AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Cacilie - Illusion de la douceur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Cacilie - Illusion de la douceur   Ven 24 Juin - 3:10

    Fiche de Cacilie Désirée Evanks
    © Unknow ©

    Nom : Evanks
    Prénom(s) : Cacilie est Désirée.
    Sexe : Je suis une femme! Je ne dirais jamais non, enfin si vous savez me faire frémir.
    Rang : "La funambule"
    Orientation sexuelle :Je ne serais quoi vous répondre, car après tout il y a parfois des choses qui ne se définissent pas. Je ne sais pas, je ne regarde pas dans vos dessous, ce que vous avez, ce que vous portez.... si vous vous soumettez ou si vous haletez... que vous soyez grand ou bien petite. Je ne sais pas et je ne veux pas savoir. Les hommes, les femmes? La famille? les fous? Je prend le tout pour un frisson, encore faut-il que vous arriviez à le faire naître, au creux de reins... Essayez-donc de me dominer, je me ferais un plaisir de vous faire quémander.
    Âge : 23 printemps d'apparences~♥ quoique...
    Origines : si vous saviez, le plus doux des songes Anglais...

    Divinité servie : Ne remplissez pas tout de suite, vous ne le saurez qu'après votre validation.
    Élu dominant : Normalement c'est la même chose que pour la divinité, on vous fait la surprise. Mais si vous désirez servir un Élu particulier, mettez son nom quand même, on sait jamais...

    Grade : Je ne connais rien des grades, je ne comprends pas vraiment ce que vous voulez entendre, je ne suis qu'une simple funambule, qui s'amuse à faire parcourir les fils du temps et de la vie... Alors choisissez donc un Grade, puisque je ne viens pas du cirque. Mais Méfiez-vous si je ne suis pas satisfaite, je n'ai pas peur de vous faire imploser, que voulez-vous, je suis dangereuse sans modération, au risque de vous oublier après cela évite les remords...

    Don : Pourquoi marchez-vous? il vous suffirait de vous rendre aussi léger que l'air, pourquoi courrez-vous? il vous suffirait de voler aussi vite que le vent? Pourquoi avez-vous si peur de tomber? c'est sans doute la gravité. L'apesanteur est un fléau pour vous, mais pour moi elle est une arme. J'ai la hauteur, je marche à l'envers sans que tombe les pans de ma jupes, avouez que vous alliez regarder... vous devriez avoir honte! Je devrais vous faire imploser! Exploser! Je devrais vous écraser ou vous presser pour voir la couleur de votre jus... Arrêtez de rire! je vous dis que je suis dangereuse, la pesanteur, l’apesanteur ou la gravité. Prenez gardes aux trous noir!

    Malheureusement aussi puissant que peut être mon jeux, mon don il est bien douloureux. Ne Me faites pas de mal, je ne veux pas vous en faire, ne me pousser pas à bout, car sinon j'en pleure. Les larmes tracent lentement des sillons carmins sur mes joues de poupée et lorsque je le comprends il est déjà trop tard, les souvenirs s’effacent lentement, et parfois je finis par juste vous demander votre nom avec le plus doux des sourires. Désolée... je crois que je vous ai oublié... comme beaucoup de choses... comme un peu tout...

    Arme(s) utilisée(s) : Un parapluie et une dague sous les jupons... Osez donc venir vérifier.

    Description Physique et Mental :
    "c'était dans la nuit noire, dans un très vieux manoir, seule devant son miroir..."

    Le corps fébrile et luisant, la cambrure humide, dessinée par les rayons d'une lumière blanche, lunaire, avec un simple morceau de soie argentée pour cacher ce que la décence ne peut se permettre de vous montrer, la jolie poupée se redresse dans son lit. Douce enfant encore haletante, perdue, la nuit l'inonde, elle suffoque. Les gouttes de sueur froide coulent le long de son dos cambré, dessinant son mal-être sur cette peau claire et délicate, aussi douce qu'une caresse de plume. L'odeur de la vanille, du sucre et de la malice vous enivre doucement, elle soupire. Ses mains tremblantes serrant ce drap humide, ce drap froissé, ce drap qui essuie cette peur, terreur nocturne pour certain, traumatisme pour d'autre, simple cauchemar pour elle...
    "Pauvres fous, vous voulez vous lancer dans la complexité de mon âme,
    je me dois te dire Bonne chance ou bon voyage, non?"


    Je ne sais plus réellement où j'ai entendu dire que l'esprit d'un génie est proche de lui d'un fou, je pense donc que Cacilie est une folle. Elle possède depuis petite cette passion pour les arts de la musique à la peinture et ce don que l'on appelle chez elle les mains d'or et qu'elle chérit plus que tout au monde, cela fait partir des choses qu'il ne faut pas abimer sous risque de colère énorme! Oui elle peut aussi se prendre de rage et devenir mauvaise, elle se vexe?

    "Depuis toute petite on me dit que j'ai de joli yeux bleu turquoise au cils long et adorable, depuis toute petite on me dit que mes longs cheveux noirs sont magnifiques, simplement unique, que je peux illuminer le coeur des manant et reste la fierté de la famille, depuis toute petite on dit que ma peau aussi blanche que l'albâtre se marrie à merveille avec le rose de mes lèvres, de mes joues de gamine. Depuis toute petite je ne suis qu'une jolie poupée..."

    Cacilie est une artiste? elle n'est pas méchante et très joueuse, aimant embêter ou être embêter il faut bien l'avouer. Mais elle peut se montrer très calculatrice-quoique- si le jeu devient plus intéressant. Passionnée et motivée elle déborde d'énergie, mais elle s'ennuie un peu de temps à autre, alors elle change de position dans son propres jeux, girouette! ou alors elle dessine. Mais mademoiselle peut aussi jouer les princesses quand elle veut quelque chose, elle serait prête a tout, et si elle ne veut pas, elle vous le fera savoir, affirmant toujours ses opinions. La douce enfant est aussi insaisissable, changeante comme le temps, sans pour autant devenir lunatique, vous comprenez? Ah! Le vieux carnet de dessin, dont les pages jaunies par le temps s'arrachent, est son vrai trésor, essayez-vous de l'ouvrir un jour... hum?

    Des cheveux d'un blond, proche des anges, des nuages, presque blanc -Elle en a toujours était très fière, ils sont souple, fluide et brillant, un des miracle de sa naissance... m'enfin c'est qu'un détail- qui se prend pour une perle d’or ou une turquoise, son regard… -oui comme les mers exotiques...~hum! quel délice- dont les cils n'ont de limite, le regard de cette douce enfant est une énigme qui semble pourtant si simple et expressif, son sourire, cette bouche sucré toujours un peu rose, comme ses pommettes, ce nez délicat, légèrement retroussé et fin qui donne un frimousse attachante. Étrangement ses formes contraste avec le coté enfantin de son visage, elles sont d'une générosité envieuse. Ces seins, je ne vais pas vous en faire un discours, je préfère vous laisser le plaisir de les découvrir, ceux qui forment le décolleté plantureux qu'elle ne cache presque jamais...

    Simple et jolie petite poupée de porcelaine, Cacilie n'est pas grande, elle le sait, elle l'assume. Mais cela ne l'empêche pas d'avoir un faible pour les talons et puis s'il y a talons, il y a aussi robes, non? La dentelle, les froufrous, la douceur, l'élégance... Quelle belle ensemble, dommage qu'elle puisse aussi être si laxiste sur sa tenue, on peut dire qu'elle ne se prend pas la tête...

    "Comme vous l'aurez compris -je l'espère pour vous- Je ne suis ni trop grande, ni trop forte, ni trop imposante, je n'en aurais pas l'utilité, puisque je suis simple. De toute manière je suis une enfant pour la plupart des gens, enfin… au premier abord, essayeras-tu d’aller plus loin? Mon corps n'en reste pas moins souplesse et fluide, je ne cherche pas le compliqué, pourquoi ne pas faire simple pour une fois? il suffit de voir l'espièglerie et la malice non? je ne prends que mon apparence de gamine lorsque le moment si prête, sans lâcher mon sourire... bon je vous l'accorde.. il est vrai que parfois -seulement parfois- je suis un peu fourbe, mais je ne suis pas un esprit malin pour autant et ce n'est jamais contre vous~~♥ "

    Il est possible de dire qu'elle ne quitte jamais son sourire, du moins, elle aime les choses simples et les petits bonheurs quotidiens, se délectant parfois je dois vous l'avouer que quelque malice, mais chacun à ses travers. Un autre de ses travers certaines de ses réactions, si vous la fascinez, si vous, d'ordinaire, vous pourriez faire fuir les plus lucides, il serait possible qu'elle vous admire, buvant vos paroles s'enivrant de vos mots, mais qu'elle est naïve, toujours souriante, elle aide son prochain, elle aime la nature et les animaux, elle vit avec dans un monde de guimauve... Sérieusement vous y avez cru? Juste pour savoir...

    Un Caractère étrange et imprévisible, une gentillesse simple et sincère et un goût pour le jeu, la plus étrange des jeunes femmes, la plus belle des princesses. Cacilie, proche des anges, simple innocence de la lumière ou des ténèbres qui sait? Après tout l'un ne peut aller sans l'autre non? Aussi imprévisible que le vent, ne peut voir le monde comme vous, alors essayez de le voir aussi beau que le sien, elle serait prête à vous le montrez, si vous avez assez de "plussoyance"... Elle pourrait vous faire la haïr, simplement si cela peut vous être profitable quoique…

    "Hum... Si on regarde bien...Finalement tu ne connais rien de mon caractère,
    enfin peut-être que tu penses en connaitre un morceaux, peut-être que j'ai menti?
    Mais crois-moi tu le découvriras bien vite, je m'en ferais une joie, je te le promets,
    pauvre enfant qui vient de lire ses quelques lignes..."
    Signes particuliers : Si ce n'est la faculté de marcher sur le plafond, les yeux verrons et les bout des cheveux qui reflète les couleurs de l'arc en ciel, je pense qu'il y a rien de grave. Quelques cicatrices, vestiges d'un passé étrangement triste. Je ne vous dirais pas ou celle se cache... c'est à vous de me le demander ou de regarder~ enfin d'oser reagrder.

    Talents spéciaux : C'est une demoiselle élevée dans les bonnes mœurs, elle connait les bonnes manières, la cuisine, la couture. Elle se passionne depuis petite pour la peinture, la danse, le violon et le chant. Les sciences l'intrigue surtout celle sur l'anatomie. Elle est un peu maladroite, sauf en situation de crise. Cacilie possède une mémoire immédiate, et bien que l’amnésie soit présente dans sa vie, elle ne perds que des souvenirs qui lui sont précieux, une sorte d'échange équivalent, alors elle se souvient de tout à la perfection... après l'avoir entendu, vu ou compris une fois.

    Mais serait-ce du sadisme? je suis désolée je crois que oui, je suis un peu Sadique, mais rassurez-vous ce n'est pas un sadisme physique qui entraine la douleur... quoique... sauf si c'est vous qui le demandait. Mon Sadisme est bien plus subtile, il vient et s'accroche à vos tripes, il aime se jouer de vous, ainsi que faire tourner vos sens, cruauté et lenteur languissante, en sont les maitres mots ~♥

    Aimez-vous les rhododendrons ? Est-ce-que je peux savoir qui vous êtes pour me demander ce genre de chose? [Réponse validée par Kamui : parce que ceybo]

    Votre personnage est-il victime d'amnésie ? Et bien je crois qu'on peut dire que oui, malheureusement... Mais elle fait en sorte de ne plus perdre ce qui lui est si cher. Les souvenirs heureux des personnes qui lui sont précieux.
    Citation : "Plus le Galet roule, plus il est polie. On ne peut en dire autant du Cochet."
    "Tout sadisme semble la volonté délirante d'une impossible possession"
    Biographie :
    Il était une fois, oui cette phrase si populaire qu'elle serait presque une légende, de toute manière toute histoire commence par "il était une fois" pour finir par "et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants", du moins dans les contes de fées... Alors si vous voulez une histoire aussi douce, pleine de magie, de poésie, ou les papillons batifolant dans les bourrasques d'un vent farceur, issue de ce monde de guimauve plein de bonheur, de chose simples, je vous demanderez de passer votre chemin. Non je ne dis pas que son histoire est horrible, elle n'est simplement pas un conte, non?

    Il faut bien un commencement, et quoi de plus logique de que les premier rayons d'une vie, la naissance. Rien de bien étrange, juste une moitié, mais je ne veux pas vous en parlez, il a des mystère qu’ils doivent le rester. Cacilie vit le jour une nuit de pleine lune, une nuit d’hiver, une nuit sans étoile. La famille n’est pas réellement un mot que l’on peut donner à son environnement, mais une jeunesse heureuse oui, cela je peux le dire sans problème…

    "Il y avait ce jardin, ce bel arbre centenaire qui nous offrait sans retenu ses meilleurs fruits sucrés, je ne devait pas être plus haute qu’une pile de ses pommes, et pourtant je m’en rappelle comme si c’était hier, j’adorais cette endroit, cette maison qui n'était pas la mienne, ces gens que je ne connaissais pas, mais qui pourtant me donnaient tout l’amour qu’une mère porte sur ses enfants, enfin je crois. Non ce n’est pas les malheurs de Sophie, mais j’ai bien vécu…"

    Une enfance douce et lumineuse? Ses mains répondaient au plaisir de la peinture, de la musique comme son corps à la danse, approchant le monde de l’art. A 10ans ce fut les sciences, une jolie petit vie, une jolie petite histoire, un joli mensonge....

    "Comme j'aurais aimé vous dire que cela fut aussi simple, comme j'aurais aimé vivre comme toutes ses jeunes filles, libre de grandir dans le bonheur d'un simple foyer aimant plein de passion et de douceur... Non ce n’est pas ma vie c’est peut-être celle que je voudrais avoir, ou simplement un doux rêve, je ne sais pas trop à dire vrai, je ne sais plus, et je n’ai pas envie de savoir. Quelque flash, que je ne veux comprendre... Quelques gouttes de sang de la tristesses des chagrins, rien qui ne valent la peine de vous le dire… "
    Une enfance peut-être plus noir que prévue, tachée de sang et d’amnésie, qui sait simple mensonge qui vous inonde doucement ou un imagination débordante? Je vous laisse le plaisir de vous faire une idée? Bon je vais vous racontez juste un peu, puisqu’elle ne le fera pas… vous êtes perdu? Mais c’est bien le but…

    Elle vit bien le jour, dans une nuit effroyable, un de ses jours ou il n’y fait pas bon vivre, dans une "famille" des plus aisée, en Angleterre...Enfant illégitime d'un riche vicomte Anglais, Sa catin de mère-une amante de plus pour ce pouilleux- française l'éleva comme l'élite, brimant son imagination, essayant de formater son esprit dans l'intention douteuse de lui faire vivre son rêve par procuration. Bien étrange mélange, fille de pouvoir, fille de luxe, elle apparut le maniement de la peinture ou du violon comme l’art de la bienséance, une enfance riche en connaissance, et en bonnes manières...

    Ce que le souffle de vie est fragile -est-ce-que j’ai du sang sur les mains?- Mais tout peut disparaitre si facilement, la vie est si futile, si frivole qu’elle peut venir comme partir, un vrai courant d’air, qui avala dans une bourrasque celle de cette "famille" qui pourtant semblait si fausse. Un mal-être, un problème. Un oubli, qu’elle les oublie cet anglais et cette femme précieuse qui écartait ses cuisses sans pudeur sous les yeux de sa fille, lui enviant même ses formes ou sa jeunesse, ingrate et jalouse, cette catin. Ah cette femme, elle vivait pourtant une vie de paradis, jouissant des plaisir de la chair, et de l'aisance financière-toujours bine pour faire taire sa langue d‘amante, non?-. Qu'elle ne parle pas d'amour... plus d’une femme lui envierait cette situation, mais elle est morte d’eau fraiche, d’amour et de cachets.... Et l’homme, vous savez celui qui se disait père, il était si fragile, et cette femme, sa muse il n’a pas supporter-c‘est à croire qu‘il l‘aimait, non?- même en passant sa tristesse sur le corps de sa "fille"… hum triste réalité de la faiblesse humaine- et lui vous pensez qu’il est mort de mes petites mains fragile? Simple question…hihihi-

    Comme La rue peut être proche de la jungle, la loi du plus fort, le froide, la peur ce qu‘elle a put connaitre cette vie l‘orpheline. La solitude, la survie, les cris de douleurs et les cicatrices. Mais la roue tourne doucement, et de nouveau le soleil, un parent, sortit de nulle part, pourquoi? le dernier il faut bien avouer. Ne pas avoir de Famille qu'elle tristesse... mais à quoi sert-elle?

    "Ce jour d'hiver, une vielle mains étendu vers mon visage gris et blessé de cette vie qui venait de connaitre la violence, l’humiliation, la douleur, le vice, et la débauche -je vous vois venir, non ce n’est pas une écarte-cuisse, Allons même si on ne dit pas telle mère telle fille... si vous saviez… oui si seulement vous saviez- cette main de grand-mère, une main qui connait tout de la vie et qui peut vous apprendre beaucoup, je lui dois tant, aujourd’hui, peut-être même jusqu’à mon sourire, je sais que vous voulez des détails que tout est un peu étrange voir flou -c’est le flou artistique qu’on l’appelle- pour vous, mais si je venais à tout vous raconter… Il y a des vérités qu'il est préférable de ne jamais connaître... alors êtes-vous frustré? C'est bien vous comprenez un peu plus ma vie... Mais si le cœur vous en dit...Venez, je vous raconterez comment mon conte, mon monde est réellement né... Enfin si vous tenez jusque là..."


    Vie paisible, jusqu’à ses 18 printemps, dans ce jardins dans cette maison qui sentait si bon le sucre, la vanille et le pain d’épice, ce monde fabuleux ou la vie vous semble si douce, ce qu’elle pouvait rire, ce qu’elle pouvait profiter, elle faisait des tableaux si beau qu’il était réclamer par les plus riches, elle était heureuse… qu’elle douceur, de la guimauve, non?

    "vous vous rappelez de cette arbres majestueux qui trônait dans ce jardons de mes souvenirs? Vous savez comme ses pommes sont juteuse et succulente, elle dégage des odeurs envoutante et lors de la floraison, son parfum fleuri emporte vos sens loin dans les songes, comme je l’aimais cette arbres, comme il était haut, c’est bête, il suffit que je regarde qu’un instant le soleil, pour basculer et il ne suffit que d’un crack, une sensation rapide, comme si l’apesanteur vous échappe et il fit tout noir…"


    Test RP : "Une question de quotidient"

Cacilie se réveilla le bruit du vent la dérangeant, elle soupira…Il est tôt? Doit-elle partir maintenant, il n’est que 7h, ce n’est pas l’heure…
Les cheveux en pagaille, les yeux pleins de songes… elle finit son petit-déjeuner... ce n'est qu'une journée comme une autre pour une poupée sans passé....

"Cacilie devant sa garde-robe
A 7h32 s’arrache les ch’veux
Cacilie devant sa garde-robe
Sait jamais ce qu’elle veut..."

Après le bol de lait et les croissants, il fallait se vêtir… Elle ouvrit lentement ses grands rideau de velours et de soir , elle enfila un pull… Elle ne savait pas ce qu’elle devait se mettre… Cacilie soupira…
"C’est parce qu’elle a trop d’pulls, de ch’mises et de culottes
De chaussettes, de chaussures et de frocs
De manteaux de nus-dos, de débardeurs
De robe et de tailleurs
De foulards, de maillots, de jambières…
Cacilie désespère…"
Cacilie s’arracha les cheveux et tourna les yeux vers les cieux, c’est l'heure de connaître la météo juste après l’horoscope?
"Elle vient de voir la météo
Qui lui dit ni froid ni chaud
Aujourd’hui ce sera mitigé
Décidément elle n’est pas aidée"

Le temps passa, mais comment faire? Cacilie sentit la rage la submerger doucement, comment faire? Elle devait partir, sinon elle va être en retard, elle n’est même pas coiffer, mais comment faire?
"Cacilie devant sa garde-robe
A 8h25, se ressaisit
Cacilie devant sa garde-robe
Décide de s’habiller en gris..."

Le gris c’est simple, cela devrait devenir facile non? Cacilie n’aimait pas réellement le gris, elle avait une simple envie... passagère...
"Mais elle a trop d’pulls, de ch’mises et de culottes grises
De chaussettes, de chaussures et de frocs gris
De manteaux de nus-dos, de débardeurs
De robe et de tailleurs gris
De foulards, de maillots, de jambières grises…
Cacilie crise…"

Le choix était fait, elle devrait pouvoir partir, elle fut presque prête… il ne manque que le bas, ouf…
"Elle préfère bien la jupe mais si elle prend froid
Avec un gilet, ben ! Pourquoi pas ?
C’est seulement à 9h23
Qu’elle est prête elle a mis des bas!"

Les bas, des jarretelles, Cacilie admira le miroir, elle est belle, et pourrait enfin se coiffer.. Mais..
"Cacilie devant l’miroir de la commode
A 9h32 n’en croit pas ses yeux

Cacilie devant l’miroir de la commode
Voit une tache sur son gilet bleu
Elle enlève son gilet, sa jupe et ses bas
Avec autre chose ça irait pas
Elle met l’pantalon gris qui l’attendait là
Plus que le haut, après c’est promis, elle y va…"

Mais le bas était trop grand et le haut n'aillait pas, alors Cacilie enfila avec désespoir les premiers morceau de tissue qui passaient. Une robe noir en satin, des bas rose, un cache-épaule assorti avec une grande capuche et une paire de talons vernis noir, Cacilie était prête! 9h48.

Chaque matin c'était la même chanson, que ce soit ici ou avant, il a des travers qui jamais ne peuvent nous quitter. Elle ne le fait pas exprès mais elle ne peut s’en passer. La petite poupée sourit et fila dans la salle de bain. Son peigne dans une mains les rubans rose dans l’autre, elle attacha ses cheveux, elle soupira et retoucha son rouge aux lèvres. Dans le miroir de la salle de bain, elle fut comblée, mais elle venait de comprendre que c’était jour de congé. Cacilie qui ne voulait pas défaire ce qu’elle avait mis plus de deux heures créer, attrapa son manteau, un sac pleins de fantaisie, de mystère et ferma la porte pour une nouvelle journée ici-bas...
Revenir en haut Aller en bas
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Cacilie - Illusion de la douceur   Ven 1 Juil - 23:52

Nyolo bonsoir, douce enfant !

Belzeneff est passé un peu tard sur ta fiche. Ce n'est pas que Belzeneff t'a oublié, non, non, c'est juste que la petite souris lui a dit que tu étais absente alors du coup il ne s'est pas pressé.

Avant de te faire passer le test, Belzeneff te signale que malgré le fait que tu sois dyslexique, les fautes sur ta fiche restent nombreuses ce qui est fort dommage. Si tu as besoin d'aide, n'hésite pas à recourir à un correcteur tel que BonPatron, sinon contacte un membre du staff, nous serons ravi de t'aider !

Ton don est aussi chouettement bien trouvé, ceci dit tu n'en décris pas précisément les limites. Hormis qu'il te fait souffrir, on ne sait pas jusqu'où peut aller Cacilie ce qui est bien embêtant car il ne faudrait pas que la princesse ne devienne un roxxor. Les trous noirs seront donc à proscrire nous vous prions.

Nous te faisons passer le petit test d'entrée.

    Lalala lala
    CHAT-DÉBLOQUE !


    Nous on veut savoir où
    elles sont tes cicatrices !
    Salut bôté, nyolo ! Alors dis-nous, comment tu trouves Belzeneff ? Il te fait de l'effet ?
    Ah bon ? Alors si c'est comme ça, question piège ! Dis-nous quelle est ta tenue préférée !
    D'accord et ton type d'homme ou de femme préféré ? Au niveau du caractère nous voulons diiiire.
    Nyolo ! Et l'autorité ? Tu en penses quoi de l'autorité ? Ça te dirait de recevoir des ordres ? Si on te demande d'aller couper du bois avec tes petites mains, tu le fais ?
    Bon comme j'ai pas d'idées j'ai pris une question d'un test de Aufemin.com : si tu trouves du rouge à lèvre sur les manches de ton mari tu piques une crise de jalousie ?
    Et pour finir, as-tu un rêve particulier ?


Code du questionnaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Cacilie - Illusion de la douceur   Ven 16 Sep - 18:47

La fiche et le compte étant abandonnés depuis plus de deux mois, Belzeneff se décide enfin à la refiler à la morgue.

Allez zou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Cacilie - Illusion de la douceur   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cacilie - Illusion de la douceur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Stop-Motion] Particle illusion 3.0.
» illusion d'optique...trouvé par Alf007
» Et plus que l'air marin, la douceur angevine
» Mission Classique : Douceur de Cerise [Toutes plateformes]
» Un petit peu de douceur dans ce mondde de brute
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Prélude :: ✎ Cimetière-
Sauter vers: