AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Chocolate, Trap and Sun ! [1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Lun 11 Avr - 17:01

Nyoloooooooooooo ! Entrez petits pantins démembrés ! Vous avez senti l'appel du chocolat ? Moi aussi j'ai eu des envies sucrées en voyant le bel œuf qu'avait pondu une chouette poule pas loin d'ici.

Alors j'ai eu envie de faire profiter tout le monde nyolo ! Si c'est pas fantastique tant de générosité !

Admirez la splendeur de notre travail. Belzeneff pourrait être élu ouvrier de l'année nyolo ! Avec une truelle et une pioche, je pourrai faire Igor dans un cimetière nyolo ! Il est beau mon château, vous voulez que je vous explique comment je l'ai fait ?! Hé bien, vous prenez un seau, un peu de sable et... Comment ça vous voulez pas la recette du pâté de sable ?! Ils sont délicieux mes pâtés ! Avec un toast et... VOUS COMPRENEZ RIEN AU TENNIS !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Nyolo, vous me donnez de l'urticaire, Belzeneff n'aime pas ce gratter nyolo.

Hem, toutefois, vous avez été nombreux à pleurer dans mes jupons pour pour participer à la grande surprise de Belzeneff ! GRAND MAL VOUS EN FASSE MISERAAAABLE VERMINE ! NYOLOHOHO !!

Passez donc les immenses grilles de ce château. Attention au pont levis, le soleil l'aura peut-être rendu un peu mou... Si vous tombez dans les douves, gare aux lezgourous qui se cachent en dessous !

Vous avez franchi l'immense porte du château nyolo, vous allez avoir des regrets ! Nyolo, ici, c'est moi le maître. N'ayez pas une seule seconde l'espoir qu'une divinité vienne vous aider, en ENCORE MOINS les Élus Primordiaux. Belzeneff vous livre à vous même sur un plateau d'argent certifié La Poste. Oui, Belzeneff aime faire sponsoriser ses créations nyolo.

Nyolo, ici c'est le hall du château. Vous passerez tous par ici pour accéder aux différentes salles qui constituent les lieux. L'atmosphère est lugubre et pesante. L'odeur aphrodisiaque du chocolat est si omniprésente qu'elle vous étouffe nyolo ! Pensez à prendre un parapluie, vous n'êtes pas à l'abri d'une avalanche chocolatée ! Nyolohoho ! Owi des petits gnufs enrobés en chocolat ET PAF ça fait des Chocapic ! Belzeneff a résilié son abonnement pour la télé récemment, Belzeneff n'est plus très à jour sur la publicité nyolo. Comment ça ça ne vous intéresse pas ?! Belzeneff est TRES intéressant. TU NE TROUVES PAS ?!
Hé bien tant pis pour toi NYOLO ! Dans cette immense pièce aux allures de château de la renaissance, il n'y a rien. Rien à part ta seule personne et celle de ceux qui potentiellement pourront être tes alliés nyolo. Mais ne dit-on pas qu'il ne faut jamais tourner le dos à un étranger Nyolo ?!

Mais Belzeneff n'est pas un monstre. Non, Belzeneff t'aime bien. Alors Belzeneff a affiché un plan sur l'un des piliers du hall. Vous pouvez le décrocher et vous en servir pour vous guider dans le château nyolo. Vous ne pouvez quitter une salle qu'au bout de 3 posts nyolo. Si la carte est déchiré, tant pis pour vous, vous serez éternellement perdu nyolohoho.
Les petits points de couleur indiquent la présence d'objets, ou autre. A vous de découvrir ce que la couleur cache. Belzeneff est un petit farceur nyolo ! C'est Belzeneff qui décidera du contenu du point, alors soyez patients et attendez la réponse de Belzeneff !
Pour faciliter la dynamique, il n'y a pas d'ordre de post Nyolo !

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Sois prudent petit pantin nyolo. Si tu as de la chance, peut-être ne t'arrivera-t-il rien. Mais ici, la chance n'existe pas. Ici on dit Belzeneff la chance ! C'est MOUAHAHAHAHA ! Nyoloooooooo !

QUE LA FÊTE COMMENCE !


PS : Si vous avez des questions à poser à ma sublime personne, n'hésitez pas à m'envoyer une carte postale (ou un MP) NYOLO !


Dernière édition par Belzeneff le Mar 3 Mai - 14:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Lun 11 Avr - 17:36

Un jeu... voilà dans quoi Jiang Wei était prit à l"heure actuel. L'endroit où il était arrivé dans ce monde il y quelques temps... S'était vu attribué un château, cette dernière chose était déjà bien étrange... Mais ce qui avait littéralement abasourdie le jeune stratège, c'était la matière qui composait la battisse... Du chocolat visiblement. Regardant l'imposante construction de sucre et de cacao depuis son perchoir, il prit la résolution d'aller vers cette dernière afin de l'explorer. Sa curiosité avait de nouveau prit le pas, il fallait dire que ce qui était étrange attirait naturellement l'Homme. Plus il était proche de son objectif, plus son visage affichait sa stupeur. Arrivant devant l'entrée, il laissa la queue de sa lance taper le sol et leva son regard vers les hauteur du château qui se dressait devant lui. Comme à son habitude, il fit du zèle en hurlant:

" Je suis... Jiang Wei ! Je souhaite m'entretenir avec le maitre de ce château !"

Bien évidemment aucune réponse ne lui fut donné, soupirant et fermant les yeux, il avait bien comprit qu'il devait surement entrer dans l'imposante construction, c'est donc le pas léger et l'esprit inquisiteur qu'il pénétra dans la château, étrangement, malgré que ce dernier était en chocolat, son infrastructure était de type médiévale comme Jiang Wei avait pu en visiter en Chine lorsqu'il y était. Une chance en somme, il n'était pas si dépaysé, bien que l'odeur était un tant soit peu différente d'un véritable bastion. Le long couloir suivant l'entrée le fit aboutir dans un hall d'un taille conséquente, visiblement prévu pour contenir plusieurs personnes et non pas un seul convive. Devait-il s'attendre à voir arriver d'autres personnes en quêtes de réponses à ce curieux bastion fait de douceurs ? Il scruta avec intention la salle, bien que spacieuse, elle était propice au embuscades et autre dissimulation du fait du nombre de colonne la parcourant. Bien que le centre de la salle était vaste et dégagé. Son regard se posa alors sur une feuille de papier qui était disposé devant lui sur l'une des colonnes, il s'agissait d'un plan... visiblement quelqu'un l'avait laissé ici.

" Il semblerait que quelqu'un veuille que l'on explore ce château, quel est donc l'esprit tortueux qui à pu créer un tel endroit... Nul doute qu'il va falloir être prudent. Mieux vaut attendre l'arrivé d'autres personnes. Je doute que cet endroit passe inaperçu au vu de sa position géographique."

Jiang Wei s'asseyait alors en tailleur, sa lance posée sur ses jambes le plan dans les mains. Il s'efforçait de mémoriser ce dernier afin de prévenir à tout problème futur, mais cette endroit était vraiment sinueux comme pas deux. Ainsi, sortant un parchemin, il commença à reproduire le plan, surement l'organisateur de cet événement n'avait-il pas prévu telle action de la part de l'un de ses pions. Après de longues minutes, Jiang Wei rangeait le parchemin dans sa tunique et lança son regard vers l'immensité du hall. Il aurait pu décider d'aller seul vers son objectif et de laisser les futurs arrivants sans le moindre systéme de repérages, mais il était plus prudent de se déplacer à plusieurs dans ce genre de moment.

Méditant presque, il finit par entendre des bruits de pas... Très légers mais peu hésitant, une personne arrivait visiblement vers Jiang Wei, qui était-elle... allié ou ennemie ? Non ça n'importait peu, tous n'était que des pions dans ce bastion en fin de compte...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Lun 11 Avr - 17:48

Quand j'arrivais a quelques mètres du Château, mon flair de Renard m'indiqua qu'il était en chocolat... Ce qui je dois avouer me tenta au plus haut point, alors je me mis a courir en direction du château, me léchant les babines! J'arrivais a ses portes,
J'étais comme d'habitude en train de me promener dans les plaines... En réalité, je cherchais des POULES ! Mais aujourd'hui, y en avait pas beaucoup... Voir pas du tout...
Quand tout d'un coup j'aperçus au loin, une masse qui semblait avoir la forme d'un château, et qui était de couleur marron, un joli marron brillant !! En plissant mes petits yeux je distinguais bien la forme, c'était effectivement un château !!

"Ow le chouette châteauuu"

Je courais vers celui-ci ! J'me disais qu'il y avait surement quelque chose à voir! A mesure que je me rapprochais de celui-ci, je sentais une douche odeur m'envahir, celle du...chocolat. Je courais de plus en plus vite et l'odeur affolait mes naseaux ! Arrivé a la porte de celui-ci, je ne pus m'empêcher de léchouiller les portes, je l'avoue, je tentais même d'en croquer un morceau, malgré que le soleil le ramolisse quelque peu, le chocolat restait toujours aussi dur. Et je ne pu en enlever qu'un tout petit morceau, tant pis...

Je rentrais a l'intérieur, et je vis un jeune homme assis a terre, qui semblait être en train de méditer ! Je m'approchais doucement de lui, non sans lécher le sol, une fois a sa hauteur je le regardais et ...

"Ow la chouette poule ! ! "

Je lui léchais le visage... Je ne sais pas ce qui me prenait, surement l'odeur du chocolat qui me perturbais quelque peu ... J'essayais de reprendre mes esprits...

"Moi c'est Stiigma, tu as vu ce drôle de château ?
Tu est en train de faire quoi ? Est ce que tu as lu le papier qu'il y avait sur la colone ? J'suis trop petit, pour le lire, tu veux bien me dire ce qu'il y avait marqué dessus??"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Lun 11 Avr - 18:19

Mely était entrain d'errer, oui c'est ça errer dans les vastes plaines d'Erbhefhöle. Sa nouvelle démarche qui avait été l'objet de toute ses attentions pendant les premières heures de sa déambulation était un sujet duquel elle avait fait résolument le tour. A présent, il n'y avait plus qu'une chose qui obnubilait ses pensées. Sa main se porta jusqu'à son nouveau ventre plat et musclé tandis qu'un grognement sourd et menaçant retentissait.

Melyana avait faim.

Une grimace était apparut sur son visage parfait, la faim n'était pas vraiment quelque chose qu'elle avait connue jusque là, sa mère était même plutôt du genre à remplir son assiette une seconde fois sans demander l'avis de sa fille. Après quelques pas incertains, la belle rousse trébucha, et tomba à plat ventre sur le sol. Dieu qu'elle avait faim c'était affreux.

Pensant réellement qu'elle allait rester là, étendue, jusqu'à ce qu'une bestiole à l'aspect faussement « trop mignon » ai la bonté d'âme de la croquer et ainsi de régler le problème.
C'est alors qu'une odeur familière lui fit relever le visage, une odeur prononcée qui lui donnait l'eau à la bouche, Mely écarquilla les yeux, au loin elle voyait quelque chose, quelque chose de haut, d'imposant, un château. Etait ce une hallucination ? Et si ce n'était pas le cas comment avait elle fait pour ne pas le voir jusque là... Son ventre grogna une nouvelle fois... Qu'importe, cette bâtisse sentait le chocolat et le chocolat c'était bon pour les affamés.

Gagnée par une force nouvelle, la jeune femme se releva, et se rendit jusqu'au pied du château dans lequel elle espérait pouvoir trouver le gite et le couvert. Or, plus elle avançait plus une impression étrange la saisissait. Elle n'était plus qu'à quelques mètres maintenant lorsque, levant les yeux, elle tenta de discerner ce qu'elle pensait être une hallucination. Hésitante, elle fit néanmoins les quelques pas qui la séparaient du château, aux aguets, l'odeur de chocolat de plus en plus forte.

Du chocolat ?

Elle n'en revenait pas. Sa main vint se poser sur un bout de mur, puis elle s'approcha pour sentir un peu mieux. Soudain son visage s'illumina, et elle tenta d'attaquer le mur à pleine dent. En vain. Avec ses nouveaux ongles manucurés, elle gratta, mais hormis des copeaux ce qui n'étaient dans le fond pas si mal, elle ne récolta rien sauf peut être un ongle cassé qu'elle regardait d'un air circonspect, si elle comptait réellement manger ce n'était pas pour tout de suite.

L'espace d'un instant, elle failli donner un coup de pied magistral, mais se retint lorsqu'elle réalisa que si le château était toujours là, droit et fier, et ce apparemment depuis plusieurs années, voir siècles, ce n'était surement pas avec son misérable pied protégé par une misérable ballerine qu'elle allait parvenir à faire un trou.

Elle remarqua alors les portes du château ouvertes, avec un peu de chance peut être trouverait elle son bonheur... Mely jeta un regard derrière elle, et puis peut être que ce château serait plus sûre que les parages...

« Vu ce qu'il se passe ici le jour... je ne préfère même pas savoir ce qu'il se passe la nuit. » Murmura t'elle avant de se décider sous les menaces répétées de son estomac.

« C'est bon j'ai comprit. »

Après ces quelques mots adressés au bruyant protestataire, elle se dirigea donc vers les portes, peu confiante, elle entra néanmoins. Le hall dans lequel elle se retrouva était splendide, immense, lui faisant lever les yeux jusqu'au plafond, son visage trahissait toute sa surprise. Ce n'est qu'alors qu'elle remarqua la présence de deux âmes qui se trouvaient là. Timidement, elle s'avança jusqu'à eux... Un jeune homme était assis en tailleur à ses côtés un renard. La chose sur Terre ne serait pas passée inaperçue, pendant l'espace d'un seconde, la jeune femme s'apprêta à faire demi tour. Mais son ventre gargouilla à nouveau profitant de l'écho magnifique de la salle, trahie, Mely se décida à faire face.
Elle avait bien entendu vaguement une voix en entrant mais était loin de se douter que c'était le renard qui avait parlé.

« Euuh excusez moi. Bonjour... Désolée de vous déranger. Je suis un peu perdue. »

Son ventre se manifesta à nouveau sans doute la trouvait il trop lente.

« Peut être sauriez vous où je pourrais trouver de quoi manger ? »

Avec un peu de chance, le jeune homme était le propriétaire des lieux...
Revenir en haut Aller en bas
Alvaro
Ψ Narcissique Impitoyable Ψ

Ψ Narcissique Impitoyable Ψ
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Lun 11 Avr - 19:16

J’errais tranquillement et silencieusement dans la plaine, faisant une habituelle cueillette de champignons pour la composition de mes poisons, lorsque soudain un détail pour le moins gigantesque vint frapper mon esprit. Quelque chose avait changé aux alentours. En effet, un immense château de couleur brune se trouvait non loin de là. Depuis quand était-il apparu… ? Je ne le savais guère. Ma curiosité étant piquée à vif, ainsi je me mis en route pour ce dit château.

N’étant plus qu’à quelques mètres, j’aperçu une jeune fille aux cheveux roux qui se dirigeait elle aussi vers le château. Je ne savais pas exactement qui elle était mais je savais qu’elle faisait partie des partisans de Layca. En tant qu’élu, il me fallait la suivre pour voir de quoi il en retournait. Arrivé au pont-levis, je constatai que la texture du sol était pour le moins… visqueuse et étrange. Rien de très rassurant en somme. Je marchais avec précaution, voulant éviter toute chute malencontreuse et ridicule dans les douves à l’aspect encore moins rassurant. Le pont traversé, je me trouvais vers la grande porte. Une goutte brune me tombât alors sur le visage. L’essuyant de mon doigt, je me mis à examiner la texture de cette substance… Brune… Collante… A l’aspect sucré… Hmm..

‘’Pas de doute. C’est du chocolat. Ainsi, je me trouve devant un véritable château composé de cette douceur. Voilà qui ferait rêver tout amateur de ce produit divin. Mais à tout le coup, ceci n’est qu’un artifice créé de toute pièce par ce maudit Belzeneff.’’

Je décidai quand même de rentrer à l’intérieur du bâtiment. Après tout, que pouvais-je y perdre de visiter ce nouveau lieu ? Absolument rien. Ouvrant délicatement la porte en chocolat, me tachant quelque peu les doigts, je pénétrais au sein du château d’un pas discret et sans me hâter. Le chocolat faisait partie de mes péchés mignons et totalement secrets. Ce met délicieux m’accompagnait très souvent durant ma vie sur terre, et c’était probablement ce qui me manquait le plus durant mon périple dans ce nouveau monde. C’est pourquoi je me léchais les doigts chocolatés avec un plaisir hors du commun.

Arrivé dans le hall principal, je pus retrouver la jeune fille que j’avais vu auparavant ainsi que deux autres qui s’étaient eux aussi invités dans le nouveau manège loufoque de Belzeneff. Parmi eux se trouvait le fameux Dragon de Ji, ainsi que Stiigma le renard. Tous deux des élus de Layca comme moi. N’ayant jamais été des plus intéressés par les relations sociales et n’ayant aucune affinités avec ces deux guerriers, je ne perdis pas de temps à faire les salutations. C’est pourquoi je pris place dans le hall et je me mis à observer mes alentours sans prêter attention à mes camarades de guerre. Et c’est ainsi que je me rendis compte qu’une carte était affichée sur l’un des pilliers du hall. Ignorants entièremment les autres et leurs potentielles opinions, je m’approchai de la carte et tentai de l’analyser de la façon la plus juste possible. Connaissant la folie de Belzeneff, ce château était probablement un labyrinthe sans fin… Ainsi il était important de retenir la carte des lieux.

‘’Hm… Je vois…’’
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astaroth
Administrateur sadique ❦ Mangeur de membres

Administrateur sadique ❦ Mangeur de membres
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Lun 11 Avr - 19:34

«I want
Chocolate !
»


    Les rapports des éclaireurs étaient clairs et pourtant Astaroth avait du mal à croire le bout de papier qui lui avait été transmis. Il relut encore une fois les quelques lignes gribouillées sur la feuille puis sourit.
    Un château en chocolat qui apparaissait d'un seul coup au milieu de la nuit ? Cela ne pouvait être l'œuvre que d'une seule personne : Belzeneff. Et cela paraissait diablement intéressant. Du chocolat... On en trouvait pas si souvent dans le monde d'AJE, c'était une occasion inespérée. En quelques phrases il fit signe aux deux hommes qui lui avaient ramené la dépêche de réunir un maximum de monde sur la place de l'Agora.
    En dix minutes, tout le beau petit monde d'Oppse était rassemblé sur la place, autour de la fontaine, rangés de façon plus ou moins ordonnée en fonction de leurs Élus dominants. Quand Astaroth arriva sur les lieux il soupira en se disant que ses pantins devaient vraiment être stupides pour ne pas pouvoir s'aligner correctement. C'était pourtant à la portée de n'importe quelle classe de maternelle ! Mais il passa outre ce détail, d'humeur magnanime aujourd'hui.
    Bras derrière le dos, démarche droite et fière il se posa devant tout le monde, l'air grave. Les voix s'étouffèrent et baissèrent d'un ton sur son passage jusqu'à ce qu'un silence relatif ne règne sur la place. Pour qu'Astaroth, l'Élu Primordial, ait fait réunir tous ses combattants, les dernières nouvelles devaient être graves. Ou pas, mais la figure sombre et sérieuse qu'affichait le Dragon laissait présager que quelque chose de mauvais allait leur tomber dessus. En tout cas même le plus indiscipliné des pions d'Oppse avait envie de savoir ce qu'il se passait. De plus, tout le monde savait que se faire remarquer en plein rassemblement devant le Dragon, n'était pas forcément la bonne chose à faire. Après tout, c'était pas comme si il avait égorgé devant un imbécile qui faisait le guignol la dernière fois... Une fois que l'attention du groupe fut totalement posée sur lui, il prit la parole d'une voix forte et assurée pour que chacun puisse l'entendre et se mit à commencer son petit speech :


    - D'après mes dernières informations, un mystérieux château est soudainement apparu au milieu des plaines d'Erbherfhöl. Mais attention pas n'importe quel château, un château en... Chocolat ! Non, non je ne plaisante pas il s'agit bel et bien d'un château en chocolat. Vous vous doutez bien qu'une telle chose ne peut être que l'œuvre de Belzeneff.
    Quelques gloussements et rires amusés parcoururent l'assemblée. L'Élu s'autorisa alors un petit sourire et marqua un court temps de pause.
    - Vous vous demandez sans doute pourquoi je vous en parle... Hé bien, la raison est très simple. Connaissant Belzeneff, ce château doit être rempli d'objets magiques de grande puissance tout comme d'horreurs aussi farfelues les unes que les autres... Mais je dois avouer que le pari est tentant, n'est-ce pas ? Qui sait quelles armes nous pourrions trouver dans ce château ? La clef de la victoire contre Layca se trouve peut-être dedans. Et de plus, je crois que personne ici ne déteste le chocolat. Sinon je tiens à ajouter qu'il a bien tort. Ainsi... à défaut de ramener un objet magique je vous ordonne de... ME RAMENER DU CHOCOLAT !
    Sur ces derniers mots, tout le sérieux apparu sur le visage d'Astaroth s'envola tandis qu'il continuait sous les regards blasés, surpris ou amusés de ses troupes :
    - Je veux du chocolat ! Par centaines de kilos ! Il parcourut la foule du regard, cherchant ses Élus, puis son regard tomba sur Luz. Il la dévisagea de son air dangereusement moqueur. Non, non tout le monde allait y passer. Je demande donc aux Élus de s'organiser en petits groupes pour aller fouiller les lieux. Et pour pimenter le tout et motiver, j'annonce que ceux qui m'apporteront le plus de chocolat auront une surprise de taille. Alors filez mes petits combattants ! Et attention aux indigestions du foie ! Prenez garde aux fourberies de Belzeneff. Rompez soldats et bonne chance !

    À la pensée de tout ce délicieux chocolat qu'on viendrait lui apporter, il se lécha les babines comme un animal affamé puis se retourna et quitta la place, très satisfait, laissant le soin à ses Élus d'organiser la suite. Hé ! C'étaient à ça qu'ils servaient après tout !
    Bien entendu qu'il se serait volontiers rendu lui-même sur les lieux, toutefois il flairait le piège tendu par Belzeneff à 3 kilomètres à la ronde et n'était pas assez fou pour se risquer à entrer dans le château. D'autant plus que Kamui avait du faire de même et envoyer ses ridicules pantin s en exploration. Toutefois l'occasion était vraiment trop tentante : si lui ne pouvait pas s'aventurer dans l'endroit, ses soldats le pouvaient très bien.

_________________
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] | [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] | [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
    [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
    YOU'RE LIVING BUT YOU'VE GOT NO SOUL.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aleajactaest.jdrforum.com
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Lun 11 Avr - 21:27

Une chaleur insoutenable… Vraiment… Et puis Astaroth qui balançait son baratin pour aller chercher des objets… Et du chocolat. J’lui en fouterais du chocolat… J’étais dans ce hall bouillant. La chaleur du chocolat me donnait la nausée. Je me demande si on peut faire une crise de foie rien qu’avec l’odeur du sucre. Il faisait moite, je sentis mon marcel coller désagréablement à ma peau. Je m’approchais d’un mur posant une main dessus pour sentir leur texture. C’était dur, pas trop chaud. Je portais un doigt sous mon masque sous mon masque pour gouter. C’était en effet du chocolat. Et Asta, le grand, voulait qu’on lui en rapporte. Il a vu la vierge ?
Je balayais ma main de manière négligente sur mon haut pour nettoyer le reste de chocolat resté coller à ma main. J’observais plus attentivement les lieux à présent. Une sorte de hall illuminé d’une manière totalement… inconnue. En parcourant les murs je vis à ce qu’il semblait être un plan. Je m’en approchai en veillant à ne pas trop glisser sur une flaque de chocolat un peu trop visqueuse et me mis à enregistrer le plan en tête. J’avais une bonne mémoire pour les plans… Ce qui est un plus pour les champs de bataille. Pas besoin d’être encombré et regardé sans cesse la map pour se retrouver perdu à la fin.
Mais l’objectif était les nombreux objets magiques dissimulés dans cette forteresse… J’espère trouver autre chose que des bonbons et autre truc…
Je bavais déjà sur le fait d’avoir une jolie semi-automatique avec une recharge illimité tel avoir un cheat code dans GTA… Hin Quoi ? Hum…

« Alors euh… On va éviter les puritains de Layca et… Trouver quelque truc de plus tendre à se mettre sous la dent »

Je marmonnais dans ma barbe, un regard salace s'affichant, jusqu’au moment où j'aperçus quelques guerriers du camp adverse. Je me faufilais relativement discrètement derrière un pilier, observant les laycaïstes s’en aller dans une direction quelconque… Sa me disait déjà où aller… C'est-à-dire, pas dans leur direction.
Je patientais sagement dans l’obscurité, les observant. Une main sur l’un de mes couteaux de lancé.
Revenir en haut Aller en bas
Luz
✛ Obscene Doll ✛

✛ Obscene Doll ✛
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Mar 12 Avr - 15:43

Luz s'était avec plaisir rendu sur les lieux. Un grand château en chocolat regorgeant d'objets, de pièges, et de monde à embêter, il n'y avait rien de mieux pour égayer un peu sa journée et la distraire, du moins un certains temps. Le seul détail beaucoup moins amusant, c'était de rapporter du chocolat à Astaroth. Elle soupira d'ailleurs légèrement à cette idée. Mais bon, du moment qu'il y a quelque chose à la clef, et qu'on titillait son instinct joueur et compétitif, elle était toujours partante.

Avançant d'un pas lent, les bras croisés, elle pénétra dans l'immense bâtisse en question. Elle se trouvait à présent dans le hall. Elle observa un moment autour d'elle, et posa un doigt contre une parois du château avant de le porter à sa bouche pour le lécher d'un air assez pervers. Comme l'avait dit son maître, tout, absolument tout, était en chocolat. Ce qui n'était pas pour lui déplaire, car la jeune fille était une grande adepte des mets sucrés, en particulier celui-ci, qui lui manquait cruellement depuis son arrivée dans le monde. Intérieurement, elle remercia ce cher Belzeneff dont l'intervention était pour une fois presque agréable et utile.... L'odeur était envahissante, omniprésente, le sol et les murs collants, et la couleur marron du chocolat rendait l'endroit assez sombre.

Surprenant...

S'avançant un peu, elle entendu des bruits. Visiblement, elle n'était pas seule. Préférant utiliser son don pour plus de discrétion, elle se fondit dans le sol et se déplaça dans l'ombre de celui-ci, invisible. Elle aperçue alors quelques pantins du camp adverse. Une boule de poil orange qu'elle connaissait de vue et qui s'avérait être un renard, une rousse qui ne lui disait absolument rien, et un homme brun, qui lui était inconnu également. D'après son aura, la femme était une simple nouvelle recrue, ce qui faisait d'elle une proie très facile pour s'amuser un peu. Cependant, elle était à proximité de deux élus de son camp, et mieux valait ne pas trop s'attirer d'ennuis si elle voulait remplir sa mission à bien et ne pas perdre de temps. Elle remarqua également, un peu plus loin, un autre élu de Layca. Celui-ci aussi, elle l'avait déjà vu, c'était le ninja, très probablement homosexuel adepte de longues tirades ridicules et assommantes. Elle le dépassa, toujours camouflée dans l'ombre du sol, et s'éloigna des partisans de Layca. Vu le nombre d'ennemis dans les parages, il ne fallait pas se faire remarquer. Lorsqu'elle fut hors de leur champ de vision, elle sortie du sol et repris son apparence normale. Il ne valait pas gaspiller son don inutilement non plus.

Elle prit soin de décrocher le plan du mur qu'elle venait de trouver, le glissant sous sa robe, et continua sa marche. Un peu plus loin, elle aperçue une silhouette. Une silhouette familière. Un large sourire sadique déforma son visage et elle ricana faiblement. Elle avait reconnu Leeroy, un élu d'Oppse tout comme elle. Certes, un allié, mais un allié qui ne l'aimait pas du tout, et à qui elle adorait imposer sa compagnie juste pour le voir bouillir intérieurement. Elle se glissa a nouveau dans l'ombre du sol, seulement le temps de el rattraper, et réapparue devant lui soudainement, lui bloquant la route, et affichant un large sourire.

- Mon grand ami ! S'exclama t-elle d'un ton enjoué.

Elle prit entre ses doigts une mèche de ses longs cheveux blancs, que son interlocuteur ne supportait pas, et la promena sur le masque de celui-ci.

- Tu es heureux de me voir ? Allons, je ne vais pas te laisser te promener tout seul ainsi, je ne veux pas qu'il t'arrive quelque chose, ça serait trop triste!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Mar 12 Avr - 18:15

[Désolé, c'est court, mais je suis en manque de temps et j'aimerais poster au moins une fois :/]

    Leera avait patiemment écouté Astaroth avant de rire, n'y croyant absolument pas, elle alla donc se balader dans les plaines lorsqu'elle aperçut un château... Un drôle de château ! Un château... En train de fondre. Un château en chocolat noir.
    Comment l'avait-elle deviné ? Cela empestait le cacao jusqu'ici ! Elle courrut vers le château, et, à sa grande surprise, elle n'était pas la seule à s'y trouver.
    Elle regarda la petite assemblée quelques secondes, puis regarda la herse.
    La jeune femme s'en approcha, et, lorsqu'elle voulu la toucher pour goûter le chocolat, elle se leva. Elle faillit se faire piétiner par ceux qui se ruaient de dans.
    Elle se releva, ayant chuté, puis se frotta ses bras qui sur lesquels quelqu'un était tombé.

    Elle passa donc la herse et s'engagea derrière les autres, avec précautions, cette fois. Elle débarqua dans une grande salle, pourtant dénudée de tout meuble... Tout du moins, aucun meuble visible, on ne sait jamais, avec Belzeneff !
    Le chocolat avait du mal a résister, avec cette chaleur, et rien ne lui garantissait la vie sauve... Elle pouvait très bien périr noyée, et là, en l'occurrence, ça ne lui disait pas trop. Malheureusement, quand elle voulut se retourner, la herse était fermée, et le pont-levis remonté. Elle soupira et regarda autour d'elle. Elle vit, sur l'un des piliers dégoulinants, une carte un peu tachée. Elle s'en approcha et regarda le plan, évitant soigneusement les disciples de Layca, voulant éviter tous problèmes ou disputes type.
    Hm. Il était louche, son château, à Belzeneff ! Elle avait de bonnes raisons de le trouver complètement fou !
    En se dirigeant à l'opposé des disciples de Layca, elle vit un homme. Quelqu'un d'Oppse, en tout cas. Mais elle ne le connaissait pas, alors elle s'en moqua entièrement et passa son chemin en songeant à son combat avec Xiao Mao...
    Pour s'amuser, elle fit apparaître un kangourou au poil noir qui ramassa du chocolat et le déposa dans sa poche ventrale. Pratique, si l'on a un petit creux, non ?
    Bref, là n'était pas la question, elle se retourna d'un coup et, voulant déclencher un conflit par pur plaisir et par pur test, elle lança un shuriken qui passa en sifflant au dessus de la tête d'un de Layca. Elle n'aurait pas du. Jamais. Au moins, dans quelques secondes, elle aurait le plaisir d'apprendre que c'est une mauvaise idée de s'attaquer à un Élu en tant que simple Pantin.
    Elle aurait sûrement droit à quelques engueulades, après. Mais à quoi beau ? Elle n'a jamais obéi, n'obéit pas et n'obéira jamais. Du moins, tant qu'on la torture pas pour lui faire obéir à un ordre, ça devait aller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Mar 12 Avr - 20:10

Linoa regardait pensivement le feu qui dansait devant ses yeux. La nuit était noire autour d'elle, et le sommeil commençait à se faire sentir. Elle se remémora sa journée, comme pour se l'inscrire au fond de sa mémoire, telle une pierre de plus à l'édifice toujours abstrait de sa connaissance de ce monde. Soudain, au milieu de la nuit noire, un grand bruit, très proche. Probablement de l'autre côté de la colline. Linoa saisit ses armes, les rajusta sur son armure de cuir, et gravit le petit monticule de terre donnant une vue dégagée sur tout Erbhefhöl. Elle n'en cru pas ses yeux. Au milieu de la plaine tantôt déserte se tenait un immense château. Intriguée, elle hésita à se lancer dans son exploration, mais son état de fatigue trop avancé risquerait de la conduire à sa perte. Elle décida par prudence de prendre son mal en patience, de passer la nuit près de la lueur rassurante du feu, et de se lancer dans l'exploration le lendemain.

« Après tout, un château ne disparaît pas comme ça »

Après une nuit d'un sommeil profond très peu marqué par les cauchemars, une première pour Linoa dans ce monde, Linoa se réveilla en douceur. Elle éteignit ce qu'il restait du feu, rassembla ses affaires et se dirigea en direction du château. Le château était toujours là, au milieu de la plaine, trônant avec fierté et insolence, défiant toute raison. Sa couleur parût à Linoa pour le moins étrange, comme si le château était fait de terre mouillée. Alors qu'elle parcourait les derniers mètres l'éloignant du château, l'étrange trouva un nom inattendu : chocolat. Le château était en chocolat. Linoa poussa la porte du vestibule avec un sourire en coin. Elle soupira en regardant les arches de styles gothiques étaient extrêmement détaillées et précises, un qualité d'ouvrage qui jurait avec la matière travaillée. Tout cela était impossible.

« Impossible dans l'autre monde, oui... Belzeneff, qu'est ce que tu nous as encore préparé... »

Elle entendit du bruit plus loin. Elle prit une posture plus précise, fléchit ses genoux, tout en gardant la main sur la garde de son sabre, prête à le dégainer à la moindre occasion. Elle s'approcha doucement, sans bruit. Inaudible. Les bruit provenaient définitivement de la porte qui lui faisait face. Elle continua de s'approcher. Silencieuse, tel un félin tranquant sa proie. Soudain, elle reconnu un japement caractéristique. Elle se décontracta et sourit.

« Stiigma. Il semblerait que je ne sois pas seule sur ce coup. »

Elle poussa la porte de la pièce pour apercevoir Jiang Wei, Alvaro, Melyana et évidemment, Stiigma. N'ayant aucune envie de se mettre ses compagnon de fortune sur le dos d'entrée de jeu, elle leva la main en signe d'amitié. Malgré son goût pour la solitude, elle savait travailler avec les autres lorsque c'était nécessaire.

« Salut tout le monde. Alors, c'est quoi ce bordel ? »
Revenir en haut Aller en bas
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Mar 12 Avr - 20:44

Tandis qu'un shuriken frôle la magnifique chevelure rousse de la plantureuse Melyana, une voix d'outre-tombe se met à résonner entre les murs chocolatés. Toute la salle se met à trembler de façon telle que tout le monde se retrouve par terre, le nez dans le chocolat.

- NYOLO ! Biiiiienvenuuue, visiteurs égarés. Gniiiiiiiih.

Tiens le chocolat du sol s'enroule autour de nos pauvres marionnettes, maintenant fermement maintenues au sol malgré les protestations et les grognements de certains d'entre elles. Flotch, flotch, la colonne derrière s'étaient cachés Leeroy, Luz et Leera fond soudainement et les Laycaïstes se retrouvent nez-à-nez avec les Oppsédés d'autant plus que le sol se met à mouvoir et rapproche les trois Oppsédés de la troupe de Layca.

- Vous aimez le chocolat ? Allez dîtes que vous aimez le chocolat ! Nous nous aimooons beauuucouuup le chooocooolat ! Nyolo ! Nous espérons que vous avez bien lu le plan. Le plan c'est bien. Mais dîtes, le chocolat c'est pas censé être mortel pour les animaux ?

La voix caverneuse de Belzeneff a envahi toute la pièce et le kangourou fantomatique de Leera, aussi collé sur le plancher de cacao, gigote dans tous les sens.

- Nous allons tester ça !

C'est alors qu'une vague de chocolat sort du sol et s'engouffre dans la bouche du pauvre animal qui gonfle, gonfle comme un ballon de baudruche en poussant d'affreux « NYOLOS ! » pendant que, caché on ne sait où, Belzeneff continue en chantonnant une fable bien connue :

- [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] Et le kangourou continue à grossir, grossir, au fur et à mesure que Belzeneff avance dans sa récitation morbide et voilà que le chocolat s'étale sur nos aventuriers, lentement mais sûrement, les menaçant dangereusement de les étouffer.
Mourir dans une vague de chocolat ? Quelle belle mort. Il parait que le chocolat c'est aphrodisiaque. Vous pensez que Laycaïstes et Oppsédés sont toutes choses de se retrouver là, engloutis de chocolat ? Et si Belzeneff les déshabiller pour organiser une.. Humpf allons bon...
En fait on ne sait pas ce qui est le plus inquiétant, la mare de chocolat qui veut noyer les marionnettes ou le kangourou qui devient si gros qu'il a maintenant la taille d'un éléphant et va tous les broyer contre les murs en chocolat bien dur.

- La chétive Pécore s'enfla si bien... QU'ELLE CREVA ! NYOLO ! PAF !

C'est alors que le kangourou explose dans un tsunami de chocolat, engloutissant tous les petits pions dans un océan brun de cacao fondu.
Nesquik ! C'est fooort en chocooolat !
Toute notion du temps et d'espace disparait. Ils nagent au milieu d'une mer de chocolat chaud. Tiens cette silhouette qui fait la brasse plus loin ? C'est pas Belzeneff ? Ohohohoho. NYOLO ! Leur vue est floue, les membres lourds, leurs sens brouillés par l'odeur enivrante de cette délicieuse sucrerie. C'est presque la fin, les poumons se remplissent de chocolat, impossible de se débattre dans ce liquide suave, chaud, agréable mais curieusement gluant et lourd qui leur interdit tout mouvement.
C'est alors que... NYOLO !

- Écoutez la SPA ! Ne surnourissez pas vos animaux si vous les aimez, nyolohihihihihi.

Laycaïstes et Oppsédés ont disparu, la salle est redevenue exactement comme avant. Le plan est toujours accroché. Un silence de mort y règne.

[Ceux qui ont déjà posté dans ce sujet continuent [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]. Les autres inscrits arrivent dans ce même sujet, dans une salle vide et font ce qu'ils veulent en attendant l'intervention de Belzeneff]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Rose
Astaroth © Ma Mimi d'Amûr ❤

Astaroth © Ma Mimi d'Amûr ❤
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Mer 13 Avr - 22:30

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]

Une odeur douce et intense à la fois, qui ne cesse d'ensorceler ses victimes, avant de les faire sombrer doucement de plaisir. N'était-ce pas l'idéale description de moi-même et du chocolat ? Voyez-vous, moi et le chocolat sommes des amis proches. En vérité, dans mon "ancienne vie" (je parle ici de cette éphémère voyage sur Terre), je n'avais pas point le droit de goûter ses vertus. Le chocolat, comme vous devez manifestement le savoir (quoique ...), est très mauvais pour nous, danseuses. Nos corps légers et squelettiques deviennent lourds et enflés. Nous perdons non seulement de notre beauté, mais aussi de nos capacités de danseuse. Non, une ballerine se doit de ne manger que le strict minimum. Nous ne pouvons pas être des gloutonnes, qui ne pensent qu'au plaisir que lui offre chocolat, crème glacée, et compagnie ... Ainsi, lorsque nous rencontrons effectivement un repas, il ne doit représentait aucun danger pour notre silhouette de rêve. Nos breuvages préférés, eux aussi, ne contiennent que ce qui est nécessaire pour ne pas mourir de soif. Boire de l'eau minérale, et toute sorte de thé peu calorique fait partie de notre quotidien. Ce n'est pas si tragique, à la base. Mais qu'est une vie sans chocolaté ? Elle n'est rien ! Que poussière et souffrance. Le chocolat est le baume de notre douleur ! Le chocolat est la vie.
Toutefois, imaginez-vous chers camarades, qu'ici, à Alea Jacta Est, nous pouvons manger autant de chocolat que l'on souhaite sans jamais grossir ? Et bien sûr, lorsque j'ai appris la nouvelle, je ne me suis pas retenue. Combien de rivières chocolatées, de montagnes de barbe-à-papa et d'iles de sucreries variées n'ont pas été dévorées par ma gourmandise ? Certainement très peu. Comme certains le disent, "je croque la vie à pleines dents" ?
Je me promenais tranquillement dans les plaines, lorsqu'un gigantesque château en chocolat apparu devant mes yeux ébahis. Comment ais-je reconnu que c'était du chocolat, me demandez-vous ? Mon oeil d'experte ne se laisse jamais tromper. C'était bien du chocolat ! Cette substance séraphique, breuvage divin, don du Ciel, faisait partie des plus belles choses au monde. Pourquoi boire de l'Ambroisie lorsqu'il y a le Chocolat ?
- Formidable ! Un château entièrement réalisé en chocolat ! Un parfait dessert pour une Princesse perdue ...
Je n'avais jamais vu auparavant de construction d'une telle beauté et précision. Qu'il ne fonde surtout pas ! Je devais y entrer, et en manger une partie. Et prise à mon propre jeu, je me laissais guider par cette odeur affriolante, n'ayant en tête que de découvrir ce que fait cet édifice curieux ici. Le chemin fut nettement plus court que ce que j'imaginais. Je plaçais très lentement mes jambes incertaines sur le pont levis, lorsqu'une idée frôla mes pensées. Était-ce l'œuvre de Belzeneff ? Après tout, qui d'autre aurait eu une idée à ce point grotesque ? Mais ce n'était plus important, maintenant. J'ouvrais la porte immense, qui laissa une trace de chocolat sur mes doigts. Léchant la substance, je reconnus le goût grandiose du Chocolat. J'étais à la maison. Ô Eden ! Si j'avais su que tu te trouvais si près de moi ...


Dernière édition par Bloody Rose le Mar 19 Avr - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Jeu 14 Avr - 10:46


"Hâtons-nous de succomber à la tentation, avant qu'elle ne s'éloigne."

Virevoltante, enivrante, décadente...le parfum du chocolat affolait l'odorat de Lovely. La faim, que dis-je, l'appétit de la jeune fille s'en retrouvait bouleversé. Elle avait senti la douce effluve de chocolat avant même d'en apercevoir la source. Elle ne s'était pas posé de questions, à quoi bon? Après tout, elle n'échapperait sûrement jamais à ce cauchemar enjôleur, alors autant profiter des illusions les plus exquises auxquelles elle avait droit, elles ne seraient sûrement pas nombreuses. Lorsqu'elle fut arrivée à quelques centaines de mètre de la bâtisse majestueuse qui s'élevait vers le ciel, elle hésita. Les doutes, les peurs, tout cela devait la quitter pour qu'elle ose succomber à la tentation. Son ventre grogna férocement pour comme pour lui rappeler son existence et elle soupira, il fallait qu'elle croque, qu'elle goûte, qu'elle se délecte de l'arôme sucré, mais il fallait qu'elle le fasse avant que ce délicieux mirage ne disparaisse.

Elle jeta un dernier regard derrière pour se convaincre que rien ne la retenait à l'extérieur. Elle réfléchit un instant au fait qu'elle n'était sûrement pas la seule à avoir vu le château, à moins que la folie se soit emparée d'elle, il devait donc y avoir des personnes qui pourrait l'aider. Aaah, l'innocence, vous ne pouvez parfois jamais vous en débarrasser. Sans perdre une seconde de plus, elle accourut jusqu'à l'entrée et ne laissa pas le doute l'arrêter de nouveau. Une de ses mains se posa délicatement sur la large porte et elle sourit lorsqu'elle vit la teinte brune que prenait celle-ci, tout cela n'était donc pas une hallucination. Elle lécha avec prudence une de ses paumes et un doux sourire illumina son visage. Soudain, elle s'immobilisa. Elle parcourut la pièce du regard et un frisson la gagna. Elle était bien là, devant elle, une jeune fille aux boucles chocolatées et au visage baigné de beauté. "Comme une rose..." murmura-t-elle. Lovely approcha doucement la petite brune, mais resta tout de même à une distance raisonnable de celle-ci, plus par respect que par peur. Après une observation plus précise, Lovely nota l'extrême délicatesse de la jeune fille, celle-ci était enveloppée de l'élégance sombre propre aux poupées de porcelaine. Elle s'aperçut de son impolitesse et ne put s'empêcher d'engager la conversation.

"Hum...veuillez m'excuser de ma grossièreté, je...ce château vous appartient?"

Au même moment, elle se rendit compte de sa bêtise lorsque les pupilles de la jeune fille se dilatèrent durant un dixième de seconde, apparemment celle-ci semblait surprise, voir amusée, de cette question, elle n'était sûrement pas le maître des lieux. Elle s'étonna elle même d'avoir lu sur le visage de la jolie brune, cela faisait-il partie des choses dont elle était capable...avant?

"Oubliez ma question...peu importe, je..je m'appelle Lovely, ravie de faire vôtre connaissance!"

Malgré cette impression de danger omniprésente, Lovely avait décidé de tenter une approche amicale. Elle était encore bouleversée par tout ces...ces quoi? Il n'y avait d'ailleurs pas de mots pour décrire ce qu'elle avait vécu! La "douleur" avait été bien trop grande, la "peur" plus encore, et cette impression d'abandon, "encore une fois" avait-elle pensé, "abandonnée de nouveau". Elle pria intérieurement pour que tout ceci ne soit pas un affreux piège. Ces sombres souvenirs lui semblaient bien lourd pour qu'elle puisse les supporter avec ses faibles épaules. Lovely se contenta d'observer la pièce, à la recherche d'un quelconque signe, et bien qu'elle aperçut un plan, elle n'osa pas s'en approcher tant que l'inconnue n'avait pas réagit.
Revenir en haut Aller en bas
Kurk
Notre Viril à tous

Notre Viril à tous ☙
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Lun 18 Avr - 18:55

    Parfois, des choses qu'on aime bien peuvent paraître fades, et même carrément écœurantes. Quand je vois se profiler au loin cet IMMONDE TRUC qu'est le château en chocolat, je n'ai qu'une seule et franche envie : m'enfuir. Me trouver un coin discret où gratter sur ma chérie tranquillement, chantonner même, qui sait. Mais ce truc, là. Je peux pas. Je peux vraiment pas. Trop de sucre tue le sucre. Déjà, de base, je ne suis pas fou amoureux des sucreries. Une fois de temps en temps, ça va. Surtout le chocolat, c'est vrai que c'est bon. Mais cette chose, là. Non, non. Alors je commence à faire demi-tour le plus discrètement possible. Parce qu'Astacrotte nous a vraiment décrit un truc immonde, là. Mais je me fais retenir par mes CHARMANTS collègues. Et puis, ça foutrait le vieux serpent en rogne que J'OSE lui fausser compagnie. Enfin, pas à lui, vu qu'il semble fermement déterminé à nous laisser aller dans le château tous seuls comme des grands. Et en plus il nous ordonne de lui ramener du chocolat. Non, et puis quoi encore. La tour Eiffel ? Un schtrudel aux pommes ? Quoique, le schtrudel, je connais la recette. MAIS ce n'est pas le sujet n'est-ce pas. Il nous envoie tous balader, et se barre, un sourire satisfait plaqué sur ses lèvres. Ah, ah, ah. Je ris. Donc la première chose que je fais est de lui désobéir, et de fausser compagnie aux Elus, attendant que tout ce petit monde se barre pour que je sois tranquille, TOUT SEUL.

    Je me mets en route vers le château, car la curiosité l'emporte quand même. Oui, finalement. Quoi ? Moi, un mouton ? Non, je proteste, si j'avais été un mouton, j'aurais sagement suivi les autres. C'est juste de l'esprit de contradiction. J'ai un niveau de compétence très élevé en esprit de contradiction. Bon. Donc j'arrive au pont-levis. Celui-ci commence à fondre sérieusement. Et merde. J'évalue la distance ; deux ou trois mètres. Mmh. Je prends mon élan, et vlan, je saute. J'atterris mollement au bout du pont, mes pieds chaussés aujourd'hui de New Rock s'enfonçant dans le chocolat souple. Beurk. Puis j'avance d'un pas décidé vers la porte d'entrée, qui fond sur ses gonds plus qu'elle ne coulisse. Charmant.
    Et à propos de charmant, qui vois-je ? Ma chère petite Lovely. Au beau milieu de la pièce, comme ça, arrivée comme une pauvre petite fleur perdue qui chercherait un asile sucré dans... OUAIS ENFIN BREF j'ai pas envie de faire de poésie, là, maintenant, tout de suite. J'avise la nana à qui elle commence à causer. Je me mets en pause une ou deux secondes, le temps que mon cerveau analyse la situation. Cette fille, là devant. Oui, celle qui a le regard dans le vague. Elle me rappelle quelqu'un. Mmh. Ce serait pas une des Elues de Layca ? EUH. Si, si, j'en suis sûr maintenant. Et de toute manière, je ne la connais pas (alors qu'on connaît tout le monde vaguement de vue dans la cité), donc elle fait partie du clan opposé. Mais elle a pas l'air en rogne. Elle a surtout l'air très, très heureuse d'être au beau milieu de tout ce chocolat. Et Lovely, avec sa candeur habituelle, la prend pour une princesse, se présente gentiment, serait prête à lui donner un bouquet de fleurs. Chuis sûr. Bon, ben je commence à marcher vers les deux petiotes (oui, elles sont petites par rapport à moi. Beaucoup de gens sont petits par rapport à moi, ohohoh.), et je me pose derrière Lovely, posant une main (pas méchante main, gentille, ron, ron) sur sa frêle petite épaule. Mieux vaut prévenir que guérir.


    "Bien le bonjour mesdemoiselles. Lovely, tu es encore partie sans regarder où tu allais, dans tes rêves. Tu sais que ça peut être dangereux ici. Même si ça paraît bien gentil, je ne pense pas que Belzenouchet nous ait fait un cadeau par pure générosité. Tu penses pas ?"

    Je me retourne vers l'autre, là. J'arrive plus à me remettre son nom, mais j'ai déjà dû l'apercevoir sur le champ de bataille, ou n'importe où. Même sans combattre, on finit toujours par croiser tout le monde dans cette putain de dimension parallèle.

    "Donc, si ça ne vous dérange pas, je vais vous accompagner. Je ne doute pas que vos pouvoirs vous permettent de vous débrouiller toute seule, mais de un vous pourriez avoir besoin d'un peu de force brute, de deux cette gentille petiote que voilà est sous ma garde, et de trois je peux faire option jukebox ambulant. Bon, maintenant, on ne va pas rester là ? C'est un peu beaucoup l'entrée, quoi. Au fait, je suis Kurk."

    Je jette un coup d'oeil à droite, à gauche, et j'avise un plan. Il a l'air chiant et compliqué. Va falloir apprendre ce machin par coeur ? Bordeeeeel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloody Rose
Astaroth © Ma Mimi d'Amûr ❤

Astaroth © Ma Mimi d'Amûr ❤
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Mar 19 Avr - 16:48


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
« La gourmandise dans le mensonge finit souvent
par suggérer la
saveur réelle des choses. »

Je comptais bien déguster tout ce chocolat à moi toute seule. Même s'il ne s'agissait là que d'une hallucination, crée par un de mes pires ennemis (ah, qu'ils étaient nombreux à contrôler la magie des illusions), il était déjà trop tard pour reculer ... Je me retrouvais prisonnière de l'immense bâtisse utopique, incapable de résister à l'envie de déguster le candélabre, qui se trouvait juste en face de moi. A ce moment-là, un bruit sourd me stoppa dans mon affreuse grivèlerie. La porte s'ouvrait. Je me rendais alors compte de ma position très peu commode: j'étais une voleuse en train de commettre un crime ! Je me retournais furtivement, et dévisageais l'opportun longuement. C'était une jeune fille blonde, dont les yeux singulièrement bariolés me donnaient l'impression de représenter le plus merveilleux des vitraux. Ce qu'elle était adorable ... Je me laissais emporter par l'observation de ses traits mirifiques, et fus pincée par une certaine jalousie. Mais ce n'était pas très important, n'est-ce pas ? Je devais plutôt lui demander ce qu'elle faisait ici, et me renseigner sur ce château énigmatique. Peut-être qu'elle était la créatrice de ce phénomène glouton ?
"Hum...veuillez m'excuser de ma grossièreté, je...ce château vous appartient?"
Sa question me déstabilisa un peu ... Elle était manifestement, elle-aussi, encouragée par sa curiosité pour s'aventurer ici. Et Dieu sait combien d'autres personnes allaient suivre notre chemin ? Je laissais échapper un petit rire, sans vouloir vexer mon interlocutrice, et lui répondais en souriant:
- Hélas non ... Mais croyez-moi, j'en aurais été particulièrement ravie ...
Posséder un château pareil devait être une expérience charmante. Néanmoins, ni mon maigre pouvoir, ni mes moyens financiers ne m'en donnaient la possibilité. Ah, destin funeste. Pourquoi ne m'avoir pas offert le pouvoir de créer des bâtiments en chocolat ?
"Oubliez ma question...peu importe, je..je m'appelle Lovely, ravie de faire vôtre connaissance!"
Ma foi, ce prénom lui allait à merveille. Mais une chose me dérangeait: il ne me disait absolument rien. Elle faisait sans doute partie des marionnettes d'Oppse. Je reculais d'un pas, analysais promptement la situation. Savait-elle à qui elle avait à faire ? Peut-être m'avait-elle aveuglée dès le début, pour me faire croire qu'elle faisait partie des fabuleux serviteurs de Layca, de manière à ce que je ne remarque pas ses intentions machiavéliques ? Alvaro Crescent m'avait déjà prouvé que les apparences étaient trompeuses. Cette fillette-là pouvait affirmer sa thèse saugrenue à mes dépens. Je devais maquiller mon image, gagner sa confiance.
- Je m'appelle Rose. Tout le ...
Ma présentation fut stoppée par la porte qui, têtue, décidait encore une fois de s'ouvrir. Un homme très bien bâti, beaucoup plus grand que nos deux silhouettes minuscules, entrait dans les lieux. Encore un voyageur assoiffé de découvertes, ou tout simplement un gros gourmand affamé. A choisir, je préférais nettement la première possibilité. Il était, à mes yeux, un guerrier très séduisant, qui m'apeurait beaucoup, dès son arrivée. L'image peinte sur son visage de marbre (oh doux oxymores, essence de mon dictionnaire) ne m'offrait pas l'ombre d'un doute. Il semblait connaître ladite Lovely, et j'étais maintenant seule contre deux combattants du camp inverse. Bien sûr, mon pouvoir était grandiose, je pouvais les éliminer en un clin d'oeil. Mais qui me disait qu'ils n'étaient pas des guerriers d'élite ? Et puis je n'avais aucune envie de les tuer. Regardez donc ce visage d'enfant hypnotisant ... N'est-elle pas magnifique ? Décidément, qu'avais-je en tête lorsque je suis venu ici ?
L'inconnu posa une main sur l'épaule de Lovely.
"Bien le bonjour mesdemoiselles. Lovely, tu es encore partie sans regarder où tu allais, dans tes rêves. Tu sais que ça peut être dangereux ici. Même si ça paraît bien gentil, je ne pense pas que Belzenouchet nous ait fait un cadeau par pure générosité. Tu penses pas ?"
Il marquait un point. Voilà un piège bien grotesque.
- Bien le bonjour, Monsieur. Effectivement, vous marquez un point ... Cependant, comprenez ma curiosité. Est-ce que ces lieux ne sont pas simplement le fruit d'une chance pure et généreuse ? Peut-être que nos craintes sont infondées, peut-être que ce château n'est ici que pour nous offrir des trésors fabuleux !
Ils ne m'avaient pas l'air très hostiles, finalement. Je ne devais pas ranger mes armes trop rapidement, mais je pouvais mettre de côté l'idée de les anéantir.
"Donc, si ça ne vous dérange pas, je vais vous accompagner. Je ne doute pas que vos pouvoirs vous permettent de vous débrouiller toute seule, mais de un vous pourriez avoir besoin d'un peu de force brute, de deux cette gentille petiote que voilà est sous ma garde, et de trois je peux faire option jukebox ambulant. Bon, maintenant, on ne va pas rester là ? C'est un peu beaucoup l'entrée, quoi. Au fait, je suis Kurk."
Nous accompagner ? Qu'il était aimable.
- Une aide de votre part est loin de me déranger. Je m'appelle Rose, ravie de faire votre connaissance.
Je tenais à ne pas divulguer d'informations trop dangereuses, telles que le fait que je sois Élue de Layca, entre autres. S'ils m'aidaient à percer le mystère de ce château chocolaté, je n'avais pas de raison d'être inquiète. Je n'allais pas non plus les questionner sur leurs identités. Je marchais sur une fine ligne, et un mot de trop pouvait être fatal pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Jeu 21 Avr - 21:23


"La Gourmandise est un acte de notre jugement, par lequel nous accordons la préférence aux choses qui sont agréables au goût, sur celles qui n'ont point cette qualité."

Lovely n'aurait jamais cru pouvoir éprouver du bonheur dans ce monde. Il faut avouer qu'elle n'avait pas particulièrement apprécié ce petit voyage jusqu'ici, cette impression d'être arrachée à son monde initial, très peu pour elle. Peut-être faisait-elle partie de ces personnes qui s'attachent trop facilement et subissent très mal le changement. Cela ne l'aurait pas étonnée, bien qu'elle n'ait que quelques souvenirs et uniquement de son enfance, mais après avoir enduré des années de familles d'accueil et autres procédures il n'était pas surprenant qu'elle souhaite se poser quelque part et profiter d'une vie paisible. C'est tout ce qu'elle avait demandé, une vie sereine, elle ne souhaitait ni richesse ni renommée, ni même une belle voiture ou une villa dans le Sud, non, rien de tout ça, simplement une vie décente, était-ce trop demander? Elle se posait la question chaque jour, serait-elle encore là-bas si elle avait été égoïste et teigneuse? Peut-être que Belzeneff choisissait les pions de son jeu avec une certaine précision, néanmoins elle ne voyait pas spécialement la raison de sa venue ici. Son seul réconfort était de savoir qu'elle pouvait éviter cet horrible périple à d'autres, il était évident que si cela n'avait pas été elle, quelqu'un aurait prit sa place.

Malgré son mécontentement dans un premier temps, Lovely avait rapidement comprit que ce n'était qu'un autre endroit, sûrement factice et entièrement fait de l'imagination de nôtre cher Belzeneff, cependant les personnes qu'elle y rencontrait, elles, étaient bel et bien réelles. Elle ne devait surtout pas oublier que celles-ci avaient une vie, des sentiments, des émotions, et qu'elles n'étaient en rien une invention de nôtre maître du jeu préféré, du moins elle l'espérait. Lovely n'eut même pas le temps de répondre à la petite brune qu'une main robuste se déposait sur son épaule accompagnée d'une voix rauque que la jeune fille connaissait bien. Kurk, qui se trouvait derrière elle, la rappela gentiment à l'ordre, il était vrai qu'elle avait la fâcheuse habitude de vagabonder sans but et sans se soucier des dangers environnant. Cependant, elle voulait croire que ce château n'était qu'un fabuleux présent de la part de Belzeneff et non un piège à gourmands comme son Parrain le pensait. Il se proposa ensuite de les accompagner, ce que la jeune fille trouva particulièrement gentil de sa part, cependant elle remarqua une certaine prudence de sa part envers la petite brune, une prudence réciproque d'ailleurs.

"Kurk! Oui oui, promis je vais faire plus attention! En tout cas c'est tout simplement fantastique que tu nous accompagnes, ça va être génial! Et tu as vu tout ce chocolat!"

La petite tête blonde sautillait, ne pouvant cacher son excitation devant tant de sucre, et un sourire se dessina sur ses lèvres rosées. N'était-ce pas ça, le bonheur? Un sourire, une compagnie agréable et du chocolat? Oui, il était temps de moderniser un peu la vision de la vie faite "d'amour et d'eau fraîche". Lovely se retourna vers Rose et s'approcha de quelques pas de plus tout en restant à une distance raisonnable pour ne pas l'importuner. Il était évident que celle-ci était tout aussi excitée d'être en présence d'autant de chocolat bien qu'elle conserve une élégance et une patience sans failles.

"Rose, c'est ça? J'espère que cela ne vous dérange pas que nous visitions ce château ensemble, je suis sûre que cela va être particulièrement amusant!"


Elle tentait tant bien que mal de mettre la jeune fille à l'aise, si elle allait passer un peu de temps ensemble, autant le faire en tant qu'amies. Elle se précipita ensuite jusqu'au plan, elle l'arracha du mur et le rapporta à ses nouveaux compagnons.

"Vous auriez quelque chose pour noter? Je ne voudrais pas priver de potentiels prochains visiteurs du plan, il serait préférable de le laisser ici, non?"

Lovely observa celui-ci, il était d'une complexité impressionnante, il n'y avait que Belzeneff pour imaginer ça. Elle ne pouvait pas le retenir dans son intégralité, bien qu'elle soit dotée d'une très bonne mémoire, il lui aurait fallut plus de temps et ils n'allaient pas rester indéfiniment ici.
Revenir en haut Aller en bas
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Sam 23 Avr - 20:47

- NYOLO !

Un cri aussi puissant (au moins) que celui du métalleux, sortit de nulle part, fit résonner la pièce, secouant les murs de chocolat et les colonnes qui maintenaient le plafond.

- Vous êtes en retards petits pions ! Vous êtes en retaaards ! Belzeneff aime la ponctualité ! Belzeneff n'aime pas attendre. C'est embêtant parce que nous avons déjà envoyé quelques-uns de vos amis faire trempette dans les toilettes et maintenant nous devons faire un autre groupe. Oh que c'est embêtant. Belzeneff est bien ennuyé à cause de vous. Qu'est-ce que Belzeneff va faire de vous ? Ooooooh...

Tandis que la voix de Belzeneff faisait trembler le hall d'entrée, le sol de la salle se mit à devenir dangereusement gluant, voir presque liquide, engloutissant lentement les trois protagonistes dans un tourbillon collant de chocolat fondu.

- Hé bien, puisque c'est comme ça allons rejoindre les autres occupants du château, voulez-vous ? Oh oui ! Oh oui ! Cela promet d'être amusant. Tout le monde sait nager j'espère ! Non ? Hé bien tant pis. Prenez une grande inspiration et c'est parti mes petits kikis !

Il y eut un grand bruit de gargouillement et plouf, le petit groupe disparut aspiré par le sol.
Une nouvelle fois un silence de mort envahit la pièce, redevenue totalement normale.

[Vous passez dans [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Lun 25 Avr - 19:25

"Un cachalot de cacao, jadis hideux mais bien gouteux."

Alea Jacta Est, monde en temps de guerre mais monde aussi surprenant qu’attachant. Skandar ne pouvait que remercier les hurluberlus auteurs de ce Kamoulox grandeur nature pour l’apparence qu’il prenait dans cet univers instable. Au-delà des capacités physiques qu’il se découvrait chaque jour que faisait Belzeneff, un caractère qu’il ne soupçonnait pas jusqu’à lors, naissait. Cette nouvelle enveloppe charnelle avait offert de nouvelles perspectives au jeune garçon qui s’ouvrait sur le monde tel un paquet de chips explosant du mauvais côté. Beaucoup de bruit pour pas mal de bordel. Oui c’était beau tel un chat chiant un arc-en-ciel mais dans ce monde sans queue ni tête résidait un sérieux problème pour l’adolescent. Outre la présentation fracassante et expéditive de Belzynichou, Skandy avait été purement et simplement livré à lui-même dans un environnement aussi inconnu que surprenant. Dans un premier temps, plus heureux qu’un roumain au salon de la caravane, il n’avait pas prêté attention à ce fait véritable. Pourtant, une fois l’euphorie corporelle passée l’inévitable s’imposa aux yeux du jeune homme. Il avait gambadé tel un poney, dans tous les sens et ne savait absolument pas où il pouvait bien avoir mis les pieds au gré de cette errance euphorique. Marcher n’était néanmoins plus un vrai souci et l’endurance s’étalait naturellement. Le vrai dérangement, inévitable et implacable…

*GLOUBLRRLP !*

Il avait faim. Faim. Faim ! FAIM ! Il faisait faim ! L’orchestre symphonique ventral se manifestait avec ardeur et Skandar, perdu au milieu d’une étendue verte qui ferait devenir tout martien vert de jalousie, n’avait pas vraiment de quoi se nourrir sous la main. Des champignons ? Disons que l’état hallucinatoire était plutôt à éviter avec une pathologie mentale survitaminée comme la sienne. Oui aussi incroyable que cela puisse paraître Candy n’était pas un fin connaisseur de nos amis Toads. Champignons. Les fleurs peut-être dans ce cas ? Aventureux, le garçon aux cheveux flamboyants tira ce qui semblait être une violette. Contemplant la fleur dans sa nouvelle main aux doigts fins comme jamais, il hésita longtemps. Fallait vraiment le vouloir pour avaler une fleur quand même. Puis, éclair de « bravitude », ni une ni deux, la fleur fut mise en bouche… Quelques secondes, tout au plus.

« PWAAAAH ! Fallait le dire que ça avait l’goût d’OMO tablettes hein ! J’aurais pas pris la peine de me laver les dents ce matin… BWERK ! »

Ce fut donc avec une bouche propre malgré lui, que Boom-Boom reprit sa quête nourrissante. Fleurs. Un rapide tour d’horizon, les yeux au sol, ne lui exposa que de l’herbe. La verdure à perte de vue. Malheureusement Alea Jacta Est ne semblait pas lui avoir offert des capacités de ruminant et il esquiva donc naturellement ce pâturage éclatant. Herbe. Perdu au milieu d’une atmosphère aussi accueillante qu’hostile par son absence de vivres, l’homme affamé que Skandar devenait depuis quelques minutes, lança un regard désespéré à sa hauteur, en espérant quitter cette pelouse enivrante mais inaccessible. Le coup d’œil miraculeux. Ni plus ni moins. Cet élan ultime venait de lui faire enfin remarquer l’immanquable. Un château de bronze se dressait face à lui à quelques kilomètres. L’architecture de l’œuvre paraissait bancale comme mouvante sous le soleil doré qui perçait toutes les landes de ses rayons dorés. Néanmoins le jeune maitre des explosions ne s’en formalisa pas, pensant tout naturellement à une illusion d’optique, comme l’idée d’un mirage lui avait aussi traversé l’esprit quelques secondes auparavant. Dans tous les cas Candy le savait, il n’avait plus grand-chose à perdre tant la faim lui tiraillait désormais l’estomac. Sans se poser plus de questions, il s’élança avec détermination vers cet édifice aux allures de sauveur.

Finalement devant l’imposante forteresse en un temps digne de Flash Gordon et Ushain Bolt qui auraient fusionné, les effluves aphrodisiaques parvinrent aux narines affutées du jeune garçon. Le lien ne mit pas longtemps à s’établir entre l’odeur, la couleur du château et sa consistance. Non, il ne rêvait pas. Comme un cadeau inespéré, se dressait sous ses yeux une architecture chocolatée. Hansel et Gretel pouvaient aller se rendormir avec leur pain d’épice. Le chocolat dominait largement les débats. Même chose pour Augustus Gloop qui avait du soucis à se faire tant l’appétit skandarien était redoutable. S’infiltrant dans l’antre du bonheur, un paradis alea jacta estien, le repas était servi !

« BOUYAH ! Petit chocolat, dans mon ventre tu finiras. Papilles gustatives, en une bouchée vous exploserez. Bommy en appétit est entré par ici ! »

*Le passage qui suit est censuré face à la cruauté des images – même mentales – qui découlèrent de ce repas sauvagement gargantuesque. Nous remercions notre aimable clientèle de sa compréhension.* De manière abstraite la scène pouvait être décrite tel un feu d’artifice aux teintes de bronze. Ce fut ainsi sans surprise que Skandy se retrouva peinturluré de la tête aux pieds. De véritables peintures de guerre. Etrangement, il ne se doutait de rien, mais un tel apparat conviendrait certainement parfaitement aux prochaines situations. Un château han-chocolat-té devait certainement avoir de nombreuses fèves en main…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Mar 3 Mai - 12:37

"Elle est où la pagaie ?!! Là Bas sous les cacaotiers (a)"


*Pwah !! Que ça empeste..*

Ce matin il avait décidé de gambader à travers les plaines d'Erbhefhöl, seul, à méditer sur ce nouveau monde et tout ce qui découlait de ça. Comme d'habitude, une journée des plus normales dans un monde des plus anormaux. Enfin, jusqu'à ce que cette senteur envahisse ces narines, une odeur nauséabonde à la fois acre et sucrée. Amnésique depuis peu, Jaden ne pouvait en identifier la source, intrigué par cette effluve Ô combien désagréable, il ne put que tenter d'en identifier la source afin d'éviter d'en être un jour à nouveau trop proche. A vrai dire, le jeune homme n'eut que quelques pas à faire commencer à entrevoir les hautes tours d'un château, mais il ne put pas tout de suite faire le lien entre une telle odeur et un bâtiment aussi massif. Son pas ne ralentit, cette bâtisse l'attirait irrémédiablement, plus la distance entre lui et le château s'amenuisait plus l'odeur devenait oppressante, nuisible même.

Enfin arrivé au devant de la porte, il constata l'immensité de l'édifice, un édifice... MARRON ! Oui, marron, pas d'un marron brun cuivré, ou même comme le bronze. Non, un marron aussi foncé que les plus atroces des excréments, cela correspondait tellement bien à cette odeur, enfin, à ce stade on ne pouvait plus parler d'odeur, la moindre parcelle de mur ou même de sol envahissait les cloisons nasales du jeune homme, allant même jusqu'à lui faire tourner la tête et lui provoquer des remontées gastriques. Plus près des murs du château, l'homme dut se rendre à l'évidence : les murs fondaient, ils prenaient comme un effet de coulure, comme si sa vie était éphémère et ne durerait que quelques instants pour finir transformé en une gigantesque flaque. Portant ses mains jusqu'au contact des murs, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il s'aperçut qu'ils n'étaient pas mous ? Qu'en fait tout était totalement rigide mais lorsqu'il analysa ses petites mains il vit qu'il y avait tout de même quelques dépôts brunâtres.

"Mais C'quoi c'bins ?!!"


S'essuyant les mains sur les quelques brins d'herbes encore vierges de toutes traces brunâtres, lorsque parvinrent à ses oreilles quelques sons morbides et gutturaux. Cela provenait de l'intérieur même du château, piqué au vif dans sa curiosité naturelle et par des bruits aussi peu commun, ça venait de l'intérieur du château : des bruits de succions, baveux. Jaden s'approcha et poussa un peu la porte afin de pouvoir pénétrer dans l'antre. C'est comme ça qu'il assista à un spectacle assez risible en somme : Un homme recouvert de la tête au pied par cette substance noirâtre, comme s'il avait passé la dernière heure à se rouler par terre tout en s'en fourrant dans la bouche. Jaden toussa pour signaler sa présence, comme on le lui avait appris, il put "lire" dans l'aura de cette personne qu'ils faisaient parti du même camp, mais toutes ces histoires dépassaient quelque peu l'être humain et il essayait de n'y prêter qu'une attention minimale..

"Bonjour, J'vois qu'vous aviez faim.."
Revenir en haut Aller en bas
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   Mar 3 Mai - 14:36

Jaden entrant dans la salle, les deux Laycaïstes semblaient ne pas encore se connaître. Cruel dilemme qui s'offrait à eux. Mais SADIQUE EST BELZENEFF. Belzeneff ne fait pas de cadeau aux petits nouveaux !

Dans un vacarme assourdissant, une explosion retenti, emportant avec elle plusieurs dalles des pavés enchocolatés qui recouvraient le sol du hall. La poudre de nesquick se dissipant, un cri étouffé s'élève

- NYYYYYYYYOLOOOOOOOOOOOOOOOOOKOOOKOFKOF !!!!!!

Un aspirateur accroché à son dos, Belzeneff se tient face aux deux arrivants, manche en main.

- Vous connaissez notre film préféré ?! Il s'appelle SOS fantôme ! Hé ben dans ce film, Belzeneff adore quand les deux héros finissent dans du slim ! C'est très rigolo nyolo ! On dirai de la mélasse ou du pudding... Ou de la gélatine ! Belzeneff aime pas la gélatine, quand on fait pouic pouic dessus, ça tremble, ça glisse et ça sent pas bon !

Ne semblant pas être compris par les deux jeunes garçons, Belzeneff s'emporta, secouant agressivement la manche de son aspirateur dans les airs, le tuyau émettant un bruit glauque de frottement.

- Belzeneff aime pas quand les pions n'écoutent pas ! VILAINS PETIT DOBBY ! DOBBY DOIT SE FAIRE PUNIIIIIIIIIIR ! C'QUE NOUS VOULONS C'EST DLA GELATINE FORT BIEN GOUTEUUUUUUUSE !

Belzeneff appuie alors sur le mode « propulsion » de son aspirateur et dans un bruit de giclure infâme, une pâte visqueuse s'éjecte de l'aspirateur, recouvrant intégralement Jaden. Le slim sembla ronger le sol, et fini par le perforer, faisant disparaître la mixture et Jaden du même coup. [Tu débarques dans [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]]

Belzeneff lance alors un regard au brun dont la bouche est couverte de chocolat et hurle d'un ton malsain.

- NYOLOOOOOOOOOOOOO BUSTEEEEEEEEEEEEEEEEERS !!!!!!!!!!

Et sans crier gare, Belzeneff appuie sur la fonction « aspiration » de sa machine, et un vent puissant s'élève, entrainant Skandar au fond de l'appareil. [Tu atterris [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Chocolate, Trap and Sun ! [1]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chocolate, Trap and Sun ! [1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Résolu] Ravenous Trap + Capacité dredge (life from the loam)
» Mindbreak Trap
» Side Hivemind Legacy : Trap or not trap
» Assassin Trap foudr
» Novembre 2015 : Pullip Favorite Ribbon Chocolate
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Épilogue :: ✎ RPs terminés-
Sauter vers: