirait presque dans un mauvais film avec un mec qu’est en train de mourir et qui se remémore sa vie…ahem. Bon, on est où cette fois ? Ce n’est pas un hôpital ! C’est déjà ça non ? Alors voyons voir, un bureau avec des…trucs dessus, crayons, feutres, feuilles recouvertes de dessins maladroits, un livre de contes…ya pas de bonbons ça craint. Quoi d’autre…oh un lit ! Des peluches yeah ! C’qu’il est confortable en plus ! …Non, je ne viens pas du tout de me jeter dessus, pourquoi vous pensez ça ?! Bon, bureau, dessins, lit, armoire…vu la taille des vêtements, je dirais une chambre de gosse d’environ cinq ou six ans.

    « Du théâtre ?! Ne sois pas ridicule, les arts sont inutiles, il faut juste que t’aies des bonnes notes à l’école. Tu ne feras que perdre ton temps là bas ! Allez, file dans ta chambre, tu dois bien avoir des choses à faire. Et je t’ai déjà dit mille fois de jeter ces dessins ridicules ! Quand comprendras-tu que la vie est dure et que le rêve est inutile ! »

    Sympa le papounet…ah bah tiens, voilà le gosse, en pleurs. Larmes de tristesse, d’amertume, de colère, de déception, de frustration, je ne sais pas, sans doute tout en même temps. Pauvre gosse, il veut juste s’échapper un peu, mais ses parents semblent trop coincés du cul pour comprendre ça. Allez courage gamin, crois en tes rêves ! Non…j’ai dit CROIS en tes rêves, pas BOUSILLE tes dessins à renfort de feutre noir et de déchirures. Ouaaah ! Le bouquin fait gaffeuh !! Fyuu, l’a échappé belle celui-là. Voilà, range le, cache-le, sous ton lit si tu veux, dans une boîte ok, fermée à clef…tu serais pas un petit peu parano sur les bords quand même ? Ca y est l’est calmé de gamin. J’aurais été un type sympa et il aurait pu me voir, je lui aurais donné un bonbon mais euh…j’ai pas envie, et pis il me perçoit pas t’façon.

    Voilà, va dormir, bonne idée, moi si tu le permets, j’vais visiter un peu. Il a quoi dans son armoire ? Des jouets ! Coooool ! Ah nan, pas cool, c’est que des puzzles blancs, et des trucs purement rationnels, rien qui stimule l’imagination. Ses parents son cons ou quoi ? Ils veulent en faire un dépressif, coincé, chiant et…minute ! Ce gamin, ce n’serait pas le type qu’agonisait tout à l’heure ? Ouais c’est bon, je viens de comprendre ça va hein ! Avec une enfance pareille, tu m’étonnes qu’il ait voulu se flinguer. Enfin, empêcher un gosse de rêver est impossible, il ne s’enfermera que d’avantage dans sa bulle. S’il est doué d’une capacité d’adaptation, il se conformera à ce que ses parents veulent qu’il soit, mais il ne peut pas enfouir totalement sa part d’illusion.

    BREF ! J’vais faire un tour dans la baraque, vous me suivez ? Z’avez pas tellement je choix t’façon (‘fin si, vous pourriez arrêter de lire les conneries que je déballe). Alors, c’est une maison, trois étages, famille aisée donc. Salle de bain nickelle, décoration épurée…ouais en fait j’en ai rien à foutre j’veux voir la cuisine ! Enfin, le réfrigérateur…ou le placard à goûter ! Ah merde, c’est vrai j’suis immatériel ici. Bouarf, ça coûte rien d’aller voir. Tiens, les parents occupent la place. Ouais, comme je le pensais, le gars tiré par quatre épingles, et la femme qui était dans le lit…ils ont l’air plus vieux quand même. Pas de beaucoup, mais ils le sont.

    « Laisser Friedrik faire du théâtre ?! Tu te fiches de moi ?! C’est ridicule, nous n’avons pas que ça à faire que d’héberger un artiste.

    Ah, ouais ! C’est comme ça qu’il s’appelle, Friedrik ! Ahem, oui on revient à la discussion.

    -Mais non, je pensais juste, c’est encore un enfant, il faut qu’il se développe.
    - Foutaises ! Ne me contredis ça, tu sais que mes décisions ne sont pas discutables. »


    Putain le flip, il va la frapper c’est pas possible ! Ouah !! Pourquoi est-ce que je suis de nouveau dans la chambre du gamin ? Il ne dormait pas ? Recroquevillé sur son lit, il a peur, il entend, un fracas, un cri, des pleurs, le silence. Il serre de ses petites mains sa couverture de toutes ses forces, des larmes perlent et glissent le long de ses joues. Ca s’appelle avoir une enfance heureuse et épanouie ça…

    « Il rechute ! Tenez bon Friedrik !
    -Il parle !
    -Bel…ze…neff
    -Qu’est-ce que cela signifie docteur ?!
    -Nyoloooo ! »



    Sérieux, avec tous ces décors qui se floutent et qui changent je vais dégueuler moi. Bon, on est où cette fois, vous m’dites quand ça vous fait chier hein, moi j’suis un peu la victime du voyage, j’suis obligé, mais si vous voulez partir, faites. Oh mais j’me suis pas présenté au fait ! Quoi on s’en fout ? Bon…ok…l’histoire ? Ca vous intéresse sérieux ? Ouah…space. Alors…ya une jolie petite maison, avec une rivière, une étendue d’herbe, de la fumée qui sort de la cheminée, un ciel bleu…ah merde, c’est un tableau ça. Moi aussi je commence à fatiguer hein !

    Bon…n’empêche que j’avais au moins raison pour l’herbe. Ya une table, des chaises, des ballons de baudruches suspendus un peu partout. Ce n’serait pas un anniversaire ? Genre avec des gamins qui courent partout, des rires, et…un gâteau !!! Mais pourquoi j’suis là ? Parce que j’ai remarqué avec ma superbe intelligence que je suivais les pensées du mec qui agonisait là. Mais je n’le vois nulle part. Ca ouais ya des gosses, mais j’le vois pas lui. Oh bah si il est là ! Dans le salon, tout seul, mais il n’a pas l’air mécontent, c’est tout le contraire même. Par contre il a vieilli, j’dirais…une dizaine d’années. Bon qu’est-ce qu’il fait ?

    Crayons éparpillés, des feuilles, un dessin ! La classe ! C’est…censé représenter quoi ce truc ? Non sérieux, ça a une morphologie à peu près humaine mais…sérieux…ça ressemble à rien. Des cheveux verts, avec un pic, et pis des vêtements…on dirait qu’il s’est habillé dans un cirque. Sérieux, heureusement que je n’ressemble pas à ça, j’en pleurerais. C’est quoi les autres feuilles ? Un astronaute, un pompier, un mec dans une montgolfière, une princesse…ce que ces gosses rêvent d’être ? Sérieux Friedrik, tu pourrais devenir quelque chose de mieux que ce gnome à pointe. M’enfin, j’te comprendrai jamais.


    Tiens ça se floute encore, et sans cet espèce de cri hystérique cette fois, quelle joie ! J’ai bien fait de renouveler mon abonnement. Ouais ouais, vous croyez que je suis avec vous depuis tout à l’heure, mais en fait non, j’suis dans une dimension temporelle différente de la vôtre. Ahem. Plein de tables bien alignées, chaises bien alignées aussi, un bureau plus gros sur une estrade et un tableau. NON ! No way ! Ce serait…ce lieu légendaire, redouté de tous, inspirant grand nombre de récits ? L’école ?! Wouah, c’est impressionnant…mais, elle n’est pas censée être remplie d’adolescents pubères ou pré-pubères, plein d’acnés et à l’hygiène douteuse ?

    Bah en voilà un qui vient. Châtain, yeux verts, peau mate, mon dieu, on dirait le cliché du bel étranger dans une école asiatique…Mais…qu’est-ce qu’il fout là ? Sans vouloir être impoli, je ne suis pas la quête d’un beau garçon mais la vie d’un gars un peu chiant et banal. Mais deux secondes…ce gars là est quand même un peu âgé, ‘fin en supposant que c’est un camarade de classe de l’autre zigoto là, j’aurais fait un bond de...sept ou huit ans depuis le dessin moche qui ressemble à rien ? Bouarf, ce n’est pas moi qui vais me plaindre, elle est nulle sa vie. Oh bah tiens, quand on parle du loup, le voilà. C’est vrai qu’il a grandi depuis, l’a bien pris…quarante centimètres depuis, ô joie de l’adolescence.

    « Je…ne suis pas trop sûr de mon coup là. Ouais nan, finalement j’ai autre chose à faire, mes parents m’attendent…
    -Ne pense même pas à te défiler Fried’, ça fait trois mois que t’as d’yeux que pour lui, faut que lancer maintenant.
    -Mais…
    -T’façon, t’as pas le choix il arrive. »


    …Hum…euh…je comprends pas tout là. Besoin d’explication ! Quelqu’un de qualifié en la matière peut me briefer ? Mais je n’sais même pas de quelle matière il s’agit. Ahhhh ! Ce mec va me rendre fou, il n’veut pas avoir des pensées cohérentes pendant qu’il crève non ? Tiens, un autre mec rentre, c’est un moulin c’te classe ou quoi ? Je n’vous retranscris pas les dialogues, je n’arrive pas à saisir toute l’ampleur de la chose. Deux secondes, je vais être un peu silencieux, je prends des notes pour m’éclaircir un peu tout ça.


    Je n’ai rien capté ! Pourquoi ils se sont embrassés hein ?! Enfin d’abord…pourquoi le cliché du bel étranger est sorti quand l’autre est rentré, après pourquoi est-ce que Friedrik bafouillait, et ensuite pourquoi ils se sont mis à rire, et…et…après ils se sont embrassés. Je ne comprends pas ! Hein ? De quoi l’amour ?! Ah ok…genre euh, c’est comme moi avec les sucreries ? Non ? Pas tout à fait ? Bon, je laisse tomber. Il est content c’est ce qui importe non ? Je crois que je ne l’ai jamais vu sourire autant…n’est il pas mignon ?

    « Son état s’améliore. On dirait que ce à quoi il pense l’aide à se raccrocher…
    -Nyoloooo ! »



    Ca…c’était utile comme retour au réel. Non sérieux, pertinent et tout et tout, faudrait lui décerner une médaille à ce médecin. J’crois que j’ai jamais vu un mec aussi inutile, à commenter tout ce qui se passe là sérieux…Ahem. Tiens, on est de retour dans la chambre du gamin. Enfin, plus tellement gamin. La pièce a un peu changé depuis, le lit a changé de place, le bureau n’accueille plus de feuilles et crayons éparses, juste un ordinateur, plus de vêtements de gamins, plus que plusieurs ensembles de costumes et un lot varié de cravates, l’armoire à jouet…a disparue. Par contre…la boîte fermée à clé est restée sous le lit, je me demande si les lambeaux de rêves y sont toujours.

    « Revois-le encore une fois et je t’assure que je te tue ! »

    Qu’est ce qui se passe en bas ? J’ai entendu un bruit et ça a commencé à gueuler. Trop aimable, merci de m’avoir téléporté au milieu de la scène. Friedrik est par terre, le nez légèrement ensanglanté, et…ah oui, il me semblait bien avoir reconnu la douce voix de son père. Apparemment, il vient de lui en coller une. Euh…pourquoi ? Nan sérieux, au début c’était rigolo et tout, mais je comprends de moins en moins là…Ah ! Papa donne des explications. Je vous fais le résumé dans deux minutes…si je saisi tout.



    Oh je vois ! J’ai pas encore capté toute cette histoire d’amour et tout et tout, mais je crois que j’ai compris ça. Alors, apparemment Friedrik sortait avec le mec qu’il avait embrassé tout à l’heure…(je ne vois pas en quoi le fait de s’aérer un peu vient faire ici mais bon) Et ça met en colère le paternel…à cause d’une histoire d’honneur ou je ne sais pas trop quoi. Comme quoi deux mecs ensemble c’était une honte…encore une fois, je ne vois pas où est le problème. Ensuite, le fiston a remis sur le tapis le fait qu’il voulait devenir artiste et tout puisque son petit-ami allait en être un aussi (perso, je le trouvais plutôt grand le zigoto), et pis à partir de là, il s’est pris une raclée. Mais maman est rentrée du travail et a arrêté le méchant papa. Ouais…si quelqu’un pouvait m’expliquer tout ça en détail, j’aimerais bien merci. Ce serait encore mieux avec un chocolat chaud et des macarons.

    Et on est de retour à l’hôpital hourra ! Qu’est ce qui se passe ENCORE avoir le futur macchabé ?

    « Le poison s’installe, il a de plus en plus de mal à respirer, son système respiratoire se paralyse !
    -Oh mon dieu, faites quelque chose ! »


    T’as pas encore remarqué que d’un, le doc était d’une inutilité flagrante et que de deux, le Fried’ il s’était foutu en l’air et qu’il allait crever ?

    « Nyoloooo ! »


    …J’ai presque eu l’espoir que j’allais échapper à ce cri de merde cette fois…mais il est évident que non. Bon, on est où et il y a qui cette fois ? La famille Friedrik au complet…et oui j’ai conscience que c’est son prénom, mais je ne connais pas son foutu nom de famille, et…honnêtement je n’en ai rien à foutre. Bon alors, famille Friedrik et...la dame qui accompagne le futur crevé à l’hôpital ? Qu’est ce qu’elle fiche là ? Remarquez…ce n’est pas si étonnant, si elle lui est proche il doit forcément penser à elle à un moment où à un autre, logique. Ca doit être leur rencontre…et depuis la dernière scène, je dirais qu’il s’est écoulé six ou sept ans, Fried’ a l’air d’entrer dans la trentaine, et vu comment il est sapé…il n’est pas devenu artiste. Sans vouloir verser dans les clichés hein…mais on dirait plus un mec chiant avec un boulot chiant et tout le blabla, je n’vais pas vous refaire tout le discours.

    Le paternel prend la parole, ya une histoire de mariage, concept qui m’est abstrait mais soit. Le héros à la vie trépidante que je suis jusqu’à présent va avoir pour une épouse une fille chiante avec un boulot chiant. Couple parfait hein ? Oh, c’est la fille d’un des associés du papa, donc c’est un truc arrangé et elle est là pour surveiller notre petit artiste plus que pour lui donner une progéniture. Quoique si cela arrive, ça arrangerait bien le vieux quand même.

    Alors un petit résumé pour la forme. Friedrik est né avec des parents chiants qui ne voulaient pas qu’il ait un peu de rêve, il a grandi dans une atmosphère oppressante avec un père qui battait sa mère, a vécu quelques instants de bonheur avec un camarade de classe de lycée, mais tout à été balayé encore une fois par son père, et là il doit se marier avec une femme qu’il n’aime pas. Euh…c’est moi ou son paternel n’aurait pas été là, sa vie aurait été un peu plus fun et BEAUCOUP moins chiante ? Enfin, au moins personne n’est mort c’est déjà ça…

    Oh, on vient de changer d’endroit, enfin, je viens de changer d’endroit. On est en fin d’après-midi dans une sorte de cour où se succèdent plusieurs sculptures…hein ? Comment, ce sont des pierres tombales ? Ah…bon bah je retire ce que j’ai dit, quelqu’un est mort. Qui ? Le nom est marqué sur la tombe mais je n’ai foutrement aucune idée de qui il s’agit. D’après les quelques gens qui parlent, c’est le gentil papa. Friedrik n’a pas trop l’air bouleversé…étonnant hein ? Mais euh…normalement, sa vie devrait s’arranger à partir de là non ? Pourquoi il s’est foutu en l’air ?


    « Il a cessé de respirer, son cœur ne bat plus, je suis désolé… »

    Ca devient tout noir, qu’est ce qui se passe ? Où je suis ? J’ai l’impression de tomber, qui c’est ce mec avec sa marionnette à la con ? Je…je faisais quoi à l’instant ? Il y avait des gens non ? J’en suis sûr. J’ai l’impression d’avoir vécu toute une vie. Euh…une vie comment ? Elle était heureuse ? Je suis qui au fait ? Que se passe-t-il bon sang ?!

    « Nyoloooo ! »

    La terre s’approche vachement vite là quand même. Aïe ! C’était quoi ce cri ? Un rire ? Ya des gens qui rient comme ça ? La vache je suis fatigué, ouais euh…je vais me rendormir, ça doit être un mauvais rêve…

    Description Physique :


    « AHHHHHHH ! »

    Ouch…vu le bruit que ça a fait, la personne qui est tombée doit être dans un sacré état. C’est encore quelqu’un qui vient de l’autre monde je suppose, je vais voir ça de plus près. Ah, bah tiens il est tombé dans les pommes. L’a pas l’air très vieux, pas plus de vingt ans je dirais. Enfin…je fais semblant de vous le décrire comme s’il était banal mais..je vous l’assure…il ne l’est pas, pas du tout. On dirait qu’il est tout droit sorti d’un manga farfelu…ou d’un cirque…ou d’un mix des deux.

    Sa peau est d’une pâleur, on dirait qu’il est malade, c’en est presque flippant. Et pis, il a une coupe un peu bizarre aussi. Déjà, il a des cheveux verts, pas de ce beau vert émeraude ou vert turquoise qu’arborent parfois les beaux jeunes hommes dans les œuvres nippones, non, un vert foncé, semblable à de l’algue ou à l’eau trouble d’un fleuve. Si ce n’était que la couleur, je n’ajouterais rien de plus, mais, sa coiffure est étrange. Quelques mèches sur le front et qui lui encadrent le visage, mais surtout, une espèce de corne…mais de cheveux. Ce truc défie les lois de la gravité moi je vous dis ! Autre chose de notable, ses sourcils, assez épais mais assez réduits… sur un petit centimètre. Plus un rond vert que des sourcils en fait. Et il a des oreilles pointues aussi…à ce niveau là, il n’a rien à envier à Spock…vous croyez qu’il a une ouïe vulcaine aussi ? Sinon ses yeux sont soulignés de cernes, contrastant avec sa peau d’albâtre, on dirait qu’il a passé plusieurs nuits sans dormir à jouer ou à lire ou à festoyer, au choix. (Personnellement, vu la carrure du personnage, j’opterais davantage pour la première ou la deuxième option que pour la troisième, m’enfin…) Je vous décrirais volontiers ses yeux mais…il est tombé dans les pommes donc, je vous dirai ça quand il se sera réveillé.

    Sinon en ce qui concerne sa stature…rien de particulier. Il n’est pas très grand, moins d’un mètre soixante-dix. Il est très fin aussi…euphémisme, on dirait qu’il n’a que de la peau sur les os. Non sérieusement, ce jeune homme a l’air d’être d’une fragilité déconcertante. Comment il compte survivre par ici ? Aucun intérêt mais il a des ongles super longs…limite des griffes à ce stade là, et ils sont vernis de noir aussi…si c’est bien du vernis et pas leur couleur naturelle, auquel cas ça ressemble de plus en plus à des griffes. A première vue, il n’a pas l’air d’avoir de capacités physique exceptionnelles…tout le contraire même.

    Par contre, s’il a bien une capacité exceptionnelle, c’est le pouvoir qu’il a pour nous faire saigner des yeux avec son style vestimentaire. Sérieusement, ceci n’a aucun sens ! Je vous décris la panoplie complète, ça va être long, fastidieux et chiant. Mais il faut que vous compreniez l’ampleur des dégâts. Tout d’abord, il porte une chemise rose…rayée rouge. Rien que ça, c’est horrible. Ensuite pour une harmonie des couleurs complète, il porte une cravate jaune, rayée jaune plus foncée…génial. Et par-dessus la chemise, mais en dessous de la cravate, un veston blanc crème avec des lacets ocre jaune. Magnifique. S’ensuit un…bermuda, un truc bouffant violet foncé où son imprimés des symboles étranges qui ne ressemblent à rien. J’ai oublié…il a une fabuleuse ceinture rose flashy avec une boucle dorée représentant le cliché du drapeau pirate…mais tête vers le bas et les os croisés en haut. Et, alléluia un vêtement avec une couleur qui n’appelle pas au meurtre, des chaussettes montantes noires. C’est d’un plus bel effet je vous assure, entre les bottes violettes sur lesquelles se succèdent des imprimés jaunes en forme d’os et une tête de mort, et le bermuda, on voit passer ses chaussettes. Pourquoi pas hein ! On n’est plus à ça près. Par ailleurs il a de longues mitaines de la même teinte sombre. Et pour surplomber le tout un long manteau pourpre aux rebords déchiquetés où se promènent quelques badges et boutons dorés. Donnez-moi de quoi me crever les yeux par pitié ! Et le pire…c’est que ça lui va bien, je le vois difficilement avec d’autres vêtements que cet ensemble…clownesque ?


    Aïeuh, putain de m….C’est quoi qui vient de me mordre là ? Ahhhhh ! Mais…quelle est cette abomination ?! Une boule verte, jaune, qui bave, avec des bras, et des cornes…Va faire chier quelqu’un d’autre que moi, sale…truc ! Voilà le mec inconscient par exemple. Tiens, le voilà qui se réveille…

    « Mm…mmh…AHHHHHh !! Bas les pattes chose immonde ! Où je suis ? Qui je suis ? Qu’est ce que je fais là ? Hey salut, comment ça va ? Putain j’ai de la bave sur la joue. J’ai faim ! T’aurais pas quelque chose à manger ? Non sérieux, on est où ? Il fait beau hein ? Oh un bonbon. »

    …Pardon ? Comment ? Mais…il respire quand il parle ? Il était mieux quand il était dans les pommes cet idiot ! Et le vlà qui s’agite dans tous les sens, il carbure à quoi ? C’est pas humain d’être aussi en forme après avoir fait une chute pareille ! Je devrais peut-être l’assommer… Vous avez remarqué qu’il avait des poches interminablement pleines ? Il vient d’en sortir un lance-pierre, un rubik’s cube, un paquet de sucreries, des crayons de couleur, une poignée de pièces de puzzle…et il continue. C’est quoi ses poches ? It’s bigger in the inside comme le TARDIS ? En fait…ça doit être pour ça que son pantalon est bouffant…Oh oui, je devais vous parler de ses yeux. Ses paupières sont mis closes, un peu comme s’il était à moitié réveillé. En ce qui concerne la couleur de ses iris, ils sont verts, rien de particulier enfin si…on dirait des yeux reptiliens.
    « Hey, tu sais où on est ? Tu fais quoi dans la vie ? Ya une ville pas loin ? Tu m’y emmènes ? Steuplaît ! Steuplaît, steuplaît, steuplaît, steuplaît, steuuuuplaîîîîît !!!!!! »

    Ah non ! Je refuse de me le trimballer jusqu’à la cité ! Et pis merde…pourquoi est-ce que je suis venu le voir sérieux…je devrais me pendre…

    Description Mentale : 7 lignes minimum.
    Signes particuliers : Facultatif
    Talents spéciaux : De la possibilité de coudre des chaussettes à celle de pouvoir faire le grand écart.


    Test RP

Revenir en haut Aller en bas
Kamui
Administrateur innocent ۩ Guide des âmes perdues

Administrateur innocent ۩ Guide des âmes perdues
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Whut my clothes ?!   Dim 4 Mar - 23:20

Suppression du compte et déplacement de la fiche pour cause de non-recensement.

Si jamais il te prend l'envie de revenir parmi nous ou que tu souhaites simplement nous contacter (questions, contestation, gnufion), n'hésite pas.

Merci de ton inscription sur AJE.

_________________

    We each begin in innocence
    We all become guilty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Whut my clothes ?!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [ Couture ] - Nickocha : " Lullaby ~ Clothes for dolls "
» Dr House=Mickey Mouse. Whut !?
» Ellowyne Mist, Green Tea & Me par Mellody
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Prélude :: ✎ Cimetière-
Sauter vers: