AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Lovely, Lovely Bird...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Lovely, Lovely Bird...    Lun 11 Avr - 23:31

    Fiche de
    Lovely



    © Tomape (Deviant Art)

    Nom : Qui sait?
    Prénom(s) : Lovely
    Sexe : Euh, ça ne se voit vraiment pas que je suis une fille?
    Rang : Faites vous plaisir, j'aime bien les surprises. ♥
    Orientation sexuelle : Je ne pense pas avoir eu le temps, ici ou ailleurs, d'expérimenter ce genre de choses. Néanmoins, je n'ai aucune attirance pour les femmes.
    Âge : Entre 18 et 22 ans, personne n'en est certain, même pas moi.
    Origines : Anglo-Saxonne

    Divinité servie : Oppse
    Élu dominant : Astaroth
    Grade : Marionnette, c'est ça? On tire encore sur mes ficelles!
    Don : Douceur de l'Illusion (Je suis toute ouïe si vous avez quelque chose à re-dire, j'ai eu un gros blanc pour le don, donc en gros j'ai brodé petit à petit)

    Spoiler:
     
    Arme(s) utilisée(s) : Lovely utilise son don aussi souvent qu'elle le peut, étant donné sa force physique plus qu'insignifiante, elle essaye de privilégier le combat à distance pour ne pas être physiquement vulnérable. Cependant, son arme est une immense ombrelle (entre 1m20/1m50) rose au bout pointu et à la toile plus robuste que l'acier. Cette arme fait à la fois office d'attaque et de défense, protégeant Lovely lorsqu'elle s'ouvre. Elle possède un poignard en acier tout simple.




    Description Physique : "Je suis...Je suis vraiment minuscule, j'ai toujours été comme ça?" Lovely n'est effectivement pas très grande et atteint à peine les 1m60. Deux longues jambes se dressent sous une fine robe blanche, révélant des pieds fins, pour ne pas dire osseux, à leurs extrémités. Lovely posséde des formes peu développées, une petite poitrine, des hanches saillantes, une taille harmonieuse, cela n'enlève rien à son charme. Ce qui est étrange chez elle, c'est que malgré l'innocence, la candeur, de sa silhouette, elle n'en est pas moins féminine. On remarque également l'étrange minceur de la jeune fille, ce qui, ajouté à sa petite taille, lui donne un aspect des plus fragile. De plus, sa peau est d'une finesse incomparable et dévoile ça et là quelques veines aux couleurs bleutés.
    "J'ai des fleurs qui poussent dans mes yeux!" Sur un cou délicat est monté un doux visage en forme de cœur au teint couleur de pêche. Des traits réguliers, un nez qui pousse comme un bouton de rose au milieu d'un champ, de maigres joues, mais la cerise sur le gâteau est sans aucun doute les deux joyeux colorés qui illuminent son visage, ses yeux. Un artiste aurait parlé d'une "toile aux milles couleurs", Lovely se contente de dire que des "fleurs poussent dans ses yeux". En effet, deux yeux pareils à des diamants se distinguent sur l'étendue laiteuse de son visage, mariant les couleurs chaudes de l'ambre, froides de l'émeraude et douces du corail. De longs cils noirs ornent ses paupières gardant jalousement les bijoux qu'ils surplombent. Juste au dessus d'un menton pointu se dessinent de fines lèvres dont les coins se joignent en un sourire naïf, vous savez, le sourire qui vous aveugle de sa pureté et de son innocence, ce sourire que vous n'avez plus.

    Description Mentale : "Pardon? Tu as besoin d'argent pour enterrer ton lapin albinos qui est mort hier soir? Tiens, prends ça, c'est tout ce que j'ai." Il faut dire que Lovely est plutôt quelqu'un de crédule, pas qu'elle soit stupide, non, simplement elle a envie de croire que les gens ne sont pas tous des imposteurs, quitte à subir les conséquences de chaque mensonge qu'elle a cru. C'est une façon pour elle de se convaincre que le monde actuel n'est pas complètement corrompu, après tout, c'est encore une enfant à l'intérieur, elle a encore cette naïveté propre aux petites filles qui croient encore que le prince existe et que la sorcière finira toujours pas être vaincue.
    "Arrêtez de le traiter ainsi! Vous n'avez donc aucune conscience?" Lovely possède ce courage que l'on peut qualifier "d'idiot", oui, un "courage idiot" c'est exactement le genre de courage qui vous amène dans des situations déplaisantes pour chaque acte de bravoure que vous aurez réalisé. Pour éclairer un peu vôtre lanterne, imaginez un instant que A traverse la route et qu'une voiture se rue sur lui, Lovely n'hésitera pas à le pousser violemment pour qu'il en ressorte indemne, ou encore que B se fasse violenter par trois grosses brutes, encore une fois Lovely s'interposera malgré son 1m60 et ses deux faibles petits poings. C'est ça le courage idiot, c'est lorsque pendant un instant vôtre instinct de survie se met sur "OFF" et vous laisse vous débrouiller tout seul.
    "Allez, encore 334 pommes de terre à éplucher, tu vas y arriver!" Il ne faut pas croire que la petite Lovely est mentalement faible, elle fait d'ailleurs preuve d'une ténacité, d'une patience et d'une assiduité hors du commun. Ce genre de qualités devient très utile lorsque vôtre force physique est...inexistante? Non, n'exagérons rien, nous dirons simplement "faible". Effectivement, il y a tout de même une certaine justice dans ce monde, ainsi Lovely possède la force morale nécessaire à sa survie, mieux même, à son développement. Je ne pense pas que vous la verrez abandonner d'aussi tôt, du moins pas sans avoir une idée derrière la tête.
    "Si je bouge la reine, elle prendra mon fou, mais si je bouge mon chevalier, c'est une victoire assurée!" Comme je l'ai dit plus haut, il y a une justice dans ce monde (ou pas), ainsi Lovely ne cherche pas à décupler sa puissance physique, toute sa force étant dans sa tête. En effet, la jeune fille détient une grande intelligence, elle a l'atout de visualiser clairement les situations de manière à toujours trouver une stratégie adéquate, l'affaiblir physiquement est donc voué à l'échec...et mat!
    "...Oui Madame..." En dehors de ses poussées de bravoure insensées et ses savantes stratégies, Lovely est quelqu'un de particulièrement timide et posé, si elle n'a pas à s'imposer dans un échanger verbal, elle ne le fera pas, sa passivité se traduit même parfois par un mutisme. Cependant, elle tient quand même a respecter ses interlocuteurs, surtout ses supérieurs, il n'est donc pas étonnant qu'elle passe du silence à la conversation sans fin si elle ne veut pas vous déplaire. Néanmoins, si vous ne lui plaisez pas, elle gardera difficilement sa langue dans sa poche.
    "...Ne crois pas que la partie est gagnée..." Jusqu'ici, Lovely semble particulièrement...insignifiante, elle ne pourrait même pas se battre, la gamine. Cependant, il suffit d'un élément déclencheur pour que sa puissance se révèle. Non pas qu'elle soit bipolaire, simplement il ne faut pas crier "Nyolo" trop vite. Pour faire simple, malgré sa crédulité, sa naïveté, sa gentillesse, son dévouement...Lovely (lorsque son instinct de survie reste sur "ON", hein, soyons précis) possède cette violence, cette brutalité, cette agressivité que certaines personnes n'atteignent jamais. Il n'y a rien de plus dangereux que la fureur qui dort. Sans oublier que les apparences sont trompeuses, un atout de plus de son coté. Personnes ne prendrait peur devant sa silhouette maigrelette, mais comme on dit, il ne faut pas regarder le corps mais le cœur.
    "Je...Je ne me souviens pas...je ne me souviens plus..." Il faut savoir que Lovely a perdu un bon nombre de souvenirs durant ce douloureux voyage pour arriver ici, il est donc possible que certains cotés de son caractère ne se découvre qu'au fur et à mesure, même moi je ne peux vous en dire plus à propos d'elle. Cependant, ces "parties" de sa personnalité de se découvriront sûrement qu'au moment venu. Qui sait à quoi il faut s'attendre?


    Signes particuliers : Des yeux aux milles couleurs, elle ne les avait sûrement pas sur terre, ces yeux là...
    Talents spéciaux : Un réel talent dans l'observation et dans l'introspection des gens, elle vous révèle, parfois elle arrive à vous connaître mieux que vous même, vos mensonges, vos peurs...ce n'est en aucun cas un pouvoir, ce n'est que de l'observation, mais son passé l'a obligé à développer quelques facultés pour réussir à vivre, que dis-je, survivre. En même temps, elle souhaite réellement "croire" en vous, "croire" en ceux qui l'entourent, et il arrive qu'inconsciemment elle noie ses impressions et se force à vous croire, parce qu'elle aimerait que ce soit vrai. De ce fait, il est plutôt facile de la berner, la pauvre.
    Aimez-vous les rhododendrons ? Personnellement, je n'ai pas encore de point de vue là dessus. On va dire oui. [Code validé par Astaroth. Bon kooraj pour le reste de ta fiche le piou-piou !]

    Votre personnage est-il victime d'amnésie ? Oui, pratiquement l'intégralité de son passé est encore un mystère pour elle.
    Citation : "Ce qui est doux, c'est d'être arrivé quelque part, fût-ce au bout du désespoir, et de dire: Ah! bon, c'était là. Je suis arrivé maintenant."
    Biographie :

    Lovely est née à Londres, cela ne fait aucun doutes, même elle s'en rappelle. C'était un petit hôpital de banlieue, un hôpital aux murs d'une blancheur immaculée, où la chaleur humaine semblait avoir été annihilée par la froideur des lieux. Le plus frappant, c'est que Lovely se souvient parfaitement du visage de sa "mère", la vraie. C'était une jeune fille à la peau claire, au regard perdu et emplit de douleur. La peur suintait de tout les pores de sa peau et Lovely se souvenait encore aujourd'hui de ce qui semblait avoir été ses cris, des cris désespérés, des cris lâchés comme un dernier appel aux secours. Ce fut la première et la dernière fois qu'elle la vit. "Abandonnée", ce fut le premier mot qu'elle apprit d'après l'assistante sociale. A partir de ses quatre ans, elle passa de mains en mains, de portes en portes, de maisons en maisons. Elle se souvient clairement ne jamais avoir ressenti de la quiétude durant ces années, et pourtant c'était bel et bien les plus belles. A 6 ans elle atterrit dans une famille pauvre, un homme et une femme qu'elle ne prit même pas la peine d'appeler "parents". Son quotidien était fade, elle n'était pas malheureuse, elle s'y était résigné. Malgré quelques coups, quelques cris, quelques pleurs, elle tenait bon, buvant la soupe, mangeant le pain, dormant sur le matelas du grenier. Elle tenait bon et remerciait le ciel chaque jour pour la douce misère qu'elle subissait, sachant parfaitement que cela aurait pu être pire. Elle résistait, elle disait "Oui", "Merci", "S'il vous plait", elle les flattait lorsqu'il le fallait, mais rien à faire, ils ne furent jamais satisfait. Deux ans plus tard, elle se dirigeait vers une autre famille, plus loin de Londres. Il semblerait qu'elle y soit resté plus longtemps, elle avait apprit à se faire toute petite, à prendre le moins de place possible, à travailler dur. Ses efforts portèrent leurs fruits. Du moins, elle le croit, étant donné qu'à partir de cette période là, aucun souvenir ne lui revient jusqu'à la fin. La fin? Oui, Lovely se souvient d'une ruelle près de son université, oui elle s'en rappelle nettement, elle allait à l'université, elle s'en était finalement bien sortie, elle se souvient également de la présence d'une personne qu'elle connaissait, elle n'aurait pas su dire qui (encore cette fichue amnésie), mais cette présence était censée être amicale, Lovely se sentait protégée avant que quelque chose aille de travers. A vrai dire, elle ne se souvient pas de ce qui se passe ensuite, elle vit une lumière blanche et entendit une phrase avant de s'assoupir dans un sommeil qu'elle espérait éternel, "You're Lovely". Ce qui s'est passé? Pourquoi ces mots? Pourquoi cette impression de délivrance lorsqu'elle avait fermé les yeux? Ça, elle n'en sait rien, aucun souvenir, aucun indice, juste cette sensation que quelque chose cloche. Elle ne se rappelle même pas de son vrai prénom, elle a donc emprunté le "Lovely" de son dernier interlocuteur . Et puis, ce "Nyolo" à son réveil et cet environnement étrange et menaçant. "Rien que ça..."


    Test RP


Une douleur lancinante, des cris au loin, des lumières...
"Son pouls est faible, vite,vite...", "Éloignez cette fille, elle doit être en état de choc...", "Vite, vite, réanimez là..."
La jeune fille voulait ouvrir les yeux, mais petit à petit les voix se faisaient de plus en plus faible, les lumières de plus en plus douces,mais la douleur de plus en plus forte. Les bruits se perdirent au loin tandis que la nuit l'engloba de sa noirceur. Elle était là, seule avec sa souffrance dans l'immensité de ce qui ressemblait étrangement au néant. Ses yeux toujours clos, elle resta ainsi, baignant dans cette quiétude. C'était une délivrance, n'est-ce pas, de pouvoir apprécier le silence sans se soucier de ce qui allait venir après, sans se soucier des peines, des obstacles, des pleurs, même les bonheurs semblaient bien fades à coté de la tranquillité de ce grand "rien" autour d'elle. Peut-être que tout cela n'était qu'un rêve, mais si c'était le cas elle avait dû attendre bien longtemps pour s'engouffrer dans ces songes, et jamais, ô grand jamais, elle n'avait réussit à ressentir ce vide en elle lorsqu'elle en avait le plus besoin. Elle ne voyait rien, n'entendait rien, elle n'était même pas heureuse, elle ne souriait pas, elle était simplement...soulagée. Peut-être que c'était ça, la mort, une paix infinie, une tiédeur chaleureuse contre vos joues, une mains qui caresse votre visage...dans cette espace inconnu, elle pouvait tout imaginer, personne ne pourrait l'empêcher, d'ailleurs qui le ferait? Qui serait assez cruel pour l'arracher au calme dont elle avait toujours rêvé? Existait-il réellement sur Terre quelqu'un d'aussi barbare?

Un geste brusque, du désespoir, de la peur...
"Elle est dans le coma, elle ne peut pas vous entendre...", "C'est un stade II, nous gardons espoir...", "Reviens, je t'en supplie, reviens..."
Son environnement commençait à s'agiter, la sérénité se craquait comme une vitre sous les coups d'un marteau. Non, non, pourquoi? Qui? Qui osait? Qu'avaient-ils fait de son répit? Étrangement, elle ne se sentait pas attirée, elle se sentait éloignée de quelque chose, éloignée de son humanité, éloignée de tout ce qu'elle était, éloignée d'elle même. Elle sentait son corps, si elle en possédait encore un, se fendre d'une plaie béante. Tout son être, toute son âme se séparait de son enveloppe, et vint le moment où elle ne ressentait même plus de sensation physique. Rien, plus rien, ni même la fragilité de sa peau, encore moins la finesse de ses cheveux ou la rondeur de ses joues n'était décelable dans cette immensité de sensations, d'émotions et de douleur. Elle était aveuglée, ses yeux, du moins ceux qu'elle possédait auparavant, étaient resté clos. Une fin, une fin approchait, un dénouement, une issue, une solution, un terme. Elle se sentit submergée de lumière et d'ombre en même temps, la douleur s'emparait d'elle, la peur également, la peur d'une enfant, la même peur qu'elle avait ressenti il y a une dizaine d'année de cela, celle de l'inconnu. Et elle se laissa aller à l'abandon, laissant l'effroi la torturer et le tourment la tirailler.

Des questions,
"Nyolo!", "Nyoloooooo!", "Nyolooooooooooo!"
Elle se frotta les yeux, entrouvrit ses lèvres, rejeta une mèche rebelle. La jeune fille se sentait vide, vide comme la coquille qu'un crustacé aventureux aurait abandonné, vide comme la grotte qu'un ours ennuyé aurait délaissé, vide...vide...vide. Elle releva difficilement son buste, s'appuyant sur ses bras, et ressenti presque immédiatement une migraine atroce. Elle aurait préféré voyager en première classe, peu importe où elle était, son expédition avait été longue et douloureuse. Après quelques minutes d'adaptation à la souffrance, elle observa les alentours ainsi que ses mains, ses jambes, ses pieds, ses longs cheveux dorés. Milles questions s'imposèrent à elle, elle ne se souvenait pas de ça, elle ne se souvenait même pas de son prénom. Où peut-être cette phrase, cette dernière phrase? "You're Lovely", était-elle réellement Lovely? Quel nom étrange, tant pis, cela ferait l'affaire le temps de trouver mieux. Elle avait l'impression d'avoir parcouru des milliers de kilomètres pour enfin arriver la où elle devait être, à la fin de son périple.


Dernière édition par Lovely le Mar 12 Avr - 21:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lovely, Lovely Bird...    Mar 12 Avr - 21:00

Tout ce qui manquait a été ajoutéééééé, piou~
(Partie RP, Histoire, Don, Arme)
Revenir en haut Aller en bas
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lovely, Lovely Bird...    Mer 13 Avr - 13:08

    Petit Questionnaire
    Vicieux, nyolo !



    Nyolo ! Nous sommes curieux de
    savoir qui vous êtes !
    Nyolooo, oh un petit oiseau ! C'est bon en brochettes les oiseaux ! Nous pouvons te manger ? À quelle sauce ?
    Vraiment ? Oh dommage. Et sinon, piou-piou, tu aimes chanter quoi ?
    Hinhin, nyolo nous voyooons. Allons, allons, petit piou-piou tu dois bien avoir des vices cachés. Tu fantasmes sur quel chanteur ?
    Mais sinon on sait toujours pas quel type d'oiseau tu es ! Canari ? Colibri ? Vautour ?
    Aha, elles t'embêtent mes questions, tu préférerais pioupiouter ?
    Et sinon tu aimerais jouer aux échecs avec nous ? Belzeneff s'ennuiiiie.
    Ow, ça veut dire que tu nous aimes bien alors ?


Code du questionnaire:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lovely, Lovely Bird...    Mer 13 Avr - 13:54

    Petit Questionnaire
    Vicieux, nyolo !



    Nyolo ! Nous sommes curieux de
    savoir qui vous êtes !
    Nyolooo, oh un petit oiseau ! C'est bon en brochettes les oiseaux ! Nous pouvons te manger ? À quelle sauce ? Me manger? Vous avez vu mon gabari? Même un chat ne serait pas repu avec moi! (Bon, peut-être qu'un chat n'aurait pas non plus l'idée de me manger...)
    Vraiment ? Oh dommage. Et sinon, piou-piou, tu aimes chanter quoi ? J'aime bien chanter des berceuses, tu vois, mais le problème c'est que ça endort les gens, alors personne ne m'écoute jusqu'à la fin...c'est triste.
    Hinhin, nyolo nous voyooons. Allons, allons, petit piou-piou tu dois bien avoir des vices cachés. Tu fantasmes sur quel chanteur ? Vices? Connais pas. Fantasmer? Ça, peut-être que ça m'arrive oui. N'importe lequel tant qu'il est grand, protecteur, beau, gentil, intelligent...et il a pas besoin d'être chanteur, finalement. Je veux un prince, moi!
    Mais sinon on sait toujours pas quel type d'oiseau tu es ! Canari ? Colibri ? Vautour ? Colombe, ça sonne bien non? La bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe...raison de plus pour ne pas me manger, ça se mange pas, les colombes!
    Aha, elles t'embêtent mes questions, tu préférerais pioupiouter ? Piou piou...Non, moi j'aime bien les questions de Belzeneff.
    Et sinon tu aimerais jouer aux échecs avec nous ? Belzeneff s'ennuiiiie. Oh oui! Jadore les échecs! Mais je vous préviens tout de suite, je suis plutôt douée à ce jeu!
    Ow, ça veut dire que tu nous aimes bien alors ? Je n'ai pas encore d'avis sur la question, mais on va dire oui, tiens, pour vous faire plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Oppse
PNJs ☬ Your Divine Master

PNJs ☬ Your Divine Master
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lovely, Lovely Bird...    Mer 13 Avr - 16:56

Bonjour Lovely !

Bienvenue sur notre humble forum et merci de ton inscription.
Alors ta fiche est parfaite, j'ai pris beaucoup de plaisir à la lire. Pas de fautes, un style fluide, simple et amusant pour un personnage original et meugnon comme tout. En somme j'aime beaucoup. Un grand bravo à toi !
C'est sans hésitation et avec un immense plaisir que je te valide !



Par contre le camp des Oppsédés traverse une petite crise au niveau de ses Élus, en conséquences nous avons des problèmes importants au niveau de l'administration ce qui fait que... Tu n'as pas d'Élu pour l'instant. Mais n'ait crainte ! Je vais te placer sous l'aile de mon fils, Astaroth, le temps que les choses s'arrangent. Il faut bien qu'il travaille de temps à autres le fiston.

Bon RP et amuse-toi bien parmi nous !
Je te recontacterais bientôt pour t'assigner un Élu en bonne et dûe forme Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lovely, Lovely Bird...    Dim 7 Aoû - 22:44

Déplacement de la fiche dans le cimetière pour cause de non-recensement.
Si jamais l'envie te prend de revenir parmi nous, sache que tu seras accueilli à bras ouverts et qu'il te sera possible de reprendre cette fiche.

Adieu et merci d'avoir participé à cette grande aventure qu'est AJE !
NYOLO-BISOUS !
Now r rdy 2 invade z

*mange la fiche*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Lovely, Lovely Bird...    

Revenir en haut Aller en bas
 

Lovely, Lovely Bird...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Lovely Complex
» N°313 PEUGEOT 604 + CARAVANE STERCKEMAN LOVELY 400
» Stevie-Wonder, Isn't he lovely?
» Liste de Maxwell - Liste close pour de bon
» N°315 Citroën DS + Caravane Sterckeman lovely
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Prélude :: ✎ Cimetière-
Sauter vers: