AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Jiang Wei, le dragon d'émeraude foudroyant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Jiang Wei, le dragon d'émeraude foudroyant   Sam 9 Avr - 23:03

    Fiche du dragon du Ji


    © Jiang wei

    Nom :
    Prénom(s) : Jiang Wei
    Surnom(s) : Jiang ou bien Wei ou autre
    Sexe : Mâle
    Rang : Mh, dragon d'émeraude foudroyant ou bien, jeune stratège vertueux. (sans le hm dedans XD)
    Orientation sexuelle : Hétérosexuel
    Âge : 23 ans
    Origines : Chinois

    Divinité servie : Layca

    Élu dominant : Kamui

    Grade : Élu de Layca

    Don : LeiSheng : Jiang Wei électrifie la matière. Cependant cette dernière doit être en contact avec l'utilisateur. Jiang Wei ne peut donc pas électrifier à distance. C'est un don qu'il a bien du mal à user. En effet, s'il ne se concentre pas assez, il risque de s'électrifier lui-même ou alors d'électrifier quelque chose qu'il ne voulait pas affecter. Lorsqu'un objet est électrifié par Jiang Wei, il est parcouru de nombreux éclairs de la couleur des fleurs de cerisier. De plus la foudre de Jiang Wei est contre nature. En effet, cette dernière peut même électrifier des matière non conductrice comme la roche. La sur-tension peut provoquer l'explosion de la matière affecté, et grâce à son intellect, Jiang Wei use de mille stratagèmes pour user de la foudre efficacement. Tel des fils de pêche qu'il dissémine puis électrifie par exemple.

    Arme(s) utilisée(s) : La principale arme de Jiang Wei est son intelligence. Il n'a jamais apprit à manier les armes, cependant il les maitrise naturellement, bien qu'il ai une préférence prononcé pour les lances. Il peut très bien se battre avec une dague. Mais sauf cas exceptionnel, il utilise soit sa lance, soit une faucille à chaine

    Description Physique :

    Jiang Wei est un jeune homme qui n 'a rien à envier à ceux qui furent considéré comme les hommes les plus beaux de la terre. Bien qu'il se fiche globalement de son apparence puisqu'il passait bien plus de temps dans son temple que dans les grandes métropoles. Mais commençons par décrire ce jeune homme.

    Ses cheveux en premier lieux, ces derniers sont longs et coiffé en une queue de cheval très fine tombant en bas de son dos. De nombreuses mèches viennent recouvrir son visage, cependant bien qu'il ne soit pas vraiment coiffé hormis sa queue de cheval, ses mèches sont naturellement ordonnées. De plus ses cheveux sont de couleurs noisette, peu commun pour une personne d'origine chinoise. Ses longs cheveux non coiffé ne laissent pas transpirer une impression de laisser-aller, mais plus une impression de noblesse, héritage de son défunt ancêtre.

    Ses yeux quand à eux, sont fins et laissent apparaitre une lueur de malice et d'intelligence. De couleurs noisettes eux aussi, ils s'accordent très bien avec les cheveux de ce jeune homme. On lui a souvent dit que son regard était comme celui d'un nouveau né sur le monde. Plein de curiosité sur ce qu'il entoure. En effet Jiang Wei laisse souvent ses émotions et impressions se refléter dans ses yeux.

    Le reste de son visage fait toute sa beauté. En effet le visage de Jiang Wei est très bien formé, les traits de ce dernier sont bien formés et se marient bien avec le reste de son corps. Un nez fin, une bouche fine, encore une fois, rien à envier à autrui. Tout comme ses yeux, son visage est souvent transformé par ses émotion et impressions. Son corps, globalement, Jiang Wei mesure 1M82 pour 76KG, en effet malgré qu'il soit stratège plutôt que combattant, Jiang Wei à toujours entretenu son corps et s'est forgé une musculature non-négligeable. Il n'a pas de cicatrice ni de marques de naissances.

    Sa tenue... Et bien Jang Wei porte une tenue traditionnelle que portait son ancêtre en 200 après J.C, en effet il portait celle-ci durant les événements avant qu'il ne disparaisse. Elle se compose de plusieurs couches de vêtements. Le première couche se compose de ce qu'on pourrait qualifier d'un t-shirt à manches longues de couleurs ocre ainsi qu'un pantalon large voir bouffant de la même couleurs. Les deux sont ornés de motifs étranges signifiant l'envol du dragon.
    Au dessus de ceux-ci, se compose la partis solide de la tenue, un plastron, une tassette et des épaulières légères mais solides elle aussi ornées de symboles hypnotisant. Contrairement au vêtement en dessous, l'armure tend vers les teintes de verts, notamment de l'émeraude. De plus il porte des protège avant bras et des bottes en plaques. Puis enfin il porte ce qu'on pourrait qualifier de veste, au dessus de son plastron, bien que cette dernière soit disposé de façon spéciale.

    Description Mentale :

    Double Face => Jiang Wei est une personne à deux face, il peut-être dans un premier temps une personne qui plaisante de façon un peu stupide, sans se soucier de ce qui se passe autour de lui. Et dans la minute d'après il peut-être le stratège qu'il était avant de perdre la mémoire. Ces deux faces font de lui une personne d'intérêt... ou bien une personne à éviter selon les cas. Après tout, tout le monde n'aime pas forcement une personne qui a deux faces et deux humeurs.

    Protecteur => bien qu'il passe son temps à plaisanter et à paraitre faible d'esprit, il garde toujours un œil sur Tsubaki, qu'il considère comme encore plus importante que son statut en ce monde. Bien qu'il ne lui dira jamais en face, Il protège cette jeune fille aux cheveux cyan avec tout ce qu'il a, et n'a pour motivation que de la protéger d'Oppse et de Belzeneff.

    Insouciant => Jiang Wei... depuis qu'il a perdu la mémoire, se montre bien plus insouciant qu'il ne l'était avant, de ce fait il lui arrive souvent de mettre les deux pieds dans les problèmes. Montrez lui un gouffre inexploré, il sautera dedans pour l'explorer. Son insouciance est un problème pour la plupart des gens, mais il sait corriger celle ci lorsqu'il le faut, et il le faut souvent lorsqu'on vit dans un monde en guerre tout en protégeant quelqu'un.

    Intelligent => Jiang Wei est une personne débrouillarde et intelligente de base. Il est capable de se sortir d'à peu près toutes les situations. Oui à peu près, car il est incapable de gérer avec les femmes. Preuve qu'un esprit éclairé et un QI immense ne suffisent pas à gérer toutes les situations possible. Ce qui est bien dommage pour lui, vu le caractère imprévisible de la femme qu'il côtoie le plus.

    Chevaleresque => Que quelqu'un explique à cet homme que le temps des chevalier est finie depuis fort longtemps ! Jiang Wei est un véritable justicier, il se sent presque obligé d'aider tout et tout le monde, qu'ils soient d'Oppse ou de Layca... Homme ou femme... Ou autre. Vieillards ou gamins, ils laisse toujours son esprit chevaleresque prendre le dessus. Mêlé à son insouciance, ce trait de caractère devient très dangereux pour le guerrier qui se retrouve souvent blessé ou alors en première ligne des ennuis.

    Artiste => Jiang Wei est un grand amateur d'art, c'est l'un des traits qui n'est pas partie avec sa perte de mémoire. Il est un joueur de Zhudi et un peintre de bon niveau, bien qu'il dira toujours qu'il n'est pas doué. Ce qui fait de lui une personne assez Humble. Humilité qui est aussi l'un de ses traits de caractère.

    Récalcitrant => Bien que considéré comme étant le stratège de Layca, il n'a que faire de cette tâche, il est pour lui plus important de protéger Tsubaki que de mettre un terme à cette guerre. Il a cependant un certain respect pour Kamui et Stiigma qui est surement le seul élu qu'il connait et qui le vaut en force de frappe. Il ne connait pas tous les autres élus mais n'en a que faire. Il en est de même pour Oppse, seul Astaroth représente un réel danger pour lui, cependant, il est courageux mais pas fou. Jamais il n'attaquerais Astaroth, exposant de ce fait sa protégée à la guerre...

    Signes particuliers :

    Talents spéciaux : Jiang Wei n'est pas né à la bonne époque. Il est un stratège comme l'on en voit qu'un par centenaire. Grand amateur d'art, de musique et de calligraphie. Il est surtout quelqu'un capable d'échafauder des plans en très peu de temps, même durant un combat.

    Aimez-vous les rhododendrons ? euuuh... Oh ! Qu'est-ce donc à l'horizon ! Je m'en vais le prendre en chasse ! [Code validé par Kamui, owi chassons le rhododendron ensemble !]

    Votre personnage est-il victime d'amnésie ? Non

    Citation : Tout l'art de la guerre est basé sur la duperie.

    Biographie :
    Il faut te réveiller Jiang Wei. Ton destin est en marche.
    Il faut te réveiller Jiang Wei. Le monde ne peut guère attendre plus
    Il faut se réveiller Jiang Wei. Le rêve doit se terminer ici et laisser place.
    Il faut se réveiller Jiang Wei. Il est temps que tu accomplisses ce à quoi tu es destiné.

    Ainsi, ce furent ces paroles qui résonnèrent dans la tête de cet homme, Jiang Wei était son nom. Ouvrant doucement les yeux, ces derniers furent attaqués par la vivacité de la lumière. Bien qu’agressé un temps, Jiang Wei finit par s’habituer à la lumière ambiante. Encore à demi dans le monde des songes, il laisser son regard balayer l’endroit où il était. Une plaine verdoyante, sans la moindre ambiance. Seulement ce qui semblait être une souche pour se reposer et profiter du panorama se trouvait là. Très vite Jiang Wei se levait, il arriva devant une falaise qui non loin du lieu où il s’était réveillé. Le panorama était certes magnifique… mais ce n’était pas son chez lui, ce n’était pas l’endroit où il avait vécu. Afin de savoir ce que diable il était arrivé, il retraçait sa vie dans sa tête. Il devait forcement y avoir une solution logique à tout ça….

    Jiang Wei naquit dans la province de Ji à l’Est de la Chine. Ayant naquit dans une famille aux ancêtres de grande renommés, il était déjà destiné à devenir gardien du temple et de la prêtresse qui devait en hériter. Son éducation était basé sur l’histoire des ses ancêtres, certes longues, mais aussi très palpitante à son gout. Il adorait écouter les récits épiques des grands généraux qui firent trembler la Chine dans le premier siècle. Très vite, son apprentissage laissait sous entendre qu’il avait un incroyable potentiel mentalement parlant. En plus de ses entrainement au combat avec son père, il passait autant de temps que possible devant des parchemins ou des livres bien plus compliqués que ce qu’on lirait normalement à cet âge. Cependant, son goût de l’apprentissage était souvent mit à pied pour sa curiosité et son goût pour l’aventure. Combien de fois s’était-il échappé de ses obligations pour aller dans la forêt…

    C’est dans cette dernière qu’il rencontra la première fois la prêtresse, lorsqu’il avait 8 ans. Alors qu’il venait une nouvelle fois de laissait son insouciance prendre le dessus, il partit en forêt afin de trouver quelque chose pour attiser sa curiosité, pourtant on lui avait bien interdit d’y aller sans lui en donner les raisons cependant. Courant gaiment et manquant de peu de tomber de nombreuse fois à cause de sa maladresse, il finit tout de même par trouver le moyen de chuter, et pas des moindre, en effet il dévalait une pente bien heureusement douce. Un bruit caractéristique, un « plouf », et voila le garçon dans l’eau… Il riait un peu de façon idiote, il s’était bien écorché mais s’amusait plus qu’il ne souffrait.

    Son regard se posa alors sur une silhouette qui était non loin, cette dernière semblait immobile, regardant le jeune garçon avec insistance. S’approchant légèrement, il ne fallut pas longtemps à Jiryu et son acuité naturel pour voir que c’était une jeune fille qui se tenait là, tel un arbre insensible au souffle du vent. La jeune fille ne portait qu’une sorte de linceul blanc, visiblement elle était venue se purifier… Jiang Wei sentait qu’il s’était mit dans de beaux draps, et très vite ses doutes furent confirmé. Comme attiré par le bruit, deux femme arrivèrent, une assez vieille et une qui devait être de la cinquantaine. Outré, elle attrapèrent le jeune garçon avant de le conduire hors de la forêt où il fut accueillie par son père et son grand père.

    «  Vous devriez vraiment apprendre à votre fils le respect ! Il est allé espionner une future prêtresse dans la forêt !


    - Je doute fortement qu’il ai fait cela Wang Diao… il est bien trop maladroit et timide pour s’en aller se rincer l’œil.


    - Hm ! Que cela n’arrive plus Jiang Zhao ! Je ne tolérerais pas que le prochain gardien soit une telle personne ! »


    Bien évidemment il ne pu échapper aux réprimandes, il fut blâmé et du faire le triple de son entrainement comme punition. Les années passèrent il avait gardé sa maladresse, mais était une personne d’une grande intelligence. Encore une fois, il s’était aventuré la où il ne devait pas le faire, alors qu’il avait du travail à faire au temple, regardant le ciel et se rendant compte de son retard, il se pressa de courir pour aller voir son père. Sa vitesse, pour un enfant de onze ans, était à la limite du surnaturel. En chemin il heurta une jeune fille aux cheveux ébènes, plus jeune que lui mais toute mignonne il fallait le dire. En signe d’excuse comme a son habitude, il se tourna et fit un signe de la main en souriant bêtement. Après quoi il continua de foncer, il arriva vite devant son père.

    «  Oh te voilà Wei, je dois m’en aller quelque temps, je compte sur toi pour prendre soin de la gentille et jeune Wang Wenji. N’oublies pas qu’elle est la prochaine prêtresse mon fils »


    Disant ces mots, le père partit, laissant le fils a ses obligations, marchant en faisant la moue, il finit par arriver derrière la statut du dragon de Ji, derrière laquelle il resta sans bouger. Puis entendant des petit grognements mignons, il fit par sortir la tête rapidement, tentant de faire peur au grognard qui se trouvait derrière la statut, il fut cependant surpris de voir la jeune fille au cheveux ébènes, hausser les épaules. Peu après ce fut Wang Wenji qui arriva, parlant quelque peu à la jeune fille. Prit d’un certain élan de timidité, Jiang Wei prit la tangente non sans voir les deux jeunes filles partir discuter…

    Quelques jours plus tard, il apprenait la mort de son père… celui qu’il aimait tant venait de périr dans un accident d’avion. Ébranlé… Jiang Wei ne se laissait cependant pas abattre, il savait que son père ne le voudrait pas. Fort des enseignements de ses ainés, le jeune homme décida d’enfin suivre avec sérieux la voie du dragon de Ji, la voie des gardiens. Cependant, arriva rapidement le temps où l’éducation était la clé, en effet il du entrer au collège, c’est pourquoi son rôle de gardien avait été mit entre parenthèse pour un temps, car non seulement il ne pouvait pas louper les cours pour ce dernier, mais en plus la prêtresse était en dernière année de collège, vieille de deux ans de plus que le jeune prodige de la famille Jiang.

    Rapidement, le collège se termina, ce fut une formalité pour le jeune guerrier, aucun cours ne lui avait semblé difficile, il était bien loin de se retrouver en difficulté dans une matière. Finissant premier en sport, aux examens et même en côte de popularité. Il serait même surement déjà en couple s’il n’était pas si attaché à son rôle de gardien. Le lycée fut une resucée de son collège, il se contentait de continuait à étaler sa grande intelligence, sa force physique et été toujours populaire mais aussi impossible à atteindre. Il lui arrivait même de se retrouver mêler a des bagarres, dont la jalousie était responsable. Cependant, après avoir prit plusieurs coups, il disait toujours qu’il pouvait maintenant se défendre, et faisait regretter à ses agresseurs de l’avoir croisé.

    A la fin du lycée, une rumeur ou anecdote circulait à propos de Jiang Wei, on disait qu’un jour, il lui fut demandé pourquoi il ne sortait avec aucunes filles, et il répondit « car je n’aime que les filles aux cheveux cyans » . L’histoire raconte que plusieurs filles, et même garçons, se firent une teinture cyan. Provoquant les rires infinis du jeune gardien.

    Cependant les études étaient loin derrière lui, il n’avait nul besoin de faire des études supérieures, il était destiné a être le gardien de Wang Wenji, bien qu’il l’appelait par son nom de courtoisie, Mika ou bien en disant Dame Wenji. Tout dépendais du contexte, mais le premier nom comme l’autre avait tendance à choquer les assistantes du temple, voir un gardien s’adresser de façon si informelle à une prêtresse, voilà qui n’était pas habituel. Le temps passait et il revoyait parfois ses amis, qui lui posait toujours des questions sur qui il pouvait bien aimer. Il répondait toujours, « la statut du dragon de Ji en sait surement plus que moi ». Rapidement, ils abandonnèrent l’idée de lui tirer les vers du nez.

    Le temps continuait de suivre son cours sans que quoi que ce soit n’arrive vraiment. Jiang Wei était devenu un homme, du moins en terme d’âge. Il devait participer a une commémoration où la prêtresse devait guider les âmes des morts afin qu’elles rejoignent le dragon de Ji dans les cieux éthérés. Une fois ses prières terminées, et voyant qu’il n’était pas en avance, il fonça afin d’aller chercher la prêtresse. Dévalant les longs escaliers en courant, il eut le malheur de voir un raton-laveur sortir des fourrés pour se loger dans les escaliers. Forcé de devoir sauté pour l’esquiver, il ne pu garder l’équilibre et continua à dévaler les escalier avec un magnifique roulé boulé. Une fois en bas il avait bien sur perdu connaissance, même lui ne pouvait résister à une telle série de chocs. Cependant… à son réveil… Plus rien n’était pareil, il n’était plus en Chine, il n’était plus nulle part.


    Test RP


" Où... Suis-je... qu'était-ce donc que cette lumière aveuglante..."


Jiang Wei se relevait haletant, tout autour était étrange, il n'y avait ni ruisseau, ni montagne, ni temple. Pourtant il vivait bien dans un temple dans province de Ji en Chine. Mais visiblement ce n'était plus la Chine qu'il avait devant lui, l'étonnement pouvait se lire sur le visage de Jiang Wei, mais très vite celui-ci fit place pour de la curiosité. Que diable c'était-il passé ? Jiang Wei s'asseyait alors en tailleur et croisait les bras. Il devait forcement y avoir une solution derrière ce changement de décor.

* Voyons... Je fus avec Zhao Fan durant une cérémonie pour commémorer la gloire de nos ancêtres. Une fois qu'elle fut terminé, la commémoration devait être suivit pas une parade de la prêtresse. J'eus la tâche d'aller la chercher mais... en chemin une lumière vint me happer puis... me voilà dés lors bien loin de la Chine que je connais... Serait-ce là une dimension parallèle comme le relate l'ouvrage que feu Monseigneur Zhuge Liang m'eut laissé... Je ne peux guère en avoir la certitude. Il semble que je doive faire preuve de vigilance à présent...*

Relatant donc ses souvenirs, Jiang Wei comprenait qu'il n'était plus en Chine, c'était un fait; cet endroit n'était pas sa province, ni même aucune autre de la Chine. Bien qu'hésitant à explorer ces contrées qui se profilaient devant lui, Jiang Wei commença à avancer, gardant cependant l'œil suspicieux. Il y avait quelque chose qui lui semblait... malsain dans cet endroit. Cependant, malgré ses doutes omniprésents, sa curiosité naturelle prit bien vite le dessus. Marchant encore et toujours, il finit par arriver sur une plate-forme qui surplombait une vaste plaine. Les plantes, le climat, l'inexistence totale de rizicultures. Il en était maintenant certain, il n'était plus en Chine, ni même en Orient. Cependant, il n'avait guère entendu parler de telles étendus en occident.
Dévalant alors la pente qui le séparait des vastes terrains plats, il se demandait si sa disparition n'allait point provoquer bien des tumultes. Il était après tout le descendant d'un célèbre général de jadis. Le quel avait le même nom que lui, les même compétences et, d'après des témoignages familiaux, la même apparence. Une fois sur du plat, Jiang Wei pu apercevoir quelque chose qui réfléchissait le soleil. S'en approchant, il pu clairement voir ce qui semblait être un heaume, mais en piteux état.

"C'est bien étrange... le trou dans ce heaume semble avoir été fait par quelque chose de fin mais puissant... Vu la circonférence du trou, je dirais une flèche ou un carreau, voir une estocade... une rapière ? Non... l'impact est trop propre pour un projectile... mais le metal est bien trop solide pour qu'une rapière le perce de cette façon. Voilà qui me laisse songeur..."

Jiang Wei pouvait alors deviner aisément que cette plaine fut théâtre de batailles, et violentes à en croire l'état de ce homme... la tête qu'il y avait en dessous avait du subir de lourd dommages. Soudain, un battement de cœur en trop, une douleurs vint tirailler le jeune homme. Se tenant les côtes il tomba sur les genoux. Autour de lui se formaient des éclairs, d'une couleur peu commune, celle des fleurs de cerisier. Hurlant, Jiang Wei était au centre de cette tempête foudroyante qui s'était levé.

" Que....diable... Quelle est.... cette... sorce-lerie... AAAARG"

La douleur consommant son esprit et son corps, Jiang Wei tomba dans un profond sommeil, il n'était point mort, simplement eut-il l'occasion de rencontrer les bras de Morphée de façon inattendu. Plusieurs heures après, il se relevait une nouvelle fois engourdie par toute la puissance qu'il avait déployé sans le vouloir. Cette fois-ci, devant lui s'étendait un tout autre panorama. Bien plus apaisant et commun. Celui du couchant, une lueur chaude qui lui réchauffait l'âme et le cœur. C'est sur cette dernière vu que Jiang Wei plongea réellement dans ce conflit dont il ne savait encore rien, il ne le savait pas encore, mais ses talents pour la stratégie allaient être mit à rude épreuve...



Dernière édition par Jiang Wei le Mar 3 Mai - 19:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Layca
PNJs ♔ The Mighty One

PNJs ♔ The Mighty One
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Jiang Wei, le dragon d'émeraude foudroyant   Dim 10 Avr - 12:56

Cher Jiang Wei,

Tout d'abord, permets moi de te remercier de ton inscription en ces lieux, ta présence parmi nous est comme la rosée qui caresse le pétal d'une fleur à l'aube.
Ensuite, ton efficacité et ta rapidité dans la rédaction de ta fiche m'ont beaucoup plu. A peine inscrit tu étais déjà un membre actif, et pour celà, je tiens à te récompenser.
Plus que d'être un simple pantin de ma personne, je te propose d'obtenir le grade d'Elu, et ainsi d'être aux premiers rangs afin de venir en aide à mon cher Kamui.
Tes qualités de stratège nous seront d'une grande aide afin de mettre fin aux plans machiavéliques d'Astaroth, et a fortiori d'Oppse.

Pour ce faire,


Je te valide, grand héritier de la Chine !
Sois le fier dragon qui mènera Oppse à sa perte !
Bienvenue dans le monde d'Alea Jacta Est ! Poste pour notre victoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belzeneff
Le Créateur ✜ Nyolo !

Le Créateur ✜ Nyolo !
avatar

Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Jiang Wei, le dragon d'émeraude foudroyant   Mar 17 Mai - 16:25

Belzeneff fossoyeur !

Nous avons pris compte de ta demande et envoyons de ce fait ta fiche au cimetière nyolo !
Merci de ta participation, ton psychopostage, et tous les bons moments que tu as pu passer avec Belzeneff et les membres sur le forum nyolo.

Mais tu sais aussi où contacter Belzeneff si tu changes d'avis NYOLO !

Bonne continuation nyolo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



Place dans l'échiquier (click ?)

MessageSujet: Re: Jiang Wei, le dragon d'émeraude foudroyant   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jiang Wei, le dragon d'émeraude foudroyant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» DRAGON'S CUP 2010 [100 joueurs attendus]
» DBZ Raging Blast 2 + OAV Dragon Ball Kai Dr Egui
» un dragon etrange...
» Don chemise d'écaille de Dragon
» [Blog] Film bionicle chevalier d'émeraude
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alea Jacta Est :: ✗ Prélude :: ✎ Cimetière-
Sauter vers: